Deuxième atelier de fabrication pour les sans-abris

Quelle joie de donner et par les temps qui court, donner de son temps est une vraie richesse.

Nous nous sommes de nouveaux réunis pour partager la recette des bonbons au miel, la bonne odeur des bougies en cire d’abeille et avons ouvert un nouvel atelier, la réalisation de luminaires.

La lumière était dans nos sourires et se partagera dans les boîtes cadeaux que nous allons offrir lors de la maraude du 19 décembre.

Pour la maraude, MakeSense, association internationale qui donne les outils d’agir pour changer le monde, organise dans nos locaux, sa DISCO SOUPE pour éviter le gaspillage alimentaire et ensemble nous irons à la rencontre des personnes qui vivent dans la rue pour leur distribuer de la chaleur sous toutes ces formes : soupes, sourires, bougies, luminaires, bonbons au miel, boîtes cadeaux avec ce dont ils peuvent avoir besoin en ces temps de grands froids.

Si vous voulez agir avec nous, amener votre boîte cadeau, participer à un atelier, venir préparer la soupe et participer à la maraude, Eloïse sera heureuse de vous répondre au 06 21 58 29 45

Quelles étaient les retours de cette après-midi ? Qu’il est bon d’incarner ses valeurs et de les vivre ensemble !

Journée mondiale de la Philosophie 2023 – « la philosophie en action » : la Bhagavad-Gîta et l’action juste

Le 16 novembre dernier dans le cadre des Nuits de la Philosophie a Lyon, et à l’occasion de la Journée Mondiale de la Philosophie dont la thématique était « la Philosophie en action », nous avons accueilli a l’Espace Vollon, une quarantaine de personnes autour de la thématique de l’action juste et du combat intérieur, selon le texte de la Bhagavad-Gita.

Dans le récit, Arjuna, le guerrier, est guidé par Krishna dans ce combat entre les Pandavas et les Kuravas, mais il est tiraillé et au début réticent, car il doit combattre sa propre famille, ses propres cousins qui représentent, du point de vue symbolique, ses attachements, ses démons, ses tendances égotiques.

Dans la Bhagavad-Gita, l’enjeu de cette bataille n’est pas moins que le maintient de la vie spirituelle sur terre.

Après avoir entraperçu les notions de Karma et de Dharma, et dans le cadre du Karma Yoga, le Yoga de l’action qui nous intéresse plus particulièrement, nous avons évoqué les 3 Gunas qui sont systématiquement présents dans toutes nos expériences de vie.

Tamas : la stabilité mais qui peut conduire à la stagnation, la léthargie si il est trop présent.

Rajas : l’activité, ce qui fait bouger les choses mais qui peut conduire à l’agitation, l’insatisfaction si il est trop présent.

Sattva : la conscience, la vérité à l’état pur, la compassion, l’action désintéressée.

Théo, qui a animé cette soirée, a présenté le contexte de l’œuvre légendaire dans un premier temps pour ensuite mettre l’assistance a contribution dans un travail de groupe afin de répondre a cette question : Quelles vertus pourraient vous permettre d’agir de manière juste et pourquoi ?

Une soirée d’introduction à la philosophie pratique telle que nous la pratiquons dans le programme de formation de notre école : https://deviens-philosophe.fr/

Retour aux origines avec Maurice Rebeix !

Vendredi 17 novembre, 90 personnes se sont retrouvés à l’Espace Lehena et n’ont formé qu’un seul cœur, relié à Maurice Rebeix et à travers lui à la Terre Mère. Les Peuples Premiers d’Amérique nous rappellent que nous appartenons à la Nature, enfants de la Pachamama, reliés à jamais à Celle qui nous a donné naissance.

Aujourd’hui nous la considérons comme un objet de convoitise à exploiter, ou mieux, comme une ressource à protéger. Prenons le temps de contacter son Esprit qui nous invite à déployer les vertus qui, à son image, sommeillent en nous.

Toute notre gratitude pour Maurice Rebeix qui est venu nous rappeler à l’essentiel et nous a fait don de sa présence et de son soutien pour notre association à l’occasion de la Journée Mondiale de la philosophie.

Que son intervention soit une opportunité de retourner aux Origines.

Confection de cadeaux pour les sans-abris

A la suite de la conférence sur Khalil Gibran, artiste engagé qui nous appelle à rêver un futur à construire, nous avons commencé à remplir les boîtes cadeaux qui seront offertes, pour noël, à des personnes vivants dans la rue.

« Vous donnez peu lorsque vous donnez de vos biens. C’est lorsque vous donnez de vous-même que vous donnez vraiment. »
Khalil Gibran

Construire le futur passe par des actions simples et concrètes.

A travers la fabrication de bougies en cire d’abeille et de bonbons au miel, c’est avant tout la chaleur humaine que nous avons souhaité partager.

En donnant, nous avons nous-même vécu un beau moment de partage et avons fait des choses que nous n’aurions surement pas appris pour nous-même.

L’atelier bonbons avec son nacrage, ses tortillons, et nos doigts collants, fut un succès.

Les bougies en cire d’abeille dans les moules de cuisine furent faciles à décoller contrairement aux anciens moules de cierges mais nous avons finalement réussi à faire sortir la lumière.

Nous avons commencé à remplir ces boîtes par de la lumière, nous les remplirons également avec ce dont ont besoin les personnes vivants à la rue.

Si vous souhaitez participer à remplir les boîtes cadeaux, vous pouvez joindre Eloïse au 06 21 58 29 45.

Être au service est un moment où nous convoquons ce qu’il y a de meilleur en nous en agissant ensemble pour les autres et pour honorer nos valeurs.

APÉRO PHILO : PEUT-ON ÉVOLUER SANS SE DÉPASSER ?

Vendredi 17/11/2023

Une majorité de jeunes étaient présents à l’apéro philo. Une jeunesse dont souvent, on dit à tort qu’ils/elles ne pensent plus. Ils étaient là dans notre lieu de philosophie pour réfléchir autour de cette phrase : peut-on évoluer sans se dépasser ? Certains ont dit : non et d’autres : oui et chacun a argumenté d’abord seul puis, dans une 2ᵉ phase, collectivement autour d’une table, accompagné d’un médiateur.
L’objectif de ces soirées, c’est avant tout de s’écouter, d’accepter tranquillement la controverse, d’oser s’exprimer devant autrui. Exercice de concentration, de précision, d’écoute, d’acceptation et si l’on peut, ensuite, observer quel fut notre comportement, les pensées qui nous ont traversés, l’agacement peut être qui nous a habités… bref comment nous sommes nous comportés dans ce jeu qui n’en est pas un.

CONFÉRENCE PARTICIPATIVE : LA FORCE DU LÂCHER PRISE ANIMÉE PAR CATHERINE PEYTHIEU.

Le 10/11/2023, Marseille

Ce fut d’abord un voyage des mots de Catherine Peythieu sur le sujet du soir : LE LÂCHER PRISE et où faudrait-il puiser cette force en chacun.e de nous ?
Ce fut ensuite un voyage des mains de ces 31 personnes cherchant des réponses sur ce sujet, avec ces quelques grains disposés sur chaque table pour créer collectivement, donc à cinq personnes, un Mandala éphémère.
Ce fut un voyage silencieux, puis une fois le Mandala réalisé, permettre à la parole de circuler, volant de bouche en bouche pour chacune des tables.
Tout à coup réaliser que nous avions lâché prise en jouant, en acceptant de se taire, puis pour finir en parlant de notre ressenti à l’élaboration de cette tâche collective.
Réaliser également que parfois, on avait oublié de lâcher prise avec cette volonté de perfection, qu’on s’est vu juger intérieurement autrui sur sa manière de créer ce Mandala, qu’à certains moments, on a eu envie ou besoin de contrôler le jeu ou une part du jeu…
Ce fut une rencontre de mains, de regards, d’écoute, une rencontre fugitive de corps autour d’une table, une rencontre d’âmes, voilà ce qui fut vécu ce soir-là : une observation de soi-même par le biais d’un jeu très simple.

Khalil Gibran pour la journée mondiale de la philosophie

En tant qu’école de philosophie, quelle joie de pouvoir se rassembler autours d’une journée dédiée à l’amour de la sagesse.

Pour lui rendre hommage, Melvin Geyre, formateur de l’école de Nouvelle Acropole Bordeaux, nous a guidé dans notre rencontre avec Khalil Gibran, poète, peintre, philosophe libanais qui nous incite à cultiver notre propre vie intérieure.

Gibran nous appelle à rêver car le rêve est la lumière. Il nous appelle à rêver un futur à construire.

Le rêve est ce qui va nous amener à la grandeur car il va nous permettre de nous élever, de nous alléger, en sortant de la matérialité et en regardant ce qu’il y a de plus haut en nous.

S’engager pour ses rêves est pour lui le facteur qui va permettre d’imaginer un monde nouveau et meilleur.

C’est en tant qu’écrivain qu’il s’est engagé. Dans un Liban sous occupation, il a assumé le pouvoir de la parole en parlant de la place des femmes, de religion, de politique …

Il nous a prouvé que la philosophie ne reste pas seulement en pensée mais qu’elle doit se refléter dans nos actes.

Selon Gibran, notre destin en tant qu’Homme est de retrouver l’Unité. Il l’a parfaitement illustré avec ce poème sur la peur qui nous fera certainement écho …

La peur – Khalil Gibran –

On dit qu’avant d’entrer dans la mer,
une rivière tremble de peur.
Elle regarde en arrière le chemin
qu’elle a parcouru, depuis les sommets,
les montagnes, la longue route sinueuse
qui traverse des forêts et des villages,
et voit devant elle un océan si vaste
qu’y pénétrer ne parait rien d’autre
que devoir disparaître à jamais.
Mais il n’y a pas d’autre moyen.
La rivière ne peut pas revenir en arrière.
Personne ne peut revenir en arrière.
Revenir en arrière est impossible dans l’existence.
La rivière a besoin de prendre le risque
et d’entrer dans l’océan.
Ce n’est qu’en entrant dans l’océan
que la peur disparaîtra,
parce que c’est alors seulement
que la rivière saura qu’il ne s’agit pas
de disparaître dans l’océan,
mais de devenir océan.

Alain, philosophe de Mortagne

Une conférence par Monsieur Heudier, vice-président de l’association des Amis d’Alain

Le philosophe Alain

Jeudi 16 novembre, Monsieur Heudier et l’association des Amis d’Alain de Mortagne sont venus à la Cour Pétral pour présenter au public les œuvres de ce philosophe de la région. Une conférence très animée et un public conquis par la personnalité haute en couleurs d’Alain. On a découvert un philosophe platonicien soucieux de justice dans la cité.

Conférence de Monsieur Heudier captivant un nombreux public

LES JEUDIS PHILO – le mythe des 7 sages

– Sur les pas des premiers philosophes –

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Philosophie, nous avons organisé cet atelier jeudi philo sur les philosophes antiques !

C’etait aussi l’occasion d’ouvrir le festival Nuits de la philosophie à Paris avec une matinée d’exploration profonde de la pensée philosophique à travers les âges. Laura Winckler, éminente philosophe, nous a guidé à travers les méandres de la philosophie antique qui a exploré le mythe des sept sages.

VIIe siècle avant notre ère. Alors que l’Occident balbutiait, bien avant Platon et Aristote, des savants de la Grande Grèce se sont posés ces questions atemporelles : « Qu’est-ce que l’Univers ? » « Pourquoi la mort ? » « Quel sens donner à la vie ? » Ils ont marqué leurs contemporains et des générations après eux.

Ils s’appellent Thalès, Solon ou encore Pittacos. Ils font partie de ceux qu’on surnomme les Sept sages de la Grèce. De leur vie nous n’avons que quelques bribes, pour certains pas plus que des légendes. Quelle contribution ont-ils laissé sur le développement de la philosophie, de la morale et de la politique occidentale ? Comment leur pensée résonne-t-elle encore aujourd’hui dans la société, 2 700 ans après leur apparition ?

Une fois par mois, les jeudis philo sont des occasions d’investiguer les premiers philosophes.

VIVRE AVEC LA MORT !

Ce mois de novembre, qui fait danser les feuilles mortes, nous rappelle que la vie est cyclique et que nous faisons partie de la Nature.

Vivre avec la conscience de la mort, mais aussi de la renaissance, nous donne l’opportunité de voir les épreuves de la vie comme des opportunités de transformation.

La mort nous lance un sacré défi : mener une vie significative, en donnant la priorité à l’essentiel sur l’éphémère.

Tel était le message de la conférence du 10 novembre à l’association Nouvelle Acropole Biarritz.

Très beau duo entre Frédérique Austruy, thérapeute qui, en ce jour de conférence sur la mort, célébrait son anniversaire, et Florie Amouroux, oncologue.

Ce fut l’occasion pour elles d’exprimer toute leur gratitude pour les personnes qu’elles accompagnent et qui leur partagent leur expérience de conscience et de croissance à l’approche de la mort.

Comme il y a des maîtres de vie, les patients sont nos maitres et la mort est le maître absolu.