Archives pour la catégorie “Non classé”

équipe des volontaires de Nouvelle Acropole

C’est à l’occasion de la journée mondiale de la Terre dédiée à la prise de conscience des liens étroits entre la nature et l’Homme que l’association Nouvelle Acropole de Marseille a proposé des rencontres fil rouge durant le week-end.


Le premier rendez-vous était la diffusion du film Permaculture, la voie de l’autonomie. Chacun était présent pour découvrir ou redécouvrir le sens du mot permaculture à travers la nature mais aussi la collaboration humaine. L’ expérience s’est poursuivie par un débat et un partage humain autour d’un apéro de clôture.


« J’ai récemment acquis un terrain mais je ne sais pas comment le cultiver. Le film me conforte dans l’idée que je dois m’appuyer sur le réseau associatif et humain pour découvrir la permaculture » témoigne Fabrice lors du débat alors qu’Olivier nous partage son projet de camping gratuit autour du Tilleul tricentenaire de la maison de famille. C’est la permanence de la nature mais aussi des Hommes qui aura donné le ton de la soirée.

Comments Pas de commentaire »

La journée de la « Terre-Mère » ou encore de la « Terre nourricière » est célébrée chaque 22 avril avec la journée internationale de l’ONU.

L’association Nouvelle Acropole Montpellier participe à cet évènement international pour vivre la relation avec la Nature et la Terre.

Pour honorer notre Terre-Mère, Patcha-mama, Mother-earth, nous avons commencé par réfléchir à quelles sont nos moyens d’action : « Peut-on sauver la planète à coups de recettes ? ». Ce café-philo nous a permis de voir l’immensité du travail qu’il y a a faire pour agir de manière juste envers elle ! Mais outres qu’agir sur certains points, de manière plus ou moins ponctuels et quand cela nous arrange, ne serait-il pas plus judicieux de commencer par nous éduquer ? Changer notre rapport à la planète et prendre conscience qu’elle fait partie de nous !

Thich Nhat Hanh, moine bouddhiste, nous disait : « Si nous comprenons notre lien et notre relation profonde avec la Terre, nous aurons assez d’amour, de force et d’éveil pour prendre soin de nous-mêmes et de la Terre et, tous deux, nous pourrons ainsi prospérer. »

Et pour comprendre cette relation, quoi de mieux que de passer à l’action ? Samedi matin nous nous sommes rendues sur la promenade du Peyrou pour la nettoyer ! Et qu’avons nous trouvé ? Mégots et capsules, certes petits déchets, mais dans l’imaginaire de Mireille, qui enlevés, permettent aux pores de la Terre de respirer !

De retour au chaud à l’Espace Aiguillerie, certains se sont sentis purifiés, nettoyés par la pluie et par le bien qu’ils ont pu apporter à la planète, d’autres se questionnaient sur l’utilité de ce geste puisqu’à côté nous continuons à consommer plus que de raison. Nous en revenons donc à l’éducation, faire en sorte que nous changions nos habitudes non car on nous donne des recettes (passer à l’électrique, manger bio, local …), mais changer car nous reconnaissons la Terre vivante et que nous vivons grâce elle !

Comments Pas de commentaire »

équipe des cueilleurs de la Sainte Marthe

C’est à l’occasion du jour de la Terre dédiée à la prise de conscience des liens étroits entre la nature et l’Homme que l’association Nouvelle Acropole de Marseille a proposé des rencontres fil rouge durant le week-end. Le deuxième rendez vous s’est déroulé dans le jardin de l’association à Sainte Marthe. Partage, cueillette de chardon marie et de fenouil sauvage tout en découvrant le rucher ! La rencontre de la reine des abeilles et de ses abeilles a permis à chacun de découvrir une autre forme de société où chacun œuvre avec justesse dans un but commun.

https://marseille.nouvelle-acropole.fr/

atelier sur le rucher par Tabita Faoro
cueillette du fenouil et du chardon marie

Comments Pas de commentaire »

« Je suis l’Oiseau Bénou, l’âme coeur de Ré, guide des Dieux dans la Douat. »

Le jeudi 7 avril 2022, la maison cantonale de la Bastide accueillait une conférence de Fernand Schwarz sur le thème de l’architecture sacrée des pyramides.

De manière originale, Fernand Schwarz a choisi de consacrer la majeure partie de la conférence à un mythe sans doute peu connu de la mythologie égyptienne, celui de l’Oiseau Bénou. Son histoire nous est notamment rapporté par des écrits figurants sur les parois des mausolées pharaoniques placées à l’intérieur des pyramides. Le Bénou est un oiseau ancestral sorti des eaux du chaos, le noun, lors de la création du monde par Atoum, ayant choisi comme perchoir primordial une butte dénommée le Benben, au sein de la cité antique d’Héliopolis. On le retrouve à l’origine symbolisé comme une bergeronnette puis en héron cendré, avant d’être introduit dans le monde greco romain par l’appellation « Phoenix » par Hérodote et Hésiode.

Le symbolisme du Bénou est multiple. Son étymologie signifie « celui qui se lève » ou « celui qui brille ». Il est le chemin de lumière sur les eaux reliant le cycle de la terre et le cycle du ciel. Le Bénou est en effet à la fois le symbole du soleil et accompagnateur de Râ lors de son passage d’ouest en est, et lors de ses luttes nocturnes contre Apophis, mais il apparait également comme étant le régulateur des crues et des inondations.

S’il est associé au Dieu Râ ou Rê, il est également associé à Osiris, divinité de l’au delà dont il revêt parfois la coiffe à savoir l’Atef. Le Bénou est en effet de le protecteur des défunts mais il symbolise également la renaissance éternelle. Le livre des morts nous apprend par exemple que le défunt souhaite pouvoir se transformer en Bénou. Il est également envisagé que la vie du Bénou fut d’une durée de 500 ans, à la suite de laquelle il mourrait puis renaissait, ceci de manière perpétuelle.

Quant au Benben, il possède une représentation cyclique, celui de la révolution ou encore du cycle de la vie. Il peut parfois être représenté par un oeuf et serait d’origine météorique. Les égyptiens le symboliseront par le pyramidion, objet conique placé au sommet et des pyramides.

La deuxième partie de la conférence était relative aux pyramides de l’Egypte, d’ailleurs dénommé anciennement Termora signifiant « la terre des pyramides » et à leur architecture sacrée. Au niveau de leur édification, le génie égyptien se reflète en outre par l’utilisation du ratio d’or. En prenant notamment l’exemple de la pyramide de Khéops, on constate que si l’on divise la longueur de sa pente par la moitié de la base, nous obtenons le chiffre d’or, à savoir 1,618. Plus encore, en prenant en compte la hauteur de la pyramide, il est obtenu un triangle d’or de Pythagore.

Sous un angle plus ésotérique, les pyramides était un lieu de transmutation pour l’âme du défunt. Ce dernier commençait son voyage par une voie sacrée suivie jusqu’au pied des pyramides où se déroulait un premier rituel : celui de réveiller les sens du défunt afin qu’ils soit conscient lors de son réveil dans l’au-delà. L’ascension reprenait ensuite par des couloirs ascendant au sein des pyramides, notamment jusqu’à la chambre du roi et la chambre de la reine, comportant chacun des aérations pointées en direction d’astres précis : Sirius, Orion ou encore la Petite Ourse. Il s’agissait de placer le défunt dans des conditions optimales pour son voyage dans l’eau delà, permettant l’ascension de son âme et sa renaissance spirituelle.

Comme nous le rappelle Fernand Schwarz, nous possédons tous tertre, un socle, sur lequel reposerait notre Bénou, notre âme éternelle. Les égyptiens accordait une place de premier rang au coeur, car cette transmutation n’était permise qu’à la condition d’avoir du coeur, au sens le plus noble du terme. C’est d’ailleurs la pesée fructueuse du coeur lors du jugement de l’âme qui permettait au Benou de reprendre son envol. Les égyptiens nous invitent alors à vivre en conscience avec notre coeur afin de permettre à notre âme de préserver son éclat. Gardons à l’esprit cet enseignement Amenemopet : « le coeur est don de Dieu, garde toi de le négliger. »


Comments Pas de commentaire »

Pour cette conférence exceptionnelle, l’anthropologue et philosophe Fernand Schwarz nous a partagé les mystères de l’architecture égyptienne.


L’Egypte est à l’honneur pour cette année 2022 qui célèbre le bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes par Jean-François Champollion. L’occasion pour Fernand Schwarz, anthropologue et philosophe, spécialiste et auteur de nombreux ouvrages et films sur l’Egypte ancienne, de partager sa connaissance des mystères de l’architecture égyptienne pour cette conférence exceptionnelle.

Plus de 70 personnes sont venus découvrir le sens de cette architecture pyramidale ainsi que son symbolisme. La pyramide tout entière répond à une géographie sacrée précise, elle apparaît comme un lieu de transmutation pour renaître, comme le phénix.

Fernand Schwarz est notamment l’auteur de « Symbolique de l’Egypte, les origines de la spiritualité », « Initiation au livre des morts égyptiens », « Maât : Egypte, miroir du ciel », « Egypte : terre des dieux, don du Nil ».

Une séance de dédicace a eu lieu à la fin de la conférence pour garder la mémoire de ce temps hors du temps.

Comments Pas de commentaire »

Conférence sur le mythe du Roi Arthur, à l’Espace Vollon

Nouvelle Acropole Lyon a organisé le jeudi 14 avril 2022 une conférence sur le thème : La quête du Roi Arthur : un mythe toujours actuel ?

Une trentaine de personnes a assisté à la soirée animée par 3 formateurs en philosophie pratique et un membre de l’école. Le public était au rendez-vous, avec des questions pertinentes et la soirée s’est terminée en de beaux échanges conviviaux.

Quand on dit Merlin, Avalon, la Dame du lac, Lancelot, il y a quelque chose dans notre esprit qui tend l’oreille un instant sans savoir d’où ce bruit peut venir. Le mythe arthurien est le secret d’une destinée qui s’ignore. Elle est une quête pour aller chercher quelque chose de plus noble et de plus digne pour aller à la rencontre de nous-mêmes.

Les personnages de Perceval, Lancelot, Gauvain… nous rappellent que nous avons en nous une forme de grandeur à réveiller par le combat entre l’ombre et la lumière et que nous pouvons passer de l’homme errant au chevalier qui fait partie d’une table ronde, d’une société noble.

L’important est de vivre l’esprit et les valeurs chevaleresques (l’aventure, la loyauté, l’honneur, le courage, la solidarité) sans reproduire les formes du passé. Car aujourd’hui, il y a besoin de héros au quotidien, dans les petits combats de la vie.

La philosophie est une manière de vivre ce combat dans la vie de tous les jours. Comme dans le combat de St Georges et du dragon : nos dragons sont notre égoïsme, notre petitesse, nos faiblesses variées, que nous pouvons dominer par l’épée de notre volonté et le bouclier de nos valeurs.

Ce n’est pas très à la mode aujourd’hui, mais c’est une voie inspiratrice que nous pouvons vivre grâce à la philosophie.

“La vie la plus vide, fade et aride peut se transformer en une merveilleuse aventure, si l’âme se réveille, illuminée par un idéal philosophique et chevaleresque. » J.A. Livraga

Comments Pas de commentaire »

Salle comble au colisée de Biarritz !

Antoine Boyer et Samuelito ont émerveillé un public conquis par leur douce mélodie. Leur spectacle mêle le dialogue philosophique au flamenco et au jazz manouche.

Par leur talent de renommée nationale, les deux virtuoses nous ont rappelé que la musique est une vibration qui nous réenchante. Elle nous unie dans un partage exquis, joyeux et profond.

Les deux artistes sont membres de l’école de philosophie Nouvelle Acropole Biarritz, et ont dédié leur dernière chanson à Olivier Larègle, le directeur de l’école. A notre tour de les remercier, du fond du cœur !

Et pour tous ceux qui nous pas pu avoir de place, une nouvelle date de concert est prévue le dimanche 12 juin à l’Espace Lehena.

Comments Pas de commentaire »

Durant le mois de mars, les volontaires de Nouvelle Acropole Strasbourg ont répondu présent à l’appel de la protection civile pour appuyer au tri des dons perçus de toute la France afin de les reconditionner avant envoi. Il s’agissait également de filmer les palettes et charger les camions en partance pour l’Ukraine. C’est au total plus de 50 heures de volontariat qui ont été effectuées par une dizaine de membres de l’association. Le volontariat est l’expression même de la philosophie pratique, cet élan du cœur qui s’exprime par les mains au service des autres. Chacun avait en effet à cœur de participer de cet élan de générosité en faveur de ceux qui sont dans le besoin. Rendez-vous est déjà pris pour continuer l’opération sur avril…

Action de volontariat en faveur de l’Ukraine, Nouvelle Acropole Strasbourg mars 2022

Comments Pas de commentaire »

Une rencontre philosophique pour le moins originale a eu lieu à Nouvelle Acropole Strasbourg en partenariat avec l’association Vue d’ensemble qui milite pour sensibiliser au handicap des mal-voyants. En effet, ce dialogue philosophique a eu lieu dans un espace totalement obscurci rassemblant une quinzaine de personnes. Cette immersion dans le monde des mal voyant a surpris tous les participants.

Le thème de la soirée  était Etre vulnérable : force ou faiblesse ? . Dans le noir, la parole est plus profonde, les esprits sont plus attentifs, moins dispersés, les dialogues deviennent plus authentiques, plus vrais.

Cette sensibilisation au handicap des mal voyants paradoxalement a ouvert sur un autre univers de perception et montré également comment la vue pouvait recéler nombre d’illusions. La vulnérabilité peut ainsi dans certaines conditions se révéler comme une force.

Rencontre philosophique sur Etre vulnérable : force ou faiblesse ? avec les Associations Nouvelle Acropole Strasbourg et Vue d’ensemble

Comments Pas de commentaire »

Solidarité ukrainienne

Pour répondre à l’urgence de la situation dramatique en Ukraine, les membres de l’école de philosophie de la Cour Pétral se sont mobilisés avec force et détermination pour aider cette population victime de la guerre. De nombreux dons ont afflué à l’école du Perche. Ils ont été conditionnés dans des cartons au contenu bien identifié. Ils ont ensuite été acheminés vers les mairies proches de la Cour Pétral : l’Aigle et Verneuil d’Avre et d’Iton (lieu de collecte: le centre social La Ruche). Ce fut un moment de partage entre tous les membres soucieux du sort de ces familles en détresse. Et aussi, un moment de partage avec les responsables locaux de ces villes qui ont apprécié l’efficacité des volontaires de Nouvelle Acropole, la qualité des dons et leur bonne présentation. Leurs dons sont venus compléter ceux, déjà très nombreux des mairies elles-mêmes.

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité