Archives pour la catégorie “Philosophie”

Nouvelles des activités philosophiques de Nouvelle Acropole France

La conférence « Le cœur ou la raison. La philosophie et la pensée des contraires » a réuni 14 participants sur la rive droite de Bordeaux ce jeudi 26 janvier. Une soirée où la philosophie met en cohérence cœur et raison.

Si Gabrielle a justement dit que le cœur nous dirigeait certains moments de la vie, et la raison d’autres moments de la journée, Michael le conférencier nous a donné l’opportunité de la coincidentia oppositorum, des pythagoriciens, qui permet de faire coexister les deux éléments, apparemment contradictoire, nécessaire pourtant à créer des nuances ou limites qui permettent de nous définir. Il a rajouté que dans certains cas, nait de ces contraires un tiers élément. C’est ainsi que les opposés apparemment source de conflit, génère la création, avive l’instinct de procréation.

C’est proprement humain, que de marcher avec 2 jambes, qui ne se meuvent pas à l’identique. Ce déséquilibre crée le mouvement avec fluidité. Il permet d’avancer harmonieusement et ainsi d’évoluer. Ainsi cela fait partie de la nature humaine, que l’usage du cœur et de la raison conjointement.

La philosophie est l’art qui conjugue amour et sagesse autrement dit cœur et raison. Et si cette discipline peut paraitre inutile à notre organisme, nous la retrouvons dans toute l’histoire de l’humanité. Elle nous aide à comprendre ce que nous aimons vivre et oser vivre ce que l’on a pensé.

Comments Pas de commentaire »

Ce jeudi 12 janvier 2023, 23 personnes sont venues débattre lors d’un café-philo organisé par l’association Nouvelle Acropole du 11ème arrondissement de Paris.

Des échanges animés nous ont permis de débattre collectivement autour de différentes questions : quelle relation avons-nous à notre passé et dans quelle mesure celui-ci contribue-t-il à construire notre identité ? Comment se situe-t-on dans le temps et quelle importance de pouvoir le faire ? Quels enjeux liés au passé, aux récits collectifs et quels exemples dans l’actualité ? Quel lien entre le passé et l’avenir ?

La pensée orientale définit par exemple l’instant comme vivant et résultant d’une combinaison des trois temporalités « passé, présent, futur » réunies ensemble.

Nous nous sommes aussi interrogés sur l’oubli et la mémoire, et leur fonction respective. Les deux ont leur raison d’être et sont utilisés quotidiennement, consciemment ou inconsciemment. Mais en vue de quelle finalité ? Et comment en faire bon usage ?

Comme toujours lors d’un café-philo, nous sommes repartis avec un autre regard et surtout de nouvelles questions…

RDV le samedi 21 janvier 2023 à 16h pour le prochain café-philo : L’universel s’oppose-t-il au particulier ? (26 rue de Crussol – 75011 Paris).

Comments Pas de commentaire »

Dans le cadre de ce café philo organisé par formatrice de Nouvelle Acropole Lyon, avec une dizaine de participants, la question fondamentale du pardon a été travaillée. En effet, ce sujet touche tout un chacun au cours de son existence. Il en ressort que le pardon est un processus long mais indispensable pour trouver la paix intérieure et il nous permet de nous libérer des émotions négatives dans lesquelles le refus du pardon pourrait nous enfermer.

Pour le groupe des participants du café philo ; la possibilité de pardon est tout a fait possible : pour cela, nous devons faire preuve d’empathie en acceptant que chacun de nous est imparfait et que tout le monde peut faire des erreurs.

Pardonner oui, mais oublier… ? Cela voudrait dire que nous ne saurions pas pourquoi nous sommes arrivés jusque ici…

Pour connaître notre programme des prochains café-philo, consultez notre site internet : https://lyon.nouvelle-acropole.fr/

Comments Pas de commentaire »

A l’occasion de la journée mondiale de la philosophie une conférence tenue par Philippe GUITTON, philosophe praticien et auteur de « Simone Weil, l’exigence philosophique », aux éditions La maison de la philosophie, nous est offerte à l’espace Salvator ce jeudi 17 novembre 2022.

« Simone Weil offre un exemple d’unité de pensée et de vie applicable dans notre quotidien. Elle nous signale un sentier ascensionnel praticable pour tous à la condition de le vouloir de tout son être. La philosophie redevient avec elle une voie amoureuse et joyeuse au service de la beauté et de la vérité. »

Merci à Philippe GUITTON de nous avoir transmis ce remarquable et beau témoignage.

Pétrir ce qui fait mal, comme l’alchimiste dans son « Œuvre au noir », transforme la sombre matière en lumière.

Philippe GUITTON nous amène à travers l’œuvre de Simone Weil à nous interroger sur les maladies de l’âme et de façon plus élargie à celles de la société : l’ambition, la paresse et la tyrannie. Une philosophie qui n’est pas hors du politique mais au contraire qui y est attachée par les préceptes platoniciens du Juste, du beau, du vrai, du bon.

Simone Weil invite le philosophe à nourrir son âme selon des besoins qu’elle hiérarchise :

  • Le besoin d’ordre (chaque chose à sa place selon sa nature et ses actes)
  • Le besoin de Vérité et la nécessité d’authenticité de l’âme
  • Le besoin d’enracinement qui se réfère au commun, au collectif (traditions, cultures, etc…) et de même à une quête de vérité.

La réalisation de ces besoins sont garants d’une âme belle et harmonieuse à l’inverse du chaos qui gouverne s’il n’est pas « éduqué ».

C’est du côté du Beau que selon elle l’enracinement, la vérité et l’ordre peuvent advenir.

 « La beauté doit nourrir l’âme »…

Comments Pas de commentaire »

Nuit de la Philosophie Strasbourg, novembre 2022, Rencontre philo avec les associations Vue d’ensemble et Nouvelle Acropole

Dans le cadre du Festival de la Nuit de la Philosophie, Nouvelle Acropole Strasbourg et l’association « Vue d’ensemble » qui soutient les personnes en situation de handicap visuel ont organisé une rencontre philosophique sur le thème du bonheur qui a accueilli 50 personnes prêtes à embarquer les yeux fermés dans cette expérience insolite.


Plongés dans le noir, les participants ont eu l’occasion d’échanger sur le bonheur, tentant d’en établir, de façon très organique, tour à tour une définition, le caractère temporaire ou permanent, acquis, inné ou évolutif … Question de choix, de regard, de présence, de présent, de conscience, de posture, de non-manque… Gradations … En rebondissant chaque fois sur les pierres apportées par les précédents, chacun a eu l’occasion de contribuer à éclairer la notion du bonheur, d’autant plus que le noir fournissait un anonymat rassurant aux plus timides. Il a aussi été apprécié en cela qu’il « éteint » les différences et permet de dissocier les propos partagés de tout profil « visible » et des éventuels a priori qui s’y rattacheraient. 

Expérience concluante plébiscitant d’autres itérations du même genre. Avis aux curieux qui n’ont pas froid aux yeux !… A ceux qui ne voient bien qu’avec le cœur !  

Comments Pas de commentaire »

Bertrand Vergely, célèbre philosophe et auteur de plus de 40 ouvrages est venu à Nouvelle Acropole Strasbourg pour parler de la vulnérabilité dans le cadre du festival « Nuit de la Philosophie ».

Le paradoxe de la vulnérabilité, faiblesse apparente mais aussi force invisible positive a suscité l’intérêt de plus d’une soixantaine de personnes présentes lors de cette soirée.

Le conférencier a ainsi commencé en expliquant que l’ouverture au plus grand que nous, nous permet de relier l’existence concrète et la puissance de l’être. En nous faisant ouvrir les yeux chaque jour davantage, la philosophie nous fait vivre davantage et nous mène vers une expérience méditative.

La vulnérabilité peut être dangereuse si on ne sait pas se défendre mais elle est aussi touchante, comme un petit oiseau d’une innocence infinie. Etre dépourvu de force peut donc être une force, comme la toute puissance de la tendresse. La vulnérabilité peut être une faille dans notre système de défense, mais pour se défendre il faut parfois arrêter de se défendre, en laissant entrer et résonner la sensibilité en nous. La légèreté, l’attention peuvent nous permettre d’éviter les agressions, comme nous l’enseignent les arts martiaux.

La vulnérabilité merveilleuse est la vie qui vit en nous et nous porte par les 4 aspects du vivant : l’autoconservation qui active le gardien, l’autoréparation qui fait vivre le médecin en nous, l’autorégulation qui éveille le sage et l’autoprogrammation qui fait vivre l’homme libre et créateur.Nous avons en nous tout ce qu’il faut pour bien vivre et produire du positif. La plus belle manière de lutter contre le mal est d’apporter du Bien et d’oublier le mal.

Entrer dans la vulnérabilité apporte la vie, la sensibilité, la liberté, la prise de conscience de notre manque d’unité. Les philosophes anciens parlaient de s’unifier en allant du multiple à l’Un, en harmonisant nos forces intérieures, car la division produit la peur. En se connaissant soi-même, on n’a plus peur, on sait qui on est. L’amour peut être la peur d’aimer, un besoin d’être aimé, la peur de donner, mais l’amour est la réponse.

Socrate dans le Gorgias nous dit que les tyrans sont esclaves de leurs passions et se font passer pour des sauveurs. Il y a en nous un mélange de dureté et de faiblesse : les démonstrations de force masquent la faiblesse intérieure, trop de gentillesse, de fausse humanité  cachent parfois une dureté intérieure. Il faut faire le ménage des pulsions.

En conclusion, la philosophie peut restaurer une haute idée de l’humanité et des humains, et nous mener à vivre unifiés.

Comments Pas de commentaire »

Dans le cadre de la 1ère édition du Festival « Nuit de la Philosophie » à Paris !

En clôture de l’édition 2022 du Festival « Nuit de la Philosophie » à Paris, un atelier mêlant les mystères de l’alchimie du vin à ceux des mythes et de la philosophie…

In Vino Virtus ! Quand les vertus de l’homme rencontrent les vertus du vin.

Une trentaine de personnes venues découvrir les mystères de Dionysos, d’abord en théorie… puis en pratique ! L’atelier ne pouvait se terminer sans une dégustation de vins. Un grand merci à notre partenaire L’Oeno Vice pour ce bel événement !

Une soirée enjouée, et riche de partages – tchin !

Comments Pas de commentaire »

Le samedi 19 novembre 2022, 40 personnes sont venues débattre avec philosophie lors du café philo organisé par l’association Nouvelle Acropole du 11ème arrondissement de Paris.

Le mythe s’oppose-t-il au réel ? Tel était le thème choisi pour clôturer en beauté la 1ère édition du Festival Nuit de la Philosophie à Paris !

Des débats vivants et animés, chacun ayant pu s’exprimer et entendre l’autre et ainsi, peut-être, voir se propres opinions sous un nouveau jour…

Comments Pas de commentaire »

Vendredi 18 novembre 2022.

Dans le cadre de la 1ère édition du Festival « Nuit de la Philosophie » à Paris, les philosophes Bertrand Vergely et Fernand Schwarz ont partagé lors d’une conférence exceptionnelle organisée par Nouvelle Acropole leurs méditations sur la vérité face à un public venu nombreux pour les écouter (plus de 100 personnes).

La vérité soulève des questions multiples : la vérité a-t-elle encore un sens ? Vérité et réalité : un mariage impossible ?

Des échanges profonds, un temps de questions/réponses inspiré et inspirant qui témoignent d’une quête réelle de sens et de philosophie.

Comments Pas de commentaire »

Ce jeudi 17 novembre, à l’occasion du festival Nuit de la Philosophie, nous étions une soixantaine rassemblée au Social bar pour comprendre quelle porte ouvre l’imaginaire. L’imaginaire conduit aux confins du cœur de l’Homme et permet d’entendre les poèmes qui y sont murmuré. La puissance des symboles et des mythes conférés par les images ouvre la voie de l’hominisation en nous transmettant des vérités archétypales. C’est en cela que réside le pouvoir de l’image. La conférence fut organisée par l’Association Nouvelle Acropole Biarritz.

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité