Archive de l'auteur

Jeudi 17 décembre, une quinzaine de volontaires de Nouvelle Acropole Paris 5 se sont rassemblés pour partir à la rencontre des sans-abris et partager un temps avec eux, à l’approche des fêtes de Noël.

Les secteurs couverts ont été Gare de Lyon, Tolbiac et Place d’Italie. Au total ce près de 30 personnes ont été aidées ce soir-là. Un grand merci à la quinzaine de participants à cette action collective au service des sans-abris et placée sous les auspices de la rencontre de cœur !

Comments Pas de commentaire »

Déjà la troisième session d’animation musicale pour les volontaires chanteurs de Nouvelle Acropole Paris 5 à l’hôpital La Collégiale !

Voilà plusieurs mois que le projet d’un groupe de chanteurs pour animer les hôpitaux trottaient dans la tête des volontaires de Nouvelle Acropole Paris 5. Depuis fin novembre, ce projet est devenu réalité grâce au soutien et à l’accord des hôpitaux Broca et La Collégiale dans le 5e arrondissement de Paris.

Au programme : variété française, chants de Noël, mais aussi chants traditionnels des montagnes et du folklore français. Ce qui plaît le plus ? Les grands classiques : Aux champs Elysées (Joe Dassin), La Bohême (Aznavour) ou encore La maison bleue (Maxime le Forestier). Que ce soit dans les coursives à l’étage ou dans le hall principal, le public discret, est au rendez-vous. Une action de cœur saluée aussi par les soignants, qui apprécie la petite pause musicale autant que les patients accompagnés de leurs familles. Au total, près d’une dizaine de familles ont été accueillie en musique cet après-midi-là. Prochain rendez-vous : pendant les fêtes de fin d’année !

Comments Pas de commentaire »

Samedi 5 décembre 2020, les volontaires de Nouvelle Acropole Paris 5, se sont mobilisés à l’occasion de la Journée internationale du Volontariat.

Il était 15h, place de la République ce samedi 5 décembre. Dans une ambiance électrique et sous haute surveillance policière, en raison des événements récents survenus dans ce haut lieu de rassemblement populaire, 3 équipes de maraudeurs des 3 écoles de Nouvelle Acropole Paris sillonnent le secteur.

Picky, Michel, Nicolas, Vincent, Peters, Julia… Les visages, les paroles échangées, parfois ce ne sont que quelques mots contre un café chaud. Mais à chaque fois, la rencontre a lieu. Que ce soit en partageant le silence, à défaut de parler la même langue, ou que ce soit le prétexte d’un bonnet ou de couverture qui permet d’engager la conversation.

Le froid est vif cet après-midi place de la République. Derrière le brouhaha des skates qui zèbrent la place, des hommes et des femmes sur des cartons, des matelas de fortune ou dans leur tente. Ils attendent tous quelque chose : que ça passe, un coup de fil d’Allemagne, un virement sur un compte, d’être emmenés à l’hôpital, ou simplement que la nuit tombe. Et cet espoir, ce qu’ils attendent, c’est généralement ce qu’ils nous partagent en premier. Au total, nous avons rencontré et aidé 21 personnes ce jour là dans les rue du 11e arrondissement.

En parallèle, 2 équipes de Nouvelle Acropole Paris 5 ont mené des actions de volontariat à l’hôpital Broca (accueil des familles) et l’hôpital La Collégiale (accueil des familles et animation musicale). En cette période de pandémie, les hôpitaux recherchent des volontaires pour pouvoir accueillir les familles désireuses de visiter leurs aînés hospitalisés, dans les conditions sanitaires réglementaires (gestes barrière sanitaires, prise de température et changement de masque, désinfection des mains, etc.). Au total, ce sont près de 20 familles qui ont pu être accueillies et accompagnées dans la visite de leurs proches hospitalisés ce jour-là, dans une ambiance très animées à La Collégiale, puisque 5 volontaires ont animé un concert dans le hall pour les patients et le personnel soignant.

Comments Pas de commentaire »

Ce samedi 21 novembre, nous avons pu prolonger la conférence Facebook et Youtube live donnée à l’occasion de la Journée mondiale de la Philosophie par un atelier pratique en ligne, dédié aux pratiques quotidiennes des philosophes stoïciens.

Atelier en ligne « Vivre en stoïcien aujourd’hui », samedi 21 novembre, Nouvelle Acropole Paris 5

La douzaine de participants a pu s’initier à 5 pratiques fondamentales des philosophes stoïciens, portant sur l’Ethique (ou morale), pour apprendre à vivre, la logique pour apprendre à dialoguer et enfin la physique, pour apprendre à voir le cosmos et se détacher d’une vision strictement personnelle et égocentrée de l’existence.

L’atelier a commencé par un exercice d’observation de sa respiration pour récupérer son calme, son centre et un peu de disponibilité mentale. Car la posture, pour pratiquer, est fondamentale pour les stoïciens ! Sans posture de disponibilité, il ne peut y avoir de conscience… et donc de pratique !

Exercice d’observation de sa respiration, pour mettre les participants dans la bonne posture.

La pratique s’est poursuivie avec une écoute musicale pour cultiver l’attention, vertu essentielle pour la pratique d’observation de soi, avec une consigne : reconnaître combien de fois le thème musical principal revenait pendant cet extrait de la Fantaisie de Schubert, interprétée par les frères Janssen. La question qui leur fût posée à l’issue de l’écoute : « Qu’avez-vous observé de vous-même pendant l’exercice ?« 

L’atelier a continué par un dialogue en sous-groupe autour de l’axe suivant : qu’est-ce qui dépend de moi et qu’est-ce qui ne dépend pas de moi ? Chaque groupe a ensuite travaillé sur une thématique particulière : la santé, l’environnement professionnel et les relations familiales. Cet exercice a en particulier permis d’initier une réflexion, un autre regard sur les problématiques que chaque participants pouvaient rencontrer au quotidien.

Exercice de concentration et de mémorisation d’une citation de Marc-Aurèle sur fond musical.

Après le dialogue, une pratique de concentration et de mémorisation fût proposée aux participants. Le concept ? Mémoriser la citation de Marc-Aurèle suivante, sur un fond musical très dispersant. « En te levant le matin, rappelles-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d’être heureux. Ne plus seulement respirer avec l’air qui t’entoure, mais penser maintenant avec cette pensée qui entoure toute chose ».  L’objectif : observer son mental, sa capacité à se concentrer dans un environnement dispersé et dispersant.

L’atelier s’est achevé par le visionnage d’une vidéo nous faisant voyager aux confins de l’infiniment grand et de l’infiniment petit, pour pratiquer cet art du recul indispensable pour se voir penser et penser avec un peu plus de justesse le monde dans lequel nous vivons.

Puis chacun des participants a pu restituer ce qu’il avait appris, compris et observé durant l’atelier ! Rendez-vous en 2021 pour de nouvelles sessions de pratiques.

Activité réalisée dans le cadre de la Journée Mondiale de la Philosophie 2020 par Nouvelle Acropole Paris 5.

Comments Pas de commentaire »

Ce samedi 19 septembre, dans le 5e arrondissement de Paris une trentaine de bénévole de Nouvelle Acropole Paris ont animé la rue de Bazeilles à l’occasion de la Fête des Possibles et du World CleanUp day. Au total près d’une centaine de personnes du quartier ont participé aux différentes activités de la journée. Retour sur une journée de mobilisation au service de l’écologie et de la philosophie !

Opération de CleanUp dans le 5e arrondissement, en partenariat avec l’association La Fourmilière et l’association étudiante WWS. – Nouvelle Acropole Paris 5.

14 heures. Les premiers participants à la CleanWalk convergent vers la rue de Bazeilles. L’opération, pilotée par Antoine de Nouvelle Acropole Paris 5 en lien avec deux associations locales (La Fourmilière et WWS), s’organise sous le rose de banderole officielle du World CleanUp day. Après un brief sécurité, le rappel des gestes barrière et des normes sanitaires, les équipes composées de de 5 à 8 personnes se répartissent les secteurs et se lancent dans la collecte de déchets. L’opération zéro mégots est lancée ! Au total, près de 40 kg de déchets et 23 bouteilles pleines de mégots ont été ramassées.

Brief des équipes de cleaners rue de Bazeilles, par Antoine et Jean-René. Au programme, sécurité et gestes barrières.

15 heures, rue de Bazeilles. Les végétaliseurs, rassemblés sous la bannière du collectif Aux arbres citoyens rendent visite aux commerçants partenaires qui se prêtent au jeu pour l’occasion.

Même les célèbres nounours des Gobelins se mettent à la végétalisation ! Nouvelle Acropole Paris 5.

Les équipes de volontaires s’organisent, une fresque du climat animée par Benjamin est mise en place et les curieux commencent à se rassembler.

Présentation de la fresque du climat par Benjamin – Nouvelle Acropole Paris 5

L’après midi est lancée en musique, aux alentours de 15h30, sous la houlette de Jean-René, qui coordonne le projet dans le quartier depuis 3 ans. Aujourd’hui, c’est la Fête des Possibles, la fête de tous les possibles !

Réparation du Zome de la rue de Bazeilles par Mahamdou et Jean-Paul, tant apprécié par les riverains.

Madame Florence Berthout, Maire du 5e arrondissement, accompagnée du premier adjoint M. Edouard Civel et du conseiller de la vie locale M. Alexis Bracquart, ont rendu visite aux volontaires de l’équipe des végétaliseurs de Nouvelle Acropole Paris 5.

Echange entre Madame Florence Berthout et un riverain participant de la végétalisation – Nouvelle Acropole Paris 5

17 heures – Un café philo sur le thème « Le naturel est-il toujours bon ? » et organisé par Nouvelle Acropole Paris 5 dans le cadre de la « Fête des possibles. » L’objectif : apprendre à penser de façon rigoureuse : qu’est-ce qu’un argument, apprendre à reformuler de façon synthétique et non exemplarisé son propos, sortir du personnel pour tendre vers un propos universel, etc. L’atelier, animé par Lorraine, suivait les célèbres règles du dialogue socratique ! Esprits susceptibles, s’abstenir, ici la règle est : affûter son mental !

Café philo dans la bibliothèque de l’école de philosophie pratique de Nouvelle Acropole Paris 5

17h30 – La Fête des possibles se clôture autour d’un concert, en compagnie de tous les participants, après une très belle et fructueuse après-midi de mobilisation ! Rendez-vous l’année prochaine pour un nouveau World CleanUp day et une nouvelle Fête des Possibles !

Concert de fin de journée de la Fête des Possibles – Nouvelle Acropole Paris 5
Michael, Iva et Margaux ambiancent la rue de Bazeilles !

Rendez-vous l’année prochaine pour un nouveau World CleanUp day et une nouvelle Fête des Possibles !

Photo finale pour une des équipes du CleanUP organisé par Nouvelle Acropole Paris 5

Comments Pas de commentaire »

Facebook live en présence de l'anthropologue et fondateur de Nouvelle Acropole en France, avec une vue de la momie de Toutankhamon.
Facebook Live – « La réincarnation dans l’Egypte ancienne », par Fernand Schwarz, fondateur de Nouvelle Acropole en France.

Vendredi 15 mai dernier, Nouvelle Acropole Paris 5 a animé un Facebook live exceptionnel sur le thème de la Réincarnation dans l’Egypte ancienne.

Cette conférence live était proposée par l’anthropologue et philosophe Fernand Schwarz, fondateur de l’école de philosophie Nouvelle Acropole en France.

Si la doctrine de la #réincarnation est très présente en Orient, ou chez les Pythagoriciens, on ne sait que très peu de choses sur la vision de la réincarnation des Egyptiens.

Le principe de la réincarnation est pourtant au cœur de la #métaphysique de l’Egypte ancienne, donnant naissance à l’une des plus grandioses (et durable !) #civilisations que la Terre ait portée.

Alors que nous sortons du #confinement, la doctrine de la réincarnation de l’Egypte ancienne est source d’enseignements précieux sur la nature et les #transformations de la #conscience.

Le #LivreDesMorts égyptiens, à travers la scène de la #psychostasie (pesée de l’âme), nous raconte les différents états traversés par la conscience humaine pour renaître sous une autre forme.

Il délivre des clés d’une étonnante #actualité pour comprendre les étapes de transformation de la conscience qui procède de mort en renaissance, à l’image de l’expérience que le confinement et le déconfinement nous donnent à vivre.

Une soirée pour se plonger dans les mystères de la « Vie après la Vie » selon les préceptes de l’antique sagesse égyptienne !

Comments Pas de commentaire »

Les volontaires de Nouvelle Acropole Paris 5 – Projet « Tombeurs de Masques », au profit de l’Hôpital de Saint-Denis, Région de Paris.

Actuellement, selon un sondage du Cevipof, 54% des français vivent le confinement heureux[1]. Et bien, parmi eux, certains, ont choisi le confinement solidaire ! Par le biais du volontariat de Nouvelle Acropole France.

En pratique, une petite dizaine de volontaires s’est fédérée autour d’un projet de confection de masques pour tisser un peu plus que du fil, c’est-à-dire participer au besoin national en tissant un lien nécessaire à l’humain : ces masques ont ensuite été envoyés au Centre Hospitalier de Saint Denis par l’initiative du centre de Nouvelle Acropole Paris 5.

Livraison de masques au personnel soignant de l’hôpital Saint-Denis par les volontaires de Nouvelle Acropole Paris 5

La première semaine, 138 masques avaient été conçus par les mains des volontaires : qu’elles soient expertes et équipées de machines à couture comme de véritables petites unités de production, ou débutantes, vierges de toute couture, elles ont toutes répondu à l’appel montrant dévotion et alliance avec le personnel soignant, les personnes isolées et fragiles auxquelles les masques ont été redistribués. 

L’aventure continue du côté de La Collégiale à Paris, établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes avec plus 400 soignants sur le front. La prochaine livraison est prévue ce week-end du 18 et 19 Avril. Bientôt les membres de l’association seront mobilisés pour permettre au centre de Nouvelle Acropole Paris 5 d’être équipé en masques afin d’aborder plus sereinement l’après-confinement.

Les volontaires de Nouvelle Acropole Paris 5 continuent la livraison de masques dans le 5ème arrondissement !

Nouvelle Acropole rayonne dans le monde à travers le volontariat, mais aussi la culture et la philosophie, raison pour laquelle chacun des volontaires profite de ce travail utile pour qu’il soit un moteur de conscience, raison pour laquelle le projet s’est fait appelé « les tombeurs de masques », ce qui a permis à chacun de s’observer dans l’action à travers une petite méditation sur nos relations avec le monde : Quels sont mes masques et qu’est-ce qui m’empêche de les faire tomber ? Petite méditation à laquelle on vous encourage tous de donner quelques petites minutes confinées !


[1] https://www.lefigaro.fr/sciences/2020/03/20/01008-20200320LIVWWW00001-en-direct-coronavirus-covid-19-epidemie-confinement-etat-urgence-conseil-defense-Macron-mesures-France-Francais.php
Sondage du 20 Mars 2020 à 16h11

Comments Pas de commentaire »

En janvier dernier, Nouvelle Acropole Paris 5 a accueilli l’ingénieur aéronautique, auteur et philosophe Fabien Amouroux pour une conférence dédiée à la pensée de Baruch Spinoza, célèbre philosophe néerlandais du XVIIe siècle.

Si le thème de la soirée était la joie, le conférencier a ouvert son propos avec une introduction de l’œuvre majeur de Spinoza : l’Ethique. Le décors était posé, non sans humour et brio. Oui, Spinoza est un philosophe ardu, dont la pensée qui tutoie les cimes, n’est pas si facile à aborder.

En quoi un philosophe comme Spinoza peut-il nous éclairer aujourd’hui sur la joie ? Pour étayer son propos Fabien Amouroux est d’abord parti du constat du monde, empruntant des exemples à la collapsologie pour illustrer la nécessité d’adopter une posture philosophique face aux circonstance. Car oui, même dans un monde qui s’effondre, la joie demeure. Où, comment, et pourquoi : c’est toute l’éthique des « affects joyeux » dont nous parle Spinoza.

Le philosophe néerlandais nous explique en effet que c’est grâce à la raison que chaque individu peut mieux se connaitre et ainsi apprendre à « ordonner ses affects ». Nos émotions, nos sentiments en effet dépendent de notre nature profonde et non des circonstances extérieures. Néanmoins, ce n’est pas la raison seule qui permet à l’homme d’évoluer mais le désir lui-même, car « le désir est l’essence de l’homme » nous dit le philosophe.

Le désir, pour Spinoza, est donc le moteur de notre existence : et ce n’est pas négatif ! En être conscient et être lucide grâce à la raison par rapport à ce désir, permet aux individus de quitter leurs affects négatifs comme la tristesse, pour sciemment le remplacer par un affect positif tel l’amour.

La raison, donc, va nous aider à diriger nos désirs vers les choses et les personnes en lien avec notre nature profonde, d’où l’importance de se connaitre soi-même. La conférence s’est clôturée par un échange autour de la question : « Que puis-je faire pour être libre ? ». Bonne méditation, et merci Fabien pour cette superbe soirée aux côté de Spinoza !

Comments Pas de commentaire »

Lors de la conférence participative du 6 février, organisée par l’école Nouvelle Acropole de Paris 5ème et menée par Orianne Faisandier, nous avons souhaité mailler philosophie et musique.

Les philosophes grecs pratiquaient l’art du dialogue intérieur dans lequel l’âme joue un rôle essentiel. Une caractéristique de l’âme est qu’elle est en mouvement. Elle s’exprime grâce à une palette d’émotions que l’on nomme « sentiments supérieurs » tels que : la gratitude, la compassion et la générosité.

La musique quand à elle est l’art par excellence pour permettre l’expression des émotions. Nous avons ainsi découvert que l’on peut relier la musique et les dieux grecs : si une musique nous procure un sentiment d’élévation alors on peut la lier au dieu Apollon, si une autre nous plonge dans la nostalgie et dans l’introspection alors on pensera à Orphée ; si l’on est soudain pris d’une irrépressible envie de danser et de se mettre en mouvement alors Dionysos est présent.

L’écoute de diverses musiques classiques et actuelles nous a appris à observer les émotions qu’elle déclenchaient en nous, dans une sorte de « blind test intérieur ».

Nous avons ensuite pu vivre un moment de partage et composer un chant tous ensembles. Cette musique, par la puissance d’ouverture du cœur qu’elle a initié, a permis au public de toucher un moment hors du temps, un moment d’unité, d’harmonie et de magie…

Comments Pas de commentaire »

Action sociale et artistique auprès des sans abris du quartier Austerlitz, Paris 5

L’édition 2019 de la grande maraude de Noël de Nouvelle Acropole Paris 5 a rassemblé près de 25 volontaires autour de deux actions simultanées : un concert à la Péniche du Cœur et une action sociale et artistique dans la rue, quartier Austerlitz. Ce soir-là, près de 70 personnes ont été aidées. Bravo à tous les volontaires qui ont réussi à se mobiliser en bravant les difficultés de transport liées aux grèves !

Brief de préparation, avec tous les volontaires, Nouvelle Acropole Paris 5.

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité