Archives pour la catégorie “Non classé”

.

Samedi 7 novembre, Diego Burga et Jésus Aured nous ont offert un duo enflammé, échangeant à tout de rôle leurs voix et leurs instruments – guitare et accordéon – pour faire vibrer la corde sensible et se lâcher dans de puissants solos. Organisé par Nouvelle Acropole Biarritz, ce concert s’inscrit dans la campagne du Téléthon pour combattre les maladies rares

Comments Pas de commentaire »

Hier soir à l’école Nouvelle Acropole Biarritz, Benjamin Bohrani, violoniste à l’orchestre de chambre de Toulouse, a su provoquer des mouvements de notre conscience. Mais comment a t-il fait ? Tout d’abord, c’est avec son violon qu’il nous a permis, tantôt de nous élever vers les étoiles, puis de plonger au fin fond de nous même, pour enfin nous relier à toutes les personnes de la salle. Mais le plus grand voyage qu’il nous a fait faire est un voyage intérieur, à la recherche de qui nous sommes réellement. Ce ne sont pas seulement les douces mélodies du violoniste qui nous ont mises sur les chemins de l’harmonie. Non. C’est la paix profonde du conférencier, le rayonnement de celui qui, ayant rencontré l’homme intérieur, transmet, avec amour, la joie qui l’habite. Si le public était déçu que Nouvelle Acropole ne donne pas (encore) de cours de musique, il était heureux de découvrir qu’une école de philosophie peut conduire a une telle harmonie !

Comments Pas de commentaire »

Quand la Nature libère, la rencontre d’Epicure et de Thoreau.

La conférencière nous a rappelé que le mot jardin vient du mot germanique : « gardo » : cet espace enclos où l’homme a décidé d’amener la nature proche de lui.

Le Jardin des Philosophes est   celui où l’Homme a rapproché et apprivoisé la Nature pour en faire un milieu de méditation et d’échange et  où ausis  la nature a fait grandir l’Homme. D’Epicure à Thoreau, 2000 ans d’histoire sont passés et chacun de ces philosophes a développé des sagesses qui nous inspirent encore aujourd’hui. Le premier  nous rappelle qu’il nous faut faire preuve de la raison pour accéder au bonheur, avec une maxime, issue de la pensée grecque, comme guide : « Rien de trop ».

Le second, en plein milieu de la révolution industrielle, nous disait déjà que l’industrialisation déconnectait l’homme du sens des choses et  que l’Homme et la Nature étaient fondamentalement bons.

La sobriété, le low tech, l’éloge de la lenteur sont autant de solutions actuelles face à nos défis d’aujourd’hui …un petit bol d’air frais que nous donnent Thoreau et Epicure.

Comments Pas de commentaire »

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Philosophie promue par l’UNESCO, le centre Nouvelle Acropole Lyon a invité l’écrivain renommée Jacqueline Kelen pour animer une journée d’étude autour de son dernier livre Le Jardin des Vertus (2019) avec les deux ateliers suivants :

  • Le matin : Sans vie morale, est-on vraiment humain ?
    Platon et Aristote ont nommé et étudié les quatre piliers qui édifient un être humain digne, responsable, harmonieux, tendant vers le souverain Bien. Ce sont les quatre vertus majeures : Force, Prudence, Tempérance, Justice. Elles sont universelles et intemporelles. Pourquoi, de nos jours, croit-on pouvoir s’en dispenser ?
  • L’après-midi : Vivre est un haut combat.
    Ce combat désigne un engagement personnel au service d’un idéal et il requiert courage et volonté, foi, patience et persévérance. Parmi les mythes et les textes sacrés, ont été évoqués le parcours héroïque de Thésée, d’Héraclès, d’Antigone, et la lutte de Jacob avec l’Ange. La philosophie a également été présentée comme combat avec les exemples de Socrate, Péguy et Simone Weil

Un public de 35 personnes a assisté aux activités.
Jacqueline Kelen a publié une quarantaine de livres, dont l’Eternel masculin, L’esprit de solitude, Divine blessure, La puissance du cœur. Elle a ainsi pu dédicacer une vingtaine de livres lors de cette journée.

Pour faire face aux défis du monde à venir, les thématiques abordées sont au cœur de cette réflexion : vie morale, dignité, responsabilité, volonté, liberté, maîtrise de soi, courage, etc.
« Les hommes ne trouvent dans leur berceau ni la noblesse du cœur, ni la sainteté, ni le génie ; ils doivent donc les acquérir. » André Malraux

Comments Pas de commentaire »

La journée d’un philosophe, un 23 novembre 2019 ? Inspirés des sagesses atemporelles d’Orient et d’Occident pour répondre présent aux défis d’ici et maintenant, nous avons partagés pratiques et actions philosophiques. A travers des dialogues, des ateliers pour mieux nous connaitre sur tous les plans, des défis individuels et collectifs, des actions de volontariat, des partages d’expérience… nous avons appris à mieux relier la Tête, le Coeur et les Mains, ensemble. Prenons appui sur notre espace intérieur pour nous exprimer et être dans le monde. Le 21 siècle sera philosophique ou ne sera pas !

Exercice d’imagination créatrice
Les parapluie de la sagesse : en quête de sens ?
Les nouveaux paradigmes pour un homme et une cité de renaissance
Action de Maraude pour les SDF du Quartier

Comments Pas de commentaire »

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Philosophie, l’école de philosophie Nouvelle Acropole Toulouse a accueilli Fabien Amouroux, ingénieur, passionné par les lettres et la philosophie, (et auteur du livre, « Einstein, l’absolu dans la relativité », paru en 2019 aux éditions Ancrage) pour une conférence sur le thème « Einstein, une philosophie du cosmos. »

C’est devant un public nombreux, dans la salle du Sénéchal, que Fabien nous a présenté les multiples facettes du personnage d’Albert Einstein. En effet, qui n’a jamais entendu parler d’Albert Einstein et de ses grandes découvertes ? Son génie fait l’unanimité, et son nom a été mis sur le même plan que celui de Descartes, de Galilée ou de Newton.

Mais la dimension d’Albert Einstein et son apport à la connaissance dépassent largement son seul (et gigantesque) travail scientifique. Comme il l’a dit lui-même : « le physicien n’est rien d’autre qu’un philosophe qui s’intéresse à certaines choses particulières ; sinon ce n’est qu’une sorte de technicien. » Pour Einstein, le génie d’un Homme prend naissance dans une vision du monde et se développe par sa capacité à relier toutes les connaissances.

Par son œuvre, par son engagement, par sa vie, Albert Einstein nous aide à comprendre le cosmos et à nous comprendre nous-mêmes. Son idée d’une « religion cosmique » permet d’envisager une régénération spirituelle de notre monde tourné vers la technologie avec un langage que la raison scientifique peut entendre.

Comments Pas de commentaire »

Si personne ne peut prédire l’effondrement de notre monde matériel, chacun peut observer l’effondrement des valeurs morales qui lui ont pourtant permis de se construire. C’est pour redonner vie à ces valeurs humanistes que l’UNESCO promeut la journée mondiale de la philosophie qui a lieu chaque année au mois de novembre. L’association Nouvelle Acropole France a proposé pour cette journée d’aller à la rencontre de philosophes dont les enseignements peuvent nous aider à nous relever. Nous nous sommes retrouvés, pour cette occasion, au centre Nouvelle Acropole Biarritz afin de rendre hommage à Mircea Eliade, historien des religions, mythologue, philosophe qui a montré en plein 20ième siècle qu’il existe une topologie du sacré qui agit en nous comme une boussole. Je ne sais pas si nous avons perdu le Nord, mais cette journée nous a permis, ensemble, de mieux nous orienter !

Comments Pas de commentaire »

À l’occasion du 150ème anniversaire de la naissance de Gandhi, Nouvelle Acropole Marseille a organisé un cycle de trois conférences sur les sagesses indiennes afin de mieux faire connaître cette philosophie multimillénaire d’une richesse exceptionnelle.

La conférencière Brigitte Boudon a d’abord présenté l’hindouisme à travers les Veda, les Upanishad, la Bhagavad Gitâ, puis les spiritualités bouddhiste, jaïn et sikh. La troisième et dernière conférence a été consacrée à Gandhi et à ceux qui le précédèrent, comme Râmakrishna, Vivekananda ou Tagore. C’est à partir de son livre Hind Swaraj que Brigitte Boudon a présenté la philosophie de Gandhi, et tout particulièrement les concepts de non-violence et d’émancipation, à la fois individuelle et collective. Le nombreux public fut enchanté de mieux connaître Gandhi au-delà de ce qu’il connaît habituellement de son périple. À travers le débat très animé, il fut surtout question de l’actualité de sa pensée : dans quelle mesure pourrions-nous appliquer aujourd’hui ses principes de non-violence, d’émancipation, de recherche inconditionnelle de la vérité ? Au-delà de son aspect politique et historique, la pensée de Gandhi renvoie en effet à la responsabilité de chacun, pour un monde moins violent, plus spirituel, qui donne à la dignité de l’individu et des peuples sa véritable place. 

Comments Pas de commentaire »

Vendredi soir 4 octobre, Laura Winkler donnait une conférence sur «  les âges de la vie » à l’Espace Mouneyra.

La conférencière est partie de la pensée de C.G.Jung, pour lequel la dimension spirituelle de l’être humain prévaut largement sur sa vie physiologique et évènementielle. Si l’homme est programmé en âge biologique, il l’est également en termes d’évolution mentale et spirituelle, et cela constitue le véritable sens de l’existence. Le but de la vie est de parvenir à la réalisation de soi en tant que notre moi profond désire tendre vers l’unité du corps et de l’esprit. Pour ce faire, il utilise les âges de la vie qui sont autant d’étapes pour passer de la période de l’enfance à la sagesse de la maturité. Evidemment, ce parcours « idéal » est rempli de pièges qui vont être autant d’obstacles pour accéder à cette unité. Chaque âge correspond à un parcours initiatique dont il faut dépasser les problématiques pour franchir les paliers. De l’ « où suis-je de l’enfance »  au  «qui suis-je » de l’adolescent, du « que vais-je faire de ma vie » du jeune adulte au retour de l’homme mûr qui s’interroge sur ses choix de vie, jusqu’à la vieillesse où se pose la question « qu’est-ce que je vais transmettre de mon expérience », l’homme a un parcours évolutif qui doit le mener à trouver les passerelles d’une quête souvent inconsciente pour le faire éclore.

Les sociétés anciennes avaient des rites de passage d’un âge au suivant qui permettait à l’initié de prendre conscience qu’il devait grandir. Aujourd’hui, le règne du plaisir et de la satisfaction des désirs à tout prix n’encourage pas une telle progression en fabriquant des « adulescents » en nombre.

A la fin de la conférence, le public a été invité à échanger en petits groupes sur les notions qu’ils avaient retenues.

Comments Pas de commentaire »

Des milliers de personnes à travers le monde se sont réunis le 21 septembre 2019 pour une action commune de volontariat : la Journée mondiale du nettoyage de la planète. Nous étions plus de 350 000 en France ! 

A Bordeaux l’Association Nouvelle Acropole s’est jointe à ce grand évènement en donnant rendez-vous aux courageux à 13h30 à l’Espace Mouneyra pour constituer des équipes et partir dans les rues de notre ville. 

Munis de nos chasubles et de nos sacs, les mégots, plastiques, férailles en tout genre n’ont pas résisté. Les esplanades de Mériadeck ont vu passé un tourbillon de bonne humeur ! Nous avons croisé d’autres associations qui étaient sur le pont, déterminées à nettoyer notre belle ville.

Nous avons terminé avec un partage de vécu et des échanges sur ce que l’on pouvait apprendre de cette expérience.

Cultivez cet état d’esprit au quotidien et venez nombreux l’année prochaine, nous serons de nouveau sur le pont ! En avant, pour la planète.

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité