Archive de l'auteur

Durant le mois de mars, les volontaires de Nouvelle Acropole Strasbourg ont répondu présent à l’appel de la protection civile pour appuyer au tri des dons perçus de toute la France afin de les reconditionner avant envoi. Il s’agissait également de filmer les palettes et charger les camions en partance pour l’Ukraine. C’est au total plus de 50 heures de volontariat qui ont été effectuées par une dizaine de membres de l’association. Le volontariat est l’expression même de la philosophie pratique, cet élan du cœur qui s’exprime par les mains au service des autres. Chacun avait en effet à cœur de participer de cet élan de générosité en faveur de ceux qui sont dans le besoin. Rendez-vous est déjà pris pour continuer l’opération sur avril…

Action de volontariat en faveur de l’Ukraine, Nouvelle Acropole Strasbourg mars 2022

Comments Pas de commentaire »

Une rencontre philosophique pour le moins originale a eu lieu à Nouvelle Acropole Strasbourg en partenariat avec l’association Vue d’ensemble qui milite pour sensibiliser au handicap des mal-voyants. En effet, ce dialogue philosophique a eu lieu dans un espace totalement obscurci rassemblant une quinzaine de personnes. Cette immersion dans le monde des mal voyant a surpris tous les participants.

Le thème de la soirée  était Etre vulnérable : force ou faiblesse ? . Dans le noir, la parole est plus profonde, les esprits sont plus attentifs, moins dispersés, les dialogues deviennent plus authentiques, plus vrais.

Cette sensibilisation au handicap des mal voyants paradoxalement a ouvert sur un autre univers de perception et montré également comment la vue pouvait recéler nombre d’illusions. La vulnérabilité peut ainsi dans certaines conditions se révéler comme une force.

Rencontre philosophique sur Etre vulnérable : force ou faiblesse ? avec les Associations Nouvelle Acropole Strasbourg et Vue d’ensemble

Comments Pas de commentaire »

Comme chaque année, l’association Nouvelle Acropole Strasbourg célèbre la Journée Mondiale de la Philosophie en ce mois de novembre. 

Qu’est-ce que le sens ? Qu’est-ce qui fait sens ? Qu’est-ce que trouver et donner du sens à sa vie ? Ces questionnements essentiels ont attisé la curiosité d’une trentaine de personnes venues chercher des réponses lors de la conférence participative « En quête de sens ».

 En guise d’entrée en matière pour la soirée, une scénette réalisée par cinq jeunes membres de l’association. Embarquant le public dans la vie quotidienne d’une famille, les acteurs ont souhaité introduire le thème de la quête de sens avec les interrogations d’un jeune enfant cherchant des réponses auprès de ses deux parents. Morale de l’histoire : le sens de la vie, c’est de la vivre profondément en profitant de chaque instant, car notre temps est compté… 

«Comme une journée bien remplie nous donne un bon sommeil, une vie bien vécue nous mène à une mort paisible», cette citation de Léonard de Vinci pourrait résumer l’essentiel des réflexions apportées par un autre Léonard, L.Romio, formateur et conférencier à Nouvelle Acropole Strasbourg. Mais que signifie avoir « une vie bien vécue » ? 

Nombreux sont les participants qui retiendront de cette conférence que la pratique et les convictions sont des ingrédients essentiels pour aller dans la bonne direction. Donner du sens à sa vie passe en effet par le fait d’agir en cohérence avec sa pensée, ses valeurs. Cela implique d’apprendre à mieux se connaître, de s’observer, d’apprendre de chaque expérience qu’elle soit bonne ou mauvaise, et de réajuster sa trajectoire. 

Cette belle soirée s’est terminée par des échanges enrichissants et le lancement de la réalisation d’un mandala collectif éphémère. Véritable exercice de méditation favorisant la connexion à soi et au monde, ce mandala installé au 4 rue des Bateliers sera à disposition de toutes les personnes souhaitant apporter leur « sable » à l’édifice jusqu’au 16 décembre, jour de la prochaine conférence intitulée « La Philosophie du Mandala ».

Journée Mondiale de la Philosophie, Conférence « En quête de sens », Nouvelle Acropole Strasbourg, novembre 2021

Journée Mondiale de la Philosophie, Conférence « En quête de sens », Nouvelle Acropole Strasbourg, novembre 2021

Comments Pas de commentaire »

Bouddhisme et Stoïcisme : Assumer sa force intérieure, Nouvelle Acropole Strasbourg

Bouddhisme et Stoïcisme, deux pensées qui sont séparées par le temps et l’espace. Que peuvent bien avoir en commun ces deux courants philosophiques nés au cœur de l’Orient, en Inde pour le Bouddhisme et au cœur de l’Occident en Grèce puis à Rome pour le Stoïcisme ? C’est ce que sont venues découvrir la trentaine de personnes présentes pour cette conférence participative organisée par l’association Nouvelle Acropole de Strasbourg.  

Au cours de la soirée, les deux animateurs ont dévoilé peu à peu les similitudes de ces deux Sagesses atemporelles. Elles développent toutes les deux une philosophie de vie, fondée sur des comportements éthiques qui prônent la maitrise de soi pour parvenir à s’harmoniser au quotidien avec l’Univers et les autres. 

S’intéresser à la philosophie et aux enseignements du Bouddha et des Stoïciens donnent ainsi des clés très intéressantes pour notre vie quotidienne. A travers différents ateliers, les participants ont pu mettre en pratique le fait de se centrer en soi sans être troublés par l’extérieur. Ils ont pu se rendre compte du cheminement de la pensée qui fonctionne par analogie. Ils ont été sensibilisés à la beauté de la musique, à l’importance du silence et du calme qu’elle peut procurer. 

Le stoïcisme et le bouddhisme partagent en effet une chose centrale : le rapport à la souffrance. En définitive, le bonheur est un choix, ainsi qu’un chemin. Il passe par le développement d’une vie intérieure, accessible à tous par une certaine discipline et un rapport objectif à ce qui nous arrive. Assumer sa force intérieure, commence par prendre conscience qu’elle est en chacun de nous. Il ne dépend que de nous de la laisser briller au grand jour. 

Dans un monde d’incertitudes et de transition où nous devons plus que jamais relever des défis majeurs pour l’homme et la Nature, ces enseignements peuvent nous être d’une grande utilité.

Conférence « Bouddhisme et Stoïcisme : Assumer sa force intérieure », Nouvelle Acropole Strasbourg

Comments Pas de commentaire »

Pour la deuxième année consécutive, l’association Nouvelle Acropole Strasbourg a tenu à participer au World Cleanup Day, la journée mondiale du nettoyage de la planète. En cette belle après-midi ensoleillée de septembre, une vingtaine de volontaires s’est donc donné rendez-vous au Parc du Heyritz, à 2 pas du centre ville de Strasbourg. Une manière pour eux d’agir concrètement pour préserver notre mère Nature.

En effet, pas de grand discours, juste une paire de gants, un sac et la volonté de rendre au Parc tout son éclat. Trois heures plus tard, ce sont pas moins de 45 kilogrammes de déchets divers allant de la bouteille plastique à la canette en verre ou aluminium en passant par des masques, journaux, mégots… qui ont ainsi été ramassés. Même un sac à main a été récupéré derrière un bosquet et amené à l’hôtel de police tout proche, pour être rendu à sa propriétaire.

Après avoir trié et déversé dans les différents collecteurs la « recette » singulière du jour, c’est le cœur plus léger que chacun est retourné chez soi avec la satisfaction d’avoir accompli son devoir de citoyen tout en ayant passé un agréable moment. Rendez-vous est déjà pris pour l’an prochain.

Et en attendant, d’autres actions sont déjà prévues comme des ateliers de permaculture ou le ramassage de déchets en canoë pour dépolluer les cours d’eaux.

Comments Pas de commentaire »

Fernand Schwarz, philosophe et anthropologue, spécialiste de l’étude des mythes et symboles des sociétés traditionnelles et modernes, a donné à Strasbourg, à l’Auberge de jeunesse du jardin des Deux Rives, une conférence sur le thème Spiritualité et Réincarnation dans l’Égypte ancienne, en présence de 80 personnes.

Mourir un peu chaque jour pour renaître au lendemainest une thématique d’actualité en ces temps mouvementés de la Transition. Transition sociétale, transition écologique, transition spirituelle…, il est nécessaire de s’adapter, de se transformer, d’imaginer de nouvelles solutions et de nouveaux possibles.

Fernand Schwarz nous a invités à faire un lien entre notre situation moderne et le principe de réincarnation qui était au cœur de la métaphysique en Égypte ancienne. Là-bas, en ces temps reculés, la mort ne menait pas au néant, mais permettait à la conscience humaine de passer par différents états pour renaître sous une autre forme. Le conférencier a insisté sur l’idée que dans cette vision du monde, il n’y a pas de dissociation entre le plan matériel (la substance) et le plan spirituel (celui de l’esprit) ; chacun ayant besoin de l’autre pour se manifester. Le corps physique, corruptible, était rendu inaltérable après la mort par le processus de la momification. Les autres composantes de son être, notamment l’esprit sur un plan plus subtil, poursuivaient le parcours de la conscience, tel un pèlerin passant du visible à l’invisible, et changeant de forme en chemin. 

La « pesée de l’âme » (psychostasie ou mesure des « bonnes ou mauvaises » actions accomplies dans la vie terrestre) assurait le passage de la vie terrestre à la vie céleste. En fonction de sa propre inclination et de son degré d’attachement à la destinée terrestre, l’âme continuait son parcours vers la libération ou vers une nouvelle génération de vie, sur Terre, selon le principe de réincarnation.

Toute la société égyptienne ancienne, du rôle du Pharaon,  à la formation des prêtres responsables des rites initiatiques, du panthéon, symboles, canons de la statuaire et de l’architecture, jusqu’au Nil que les Égyptiens voyaient comme un axe conduisant les hommes de la terre vers le ciel, était structurée sur le principe de cyclicité et renaissance.

La symbolique de l’Égypte ancienne et ses rituels se sont poursuivis – fait remarquable – pendant des siècles et des siècles ; puis ils se sont évanouis mais ils sont parvenus jusqu’à nous grâce aux textes retrouvés par les archéologues (Livre des MortsTextes des pyramidesLivre de la Respiration..) et grâce à des témoins tels Hérodote, historien et géographe grec – Vesiècle avant J.-C. ou plus proche de notre époque, Gaston Maspero, égyptologue et écrivain français du XIXsiècle.

Aujourd’hui, L’Égypte peut se réfléter en nous dans notre posture intérieure. Quotidiennement, nous pouvons choisir de placer notre conscience dans les supports du désir et du contentement, ou dans des supports plus subtils de nous-mêmes. Nous pouvons mourir et renaître dès lors qu’une prise de conscience nous fait franchir une étape, une porte. À chaque seuil franchi, notre esprit et notre âme supérieure deviennent plus clairs et se manifestent plus souvent. « La conscience humaine est traversée par l’idée d’une perpétuelle renaissance des choses et d’une permanente mutation. Se dépasser, c’est quitter la latence des choses pour acquérir un pouvoir réel sur Soi » ; c’est « oser l’inconnu, tout en restant centré ».

Conférence « Spiritualité et réincarnation dans l’Egypte ancienne « par Fernand Schwarz Octobre 2020 Nouvelle Acropole Strasbourg

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole Strasbourg a organisé un café philo sur le thème « Pourquoi préférons-nous le déni de la réalité à la réalité ? »

La salle était pleine et le débat d’une haute qualité ! À partir des interventions très riches des participants, se sont dégagées des questions complexes : 

Qu’est ce que la réalité ? Depuis la  réalité sensible, l’expérience individuelle, la vision du monde, en suivant Platon, nous sommes arrivés à la prééminence de l’idée qui crée la réalité.

Qu’est ce que le déni ? Pourquoi le déni ? Venant de l’opposition de points de vue, du refus du changement, du besoin de sécurité, le déni nous enferme en nous-mêmes, dans notre zone de confort. Nous réagissons avec nos émotions, nos opinions et nos habitudes plutôt que de rechercher la vérité.

Quelles clés pour y remédier ? L’échange par le dialogue, la confrontation des idées, l’acceptation de la pensée de l’autre, de notre ignorance, la curiosité, la recherche. Cela demande du courage et de l’énergie pour faire face à l’autre et sortir de nos représentations, prendre conscience du bénéfice à changer de paradigme, dépasser nos émotions, ce qui peut amener à la résilience. Développer la méditation, la connaissance de soi, modifie notre regard et nous aide à accepter la réalité pour la changer et parvenir à une pensée élargie, plus consciente, abandonner nos certitudes, acquérir d’autres convictions, devenir plus humble et responsable.

Qu’est-ce qui provoque ce courage ? Pour Platon, la conscience du manque est le départ de la quête du chercheur de vérité et de sagesse. S’intéresser à ce qui est beau et bien va développer notre enthousiasme et nous aider à nous élever, car là où va notre attention va notre énergie. La réalité c’est aussi ce que nous construisons, c’est une direction. Nous voir autres par l’imagination et la concentration nous permet de devenir ce que nous voulons être. La réalité se crée à l’intérieur de soi avant le changement extérieur. Le pouvoir de l’imagination nous permet de dépasser notre zone de confort et nos habitudes pour atteindre notre zone d’éveil.

Comments Pas de commentaire »

Après le succès de son café philo sur Pourquoi préférons nous le déni de la réalité à la réalité ?, Nouvelle Acropole Strasbourg a organisé une conférence mettant en parallèle le film Matrix et l’allégorie de la caverne de Platon. Une belle soirée qui a su intéresser les Strasbourgeois(es) avec plus de cinquante personnes présentes, prêtes à se questionner sur son rapport au réel. « Sommes-nous bien conscients de la réalité ? » « Les conditionnements que nous avons développés altèrent-ils cette perception? » « Quelle est l’origine de ces conditionnements ? »

La soirée a débuté par l’extrait de Matrix où Morpheus propose à Neo le choix entre la pilule rouge lui permettant de voir la matrice telle qu’elle est vraiment et la pilule bleue qui le laisserait dans l’illusion que ce qu’il vit est réel alors qu’il ne s’agit que de la matrice. Ensuite, un passage de l’allégorie de la caverne a été lu et commenté montrant les similitudes avec le film Matrix. S’en est suivi un échange questions/réponses où chacun a pu se prononcer sur diverses questions telles que : « De quoi sommes nous prisonniers ? Que serait la caverne ou la matrice aujourd’hui ? Qui sont les maîtres de la caverne ? La soirée s’est clôturée sur un travail en petit groupe de 8 à 10 personnes avec la fameuse question : « Et toi  tu choisis quoi ? » en expliquant pourquoi. Cela engendrant bien évidemment d’autres questions comme « Et qu’est ce que cela implique dans ta vie? »

En résumé, une soirée riche en interaction qui a amené chacun à réfléchir sur sa propre vie : En suis-je toujours l’acteur ou m’arrive t- il d’en être simple spectateur ? Et quels sont les freins qui m’empêchent de prendre ma vie en main ? Des clés de réponse se trouvent certainement dans les perles de Sagesses venues d’Orient et d’Occident. Rendez vous est donc pris pour en savoir plus lors du premier atelier de philosophie pratique. Même heure, même lieu, dans une semaine…

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole Strasbourg, Conférence de Laura Winckler, Influence de la lune dans l’éternel féminin, décembre 2019
Nouvelle Acropole Strasbourg, Atelier pratique avec Laura Winckler, Le pouvoir de l’imagination créatrice, décembre 2019

Laura Winckler a commencé sa visite au centre Nouvelle Acropole de Strasbourg par une conférence sur la lune et son influence sur l’éternel féminin. Son propos s’est déployé sur 3 axes : astronomique, astrologique et mythologique. La lune, reflet du soleil invite au rêve et à l’imagination. C’est pourquoi, la conférencière a proposé le lendemain un atelier pratique, dans lequel une trentaine de personnes ont exploré leur propre imaginaire, afin d’en appréhender la dominante. Cette prise de conscience est importante, car plus nous nous connaissons, plus nous pouvons convoquer les images positives qui aident à façonner un monde meilleur pour demain. Se voir autrement devient une clé d’évolution.

Comments Pas de commentaire »

Journée Mondiale de la Philosophie, Hommage à Gandhi,
Nouvelle Acropole Strasbourg, Novembre 2019

La journée mondiale de Philosophie a été l’occasion pour le centre de Nouvelle Acropole Strasbourg d’organiser un hommage à Gandhi pour le 150 ème anniversaire de sa naissance, sous le haut patronage de l’ambassade de l’Inde. 

La soirée s’est déroulée en 3 parties : dans un premier temps, l’Art traditionnel hindou a été mis à l’honneur grâce à une très belle prestation de danse de Bharata nathyam accompagnée de récitants et de musiciens. Ensuite, il a été rappelé à quel point la pensée de Gandhi s’est forgée sur les principes de non-violence pour modifier l’environnement et comment ces principes de non-violence pourraient inspirer davantage les nouveaux mouvements sociaux actuels. En synthèse, il ressort que la pratique de la non- violence requiert une très grande force morale pour affronter la violence et l’adversité. L’une des réponses apportées par la philosophie est d’encourager et de promouvoir l’éducation, celle qui vise à faire émerger le meilleur de chacun, celle qui permet  de se connaître pour mieux se dominer. Enfin le mandala commencé lors de la conférence sur la magie du Tibet a été officiellement clôturé et  nous a rappelé que le plus important n’est pas tant le résultat que l’esprit dans lequel on œuvre. Il faut savoir se détacher de ses œuvres  tout en agissant avec conscience et cœur : cette offrande collective éphémère a alors été déposée aux pieds de  la statue de Gandhi, place de l’Etoile, pour clôturer cette  Journée mondiale de la philosophie. 

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité