Archives pour la catégorie “conférence philo”

La conférence « Le cœur ou la raison. La philosophie et la pensée des contraires » a réuni 14 participants sur la rive droite de Bordeaux ce jeudi 26 janvier. Une soirée où la philosophie met en cohérence cœur et raison.

Si Gabrielle a justement dit que le cœur nous dirigeait certains moments de la vie, et la raison d’autres moments de la journée, Michael le conférencier nous a donné l’opportunité de la coincidentia oppositorum, des pythagoriciens, qui permet de faire coexister les deux éléments, apparemment contradictoire, nécessaire pourtant à créer des nuances ou limites qui permettent de nous définir. Il a rajouté que dans certains cas, nait de ces contraires un tiers élément. C’est ainsi que les opposés apparemment source de conflit, génère la création, avive l’instinct de procréation.

C’est proprement humain, que de marcher avec 2 jambes, qui ne se meuvent pas à l’identique. Ce déséquilibre crée le mouvement avec fluidité. Il permet d’avancer harmonieusement et ainsi d’évoluer. Ainsi cela fait partie de la nature humaine, que l’usage du cœur et de la raison conjointement.

La philosophie est l’art qui conjugue amour et sagesse autrement dit cœur et raison. Et si cette discipline peut paraitre inutile à notre organisme, nous la retrouvons dans toute l’histoire de l’humanité. Elle nous aide à comprendre ce que nous aimons vivre et oser vivre ce que l’on a pensé.

Comments Pas de commentaire »

A l’occasion de la journée mondiale de la philosophie une conférence tenue par Philippe GUITTON, philosophe praticien et auteur de « Simone Weil, l’exigence philosophique », aux éditions La maison de la philosophie, nous est offerte à l’espace Salvator ce jeudi 17 novembre 2022.

« Simone Weil offre un exemple d’unité de pensée et de vie applicable dans notre quotidien. Elle nous signale un sentier ascensionnel praticable pour tous à la condition de le vouloir de tout son être. La philosophie redevient avec elle une voie amoureuse et joyeuse au service de la beauté et de la vérité. »

Merci à Philippe GUITTON de nous avoir transmis ce remarquable et beau témoignage.

Pétrir ce qui fait mal, comme l’alchimiste dans son « Œuvre au noir », transforme la sombre matière en lumière.

Philippe GUITTON nous amène à travers l’œuvre de Simone Weil à nous interroger sur les maladies de l’âme et de façon plus élargie à celles de la société : l’ambition, la paresse et la tyrannie. Une philosophie qui n’est pas hors du politique mais au contraire qui y est attachée par les préceptes platoniciens du Juste, du beau, du vrai, du bon.

Simone Weil invite le philosophe à nourrir son âme selon des besoins qu’elle hiérarchise :

  • Le besoin d’ordre (chaque chose à sa place selon sa nature et ses actes)
  • Le besoin de Vérité et la nécessité d’authenticité de l’âme
  • Le besoin d’enracinement qui se réfère au commun, au collectif (traditions, cultures, etc…) et de même à une quête de vérité.

La réalisation de ces besoins sont garants d’une âme belle et harmonieuse à l’inverse du chaos qui gouverne s’il n’est pas « éduqué ».

C’est du côté du Beau que selon elle l’enracinement, la vérité et l’ordre peuvent advenir.

 « La beauté doit nourrir l’âme »…

Comments Pas de commentaire »

Vendredi 18 novembre 2022.

Dans le cadre de la 1ère édition du Festival « Nuit de la Philosophie » à Paris, les philosophes Bertrand Vergely et Fernand Schwarz ont partagé lors d’une conférence exceptionnelle organisée par Nouvelle Acropole leurs méditations sur la vérité face à un public venu nombreux pour les écouter (plus de 100 personnes).

La vérité soulève des questions multiples : la vérité a-t-elle encore un sens ? Vérité et réalité : un mariage impossible ?

Des échanges profonds, un temps de questions/réponses inspiré et inspirant qui témoignent d’une quête réelle de sens et de philosophie.

Comments Pas de commentaire »

Ce 2 novembre, ce n’est pas moins de 34 personnes qui ont été captivées par la conférence donnée par Danielle Chaillot sur le chemin du guerrier pacifique.

Bien que cette métaphore confronte de prime abord la guerre et la paix, on découvre petit à petit le véritable sens derrière cette image. Un combat intérieur, une personne face à elle-même cherchant à maitriser sa vie, acceptant d’agir, de se confronter au réel malgré la peur qu’il peut engendrer. Il faut faire preuve de courage pour accepter ce combat. Il impose d’accepter de se regarder tel que nous sommes, avec nos forces et nos fragilités. On nous dit que l’être vulnérable porte en lui une blessure, des peurs qui nous entravent.

Comment combattre ses peurs, devenir meilleur ? Les regarder d’abord, les comprendre, les exprimer. Cette vulnérabilité en chacun de nous est ce qui nous humanise et nous donne cette force morale et vitale pour pouvoir avancer. Merci à Danielle pour ce bel enseignement.

Comments Pas de commentaire »

Ce mercredi 5 octobre 2022 l’association Nouvelle Acropole Paris 11 a accueilli Thierry Adda, le Président de Nouvelle Acropole France, pour une conférence sur les besoins de l’âme.

Il nous a appris ou rappelé l’importance de distinguer les besoins des désirs. L’importance aussi de ne pas oublier nos expériences vécues comme sources d’enseignement pour s’améliorer. Enfin que l’ordre, contrairement à ce que l’on peut souvent penser, est source d’émancipation des freins que nous avons.

61 personnes sont venues pour découvrir et comprendre mieux les besoins, non de notre corps physique, mais bien de notre âme.

Une conférence en lien profond avec ce qui nous rend humain, ce qui est essentiel.

A bientôt !

Comments Pas de commentaire »

La conférence : Le Petit prince et l’art d’aimer s’est déroulée jeudi 22 septembre au Salon de séminaires du Motel Saint Martin à Verneuil d’Avre et d’Iton. 

Un public attentif a écouté la conférence de Monsieur Olivier Larrègle. Le conférencier a fait le parallèle entre la vie de l’auteur, sa biographie et son œuvre. Saint Exupéry, visionnaire sur les caractéristiques de notre temps, a montré, à travers le Petit Prince, combien l’art d’aimer est essentiel. L’art de « s’apprivoiser » mutuellement, de « créer des liens » est un savoir essentiel pour que l’humanité entière vive dans la paix et l’harmonie. N’est-ce pas cet essentiel qui se rend visible à nos yeux lorsque nous ouvrons notre cœur?

photo de la conférence d’Olivier Larrègle au Salon du Motel Saint Martin à Verneuil

Comments Pas de commentaire »

Le centre de Nouvelle Acropole à Lyon a ouvert la nouvelle saison culturelle 2022-2023 avec une magnifique conférence « Réenchanter le monde : changer de regard », donnée le mardi 6 septembre par la présidente de l’association Daniela Molina. Salle comble pour cette première conférence de rentrée, avec un public enchanté !
Lors de cette conférence ont été évoquées les principales causes de désenchantement dans nos sociétés : perte de foi en l’avenir due aux crises financières, politiques et climatiques ; mais aussi et surtout des causes immatérielles comme la mort de la nature vivante, la mort de l’art, la mort de Dieu et la mort du mythe du progrès.   
Se ré-enchanter, c’est chanter la vie, avoir la capacité de s’émerveiller, par exemple face à la nature et face au beau en général ; c’est faire attention aux êtres qui nous entourent, et savoir ralentir et vivre l’instant présent.
Face à l’hyper matérialisation de nos sociétés occidentales, aussi ont été évoqué les vertus de la philosophie et de la mythologie, ainsi que de l’imagination qui permet de se représenter en évolution  dans le futur.

La conférence sera bientôt disponible sur notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/c/NouvelleAcropoleFrance
A bientôt

Comments Pas de commentaire »

Le jeudi 30 juin, à l’Espace Vollon de Lyon, se tenait la conférence « L’amour courtois : embellir les relations », présentée par Adeline Albou, formatrice de philosophie pratique à Nouvelle Acropole de Lyon et par Marion de Champsavin, élève du même centre.
Nos deux conférencières nous ont appris que l’amour courtois a vu le jour en France autour du 12-13ème siècle grâce aux troubadours du sud de la France, eux-mêmes inspirés par la tradition arabo-andalouse, pour se répandre ensuite dans toute la France et l’Europe. Ces troubadours étaient des gens éduqués et des érudits qui prônaient la courtoisie avec les valeurs s’y référant : loyauté, bravoure, fidélité, pour n’en citer que quelques-unes.
Ils incarnaient le fin’ amor qui constituait un idéal de perfectionnement moral beaucoup plus large que la simple notion d’amour entre le poète et sa dame puisque les partisans de cet amour courtois étaient dans une quête de sagesse par l’émancipation des désirs immédiats égoïstes.
Ce mouvement a favorisé la reconnaissance de la place des femmes dans la société. Alienor d’Aquitaine constitue un parfait exemple de femme inspiratrice de cette époque. En effet, elle-même petite-fille de troubadour, Alienor reste une figure marquante de par sa beauté, ses talents de poétesse, sa culture, son implication politique, Reine de France par son mariage avec Louis VII, Roi de France, puis Reine d’Angleterre par son second mariage avec Henri de Plantagenêt.
A l’issue de l’exposé, les conférencières ont animé un échange avec le public pour réfléchir sur l’essence de l’amour courtois, et comment, sans chercher à faire un copier-coller du Moyen-Âge, cette tradition pourrait nous inspirer aujourd’hui pour embellir les relations avec tout un chacun.
L’éducation à la courtoisie est bien plus qu’une simple éducation, elle possède intrinsèquement une perspective historique et civilisationnelle. C’est la première marche qui conduit à la convivencia, la capacité de vivre ensemble, socle d’une fraternité véritable.
« Je suis persuadée pour ma part que ce sont les valeurs courtoises et chevaleresques qui sauveront notre civilisation et même le monde, s’il mérite encore d’être sauvé : vaillance, élégance, discrétion, générosité, fierté… » Jacqueline Kelen

Comments Pas de commentaire »

L’été fut mystérieux cette année à l’Espace Lehena … De nombreux sujets ont été abordés sous le prisme du philosophe lors de conférences aussi inspirantes qu’enrichissantes !  

Les mystères du vin, la voie de l’alchimie, le nombre d’or sont autant de sujet autour desquels nous avons pu échanger et partager dans une atmosphère conviviale. Nous savons maintenant que derrière notre réalité matérielle aux allures trompeuses se cache des lois immuables qui régissent l’univers… Et si tout cela avait un sens ? 

Ces conférences ont été organisées par l’association Nouvelle Acropole Biarritz.

Comments Pas de commentaire »

Ce vendredi, Denis Marquet, philosophe, écrivain et thérapeute, nous a fait l’honneur de sa présence.

Il nous a parlé de son dernier ouvrage « Dernières nouvelles de Babylone », une fable contemporaine orchestrée autour d’une galerie de personnages chacun emblématique des impasses humaines de notre société.

Denis Marquet comme toujours, nous a offert un très beau moment de philosophie par sa présence lumineuse et son discours intemporel. La conférence s’est poursuivie le lendemain matin par un atelier où nous avons pu échangé avec l’auteur sur nos questionnements métaphysiques.

Sa réponse est simple : ne pas chercher à tout prix ; se laisser traverser par la lumière ; aimer à l’infini ; et les ombres seront derrière.

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité