[Conférence] Les 3 visages de la quête intérieur

Plus de 70 parisiens ce sont retrouvés ce 23 février 2024 pour écouter Reza Moghaddassi, professeur agrégé de philosophie, auteur du livre « La soif de l’essentiel ».

Dans les différentes traditions spirituelles se dessinent des tendances différentes qui ont parfois été opposées. Ces traditions invitent tantôt à un retrait du monde, tantôt à un engagement dans le monde, tantôt à un regard vertical, tantôt à un regard horizontal, tantôt à une dépréciation de ce monde d’illusions et d’apparences, tantôt à une célébration de la vie qui se donne à nous à travers la matière.

La vie est présentée tantôt comme une incarcération regrettable, tantôt comme une incarnation remarquable.

Le temps d’une soirée nous avons tenté de dépasser ces clivages et de montrer pourquoi tout cheminement spirituel se doit d’emprunter simultanément trois orientations apparemment contradictoires que sont l’élévation, l’incarnation et le dévoilement.

Une magnifique soirée!

Maraude de février

Pourquoi faisons-nous des maraudes ?
Ce n’est pas tant pour distribuer des cafés, des habits.


C’est pour partager des sourires, une oreille …

C’est retrouver l’humain, toucher l’authenticité que dans nos vies nous avons perdue, le paraître prenant toute la place.

Il y a une certaine authenticité qui peut nous déranger car nous n’avons pas l’habitude de recevoir autant de vérités intimes et pourtant elles nous touchent tous car nous pouvons nous retrouver dans leurs histoires, dans leurs colères, dans leurs joies…


Nous sommes tous reliés en tant qu’Homme, nous l’oublions trop souvent.

Conférence – Simone Weil, les besoins de l’âme

Si nous devions présenter Simone Weil, nous pourrions dire qu’elle n’était pas qu’une philosophe de réflexion, elle était une philosophe de l’action.

Elle est allée travailler à l’usine et dans les champs pour se rapprocher des conditions humaines les plus défavorisées, vivre leurs souffrances pour mieux comprendre les effets dévastateurs lorsque l’homme n’est plus considéré comme un Homme.

Au cours de son histoire, elle a mis en avant les besoins de l’âme humaine: la Vérité, l’Ordre et l’Enracinement ainsi que des couples d’idées qui nous paraissent opposés et qui se trouvent finalement complémentaires :

  • Liberté et obéissance
  • Égalité et hiérarchie
  • Sécurité et risque
  • Honneur et châtiment
  • Propriété privée et propriété collective
  • Initiative et responsabilité

Ces besoins, elle les regroupe dans son ouvrage L’enracinement, écrit dans une période d’après guerre pour reconstruire la France.

Mais finalement, ne seraient-ils pas atemporels ?


Aujourd’hui, le monde souffre d’un grand scepticisme, du doute permanent. Si la vérité représente le cadre pour que la pensée puisse exister, comment imaginer un futur s’il n’y a pas de vérité?


L’ordre quant à lui nous permet de choisir nos priorités en conscience, pour recréer de la cohérence dans notre vie et dans le monde qui nous entoure.


Comment pouvons-nous fonder une société si on ne sait pas d’où l’on vient et où l’on veut aller? L’état prend aujourd’hui une place dominante en gérant l’organisation du pays. Mais nous unit-il réellement? Qu’en est il de la nation? Celle qui nous porte vers un Idéal commun, qui nous rassemble sous des valeurs, qui nous rappelle que nous sommes un peuple.

Simone Weil a osé aller vers la souffrance afin d’oeuvrer pour ses valeurs : que chaque homme puisse retrouver sa dignité.

Et nous, avons-nous le courage de sortir de notre confort pour incarner nos valeurs au nom du bien commun ?

Marc Aurèle au secours de notre monde

Salle comble pour la conférence sur Marc Aurèle… Mais qu’est ce qui fait le succès de cette empereur Stoïcien qui s’était trompé en écrivant « « qu’en un rien de temps vous serez mort et rien ne restera de vous, pas même votre nom » !

Son grand retour aujourd’hui est lié au fait qu’il apporte des réponses au secours de notre monde. D’abord, cet homme qui a affronté deux catastrophe naturelles, une épidémie emportant 25% de la population et une vie en guerre, nous montre comment surmonter les crises. En se tenant debout, vertueux pour agir sobrement sur ce qui dépend de nous.

Ensuite, il nous réconcilie avec la mort, lui qui se rappelait chaque jour que sa vie n’est rien à l’échelle de la Nature et qu’à tout moment elle peut s’étendre.

Enfin, il nous montre que la philosophie se vit. Qu’elle est une pratique pour avancer mais que cela n’est possible qu’en s’entrainant jour après jours. Et cet entrainement passe par le dialogue intérieur.

Comme le disait Marc Aurèle : « Qu’est-ce donc qui peut nous guider ? Une seule et unique chose : la philosophie… Et celle-ci consiste à veiller sur le génie intérieur pour qu’il triomphe. »

Maraude de Noël pour réchauffer les cœurs

Au cœur de l’hiver, au moment où les nuits sont les plus longues, 14 volontaires de Nouvelle Acropole Lyon ont sillonné les rues du centre de Lyon pour réchauffer les cœurs de 30 personnes sans-abris, en plus de réchauffer le corps avec une boisson chaude et une bonne soupe préparée par leurs soins.

Les volontaires ont offert de jolis cadeaux à ces personnes en grande précarité, qui les ont accueillis parfois avec beaucoup d’émotions. « Cela fait si longtemps que je n’avais pas reçu de cadeau », a partagé un sans-abri.

Une citation d’une papillote dégustée à cette occasion résume bien l’attention portée lors de cette maraude de Noël : « Les paroles sages tombent quelquefois dans l’oreille d’un sourd ; mais un mot gentil n’est jamais perdu. Arthur Helps»

1er café-philo 2024 – « Quand tout va mal, ai-je le droit d’être heureux ? »

Le jeudi 18 Janvier, la série des cafés philo de 2024 a commencé!

Nous nous sommes réunis autour de la question suivante:

« Quand tout va mal, ai je le droit d’être heureux? »

Rapidement, des questionnements émergent.

Qu’entend on par « tout »? Mon moi émotionnel ? La société ? L’environnement ? Le monde ?

Qui peut me donner le « droit » d’être heureux ? Est-ce une liberté ? Un choix ? Un devoir ?

Et finalement, comment qualifier le mal ? Et le fait d’être heureux ?

Certaines notions ont rapidement émergées telles que la culpabilité, la justice et la responsabilité.

Nous avons finalement convergé vers la pensée de Denis Diderot : « Il n’y a qu’un devoir, c’est d’être heureux. »

Durant ce café-philo, nous avons pris conscience que le plus important n’est pas la réponse directe à la question, mais tout le travail de compréhension de celle-ci.

Maraude philosophique – maraude cookies

L’odeur des cookies se diffusent dans la cuisine. Le café et le thé sont en préparation. Les sacs de vêtements sont triés. Ça y est, tout est prêts pour partir!

Nous étions 9 personnes enthousiastes avec quelques appréhensions qui avons voulu partir à la rencontre des personnes sans-abris pour leur offrir notre attention. Au final, c’est nous qui avons retrouvé une part de notre humanité dans nos échanges.

Des sourires se sont dessinés, des histoires se sont racontées, des cadeaux ont été partagé …

Pour faire vivre le lien plus longtemps, nous avons demandé aux personnes rencontrées quelques phrases qui les animent ; pour un « Personne ne connaît la vérité », pour un autre « Je ne suis pas riche mais je suis libre ».

C’est avec des yeux nouveaux que nous rentrons chez nous.

Leur positivité nous a amené à relativiser sur nos propres vies.

Nous avons été impacté par leur courage de continuer à créer des projets, rien ne les arrête !

La maraude du 13 janvier nous a permis de voir l’humain dans la personne qui vit dans la rue.

[Conférence] La quête de l’essentiel

Ce mercredi 24 janvier 28 parisiens sont venus à l’Espace Le Moulin, pour se questionner sur cette quete de l’essentiel et vivre en philosophe dans un monde en crise.

Quel est notre essentiel ? A première vue, difficile de parler d’un essentiel commun tant nos regards divergent sur le monde… Mais en même temps, l’essentiel est déjà là. Il ne s’achète pas, il ne se consomme pas. Il est le même pour tous. Car, de la même manière qu’une partie de nous veut toujours obtenir plus, une autre partie de nous aspire à autre chose.

L’essentiel a une valeur, c’est pour cela qu’il ne se monnaie pas. C’est parce que l’essentiel n’a pas de prix qu’il nous emmène au plus haut du respect des autres et de nous-mêmes. Vivre ce que nous avons d’essentiel au quotidien nous conduit à une vie plus digne, plus respectueuse, plus cohérente. Mais cela n’est pas sans défi…

Ce défi, les philosophes d’Occident et les sages d’Orient ont cherché à le relever. Dans un monde en crise de liens, où le paraître détrône l’essentiel, retrouver ces repères permet de se reconnecter à notre quotidien.

Maître Eckhart et les mystères de la vie intérieure

L’école de philosophie pratique Nouvelle Acropole à Lyon a organisé une conférence autour du philosophe Maître Eckhart le mercredi 24 janvier 2024.
Cette conférence était animée par Thierry Adda, philosophe et président de l’Association Nouvelle Acropole France, qui a justement initié l’année passée un cycle de conférences autour des philosophes de l’âme et des mystères de la vie intérieure.

C’est devant un public conquis d’une soixantaine de personnes que Thierry Adda a pu partager avec profondeur l’intérêt de la pensée de Maître Eckhart pour notre temps.

Eckhart était profondément engagé dans la recherche de la vérité spirituelle et de l’union avec Dieu. Dans un monde contemporain où de nombreuses personnes continuent à rechercher un sens plus profond dans leur vie et à explorer différentes traditions spirituelles, les enseignements d’Eckhart sur la quête intérieure proposent un chemin de transformation de soi.

Maitre Eckhart nous rappelle que « ce n’est pas au dehors mais à l’intérieur, tout à l’intérieur » que se trouve le bonheur et la sagesse. Dans un monde où la recherche du bonheur est souvent associée à la consommation, à la réussite extérieure ou à la gratification instantanée, cette citation nous rappelle qu’une véritable joie et une sagesse durable se trouvent en explorant et en cultivant notre monde intérieur. Selon lui, le bonheur véritable et la sagesse authentique ne sont pas dépendants des circonstances extérieures, des biens matériels ou de la reconnaissance sociale, mais plutôt du fait de cultiver notre intériorité.

Eckhart nous enseigne que le bonheur et la sagesse véritables découlent d’une compréhension profonde de soi-même et du monde, d’une connexion avec des valeurs et des principes intérieurs, et d’une acceptation de la réalité telle qu’elle est.

Rencontrer l’Homme intérieur est la seule voie d’accès à la connaissance vraie et à l’intelligence du cœur. Dans un monde où la connaissance est souvent traitée de manière fragmentée et analytique, les idées d’Eckhart peuvent encourager une vision plus holistique et intégrée du savoir.

Cadeaux solidaires

pour les restos du Cœur

Fin décembre, une collecte de denrées alimentaires a été organisée à la Cour Pétral au bénéfice des Restos du Cœur de la petite ville voisine. Les membres ont été très généreux à cette occasion. Près de 40 boîtes ont été données: chocolats, goûters pour enfants, conserves de viande, de poissons, café, thé, et aussi des produits d’hygiène. De plus, un cadeau a été réalisé pour les bénévoles eux-mêmes qui sont présents tout au long de l’année auprès des plus démunis. Ces bénévoles ont été touchés par ce geste. Nous sommes heureux de cette modeste participation pour notre société.

Les membres de la Cour Pétral offrant leurs cadeaux solidaires sous le sapin lors de la fête de fin d’année.