Archive de l'auteur

FESTIVAL DU QUARTIER DU LIVRE

DANS LA RUE BAZEILLES

L’Espace le Moulin et la Nouvelle Acropole de Paris V ont choisi d’accompagner l’édition 2021 du festival du Quartier du Livre, sur le thème «la Terre est une personne», porté par la mairie de Paris V pour promouvoir la culture sous toutes ses formes.

Les participants ont animé rue Bazeilles autour d’ateliers de végétalisation, de musique et de contes pour enfants, et ont pu en faire profiter une cinquantaine de passants.

La Terre est une personne? Mais alors, qui est la Terre? Le thème est choisi et la question se pose. Rue Bazeilles, beaucoup d’inconnus passent, mais pas seulement. Des parisiens, des musiciens, des poètes, des enfants, des personnages et des héros imaginaires étaient là eux aussi ce samedi 5 juin, en présence, en pensée ou en mots pour animer l’imaginaire collectif le temps d’un après-midi ;de Ray Charles à Stevie Wonder, de paysans slaves à Ahilibul le guerrier au grand cœur, c’est une vague de voyage qui souffla dans la rue.

Si «La Terre est une personne», quelle relation tisse-t-on avec elle? Rue Bazeilles, on s’y promène, on met les mains en terre, on y voit des lapins, des plantes et des navets et on rappelle au citoyen que la vie n’est pas ville, que musique et vibration des cœurs ne doivent pas s’oublier dans un vrombissement de moteur.

Et, en cette journée du livre, le murmure d’un message comme une note de bas de page : La Terre est une personne qui nous nourrit mais qui aussi se forge de tous ceux qui la traversent et résonnent avec elle. Voyons la Terre commet elle, offrons-lui de nos petites personnes pour la construire comme une musique et comme un conte, pour que chacun puisse y grandir.


Comments Pas de commentaire »

Nous aimons dire que nous inventons des principes qui existent depuis des millénaires. Pourtant, les civilisations archaïques pratiquaient la permaculture bien avant nous. Elles observaient déjà la nature pour en capter les lois et les appliquer en intelligence à leur environnement pour en obtenir des fruits.

3 membres de Nouvelle Acropole Paris 5 en partenariat avec l’association les Fruits de la Terre et Aux Arbres Citoyen, ont animé samedi la rue de Bazeille.
Pendant 15min ils ont fait voyager les habitants du quartiers avec l’histoire de la permaculture, ils les ont plongé dans ses ressorts techniques pour en comprendre les clés et émerveillé par une fable autour de la vie d’une graine.

Ce premier événement initie une série de plusieurs autres conférences.
Alors restez connecté pour ne pas manquer les prochaines. RDV sur notre page Facebook.

Aux Arbres Citoyens

Les Fruits de la Terre PARIS 5

Comments Pas de commentaire »


De nombreux auditeurs du monde entier ont écouté cette conférence de Fernand Schwarz: HPB et les pouvoirs de l’invisible.

Fernand Schwarz a d’abord dépeint l’atmosphère intellectuelle si spécifique du 19 -ème siècle, siècle où a vécu HPB (1831-1891). Il a ensuite brossé un portrait saisissant de HPB, véritable aventurière de l’esprit, qui a fait le tour du monde plusieurs fois de suite à la recherche de tous les trésors de l’occultisme (forces de l’invisible) dans le monde entier. Elle a pu montrer qu’il y a eu, de tous temps, dans tous lieux, chez les humains, une perception métaphysique, une perception d’une dimension invisible derrière les choses et les manifestations.

La vision mécaniciste qui a prévalu ensuite en Occident, au XXème siècle, a fait oublier cette vérité.

 Mais, depuis près d’un siècle, en Occident, les découvertes de la science font revivre cette dimension de l’invisible. Notamment, les neurosciences qui revisitent la nature de la conscience. 

Aussi HPB est-elle, aujourd’hui, un véritable précurseur d’une vision du monde renouvelée.

Tout ce qui est visible et mesurable est l’ombre de l’invisible et incommensurable.

Jorge Angel Livraga

Comments Pas de commentaire »

Dans la ville, la vie repousse. Ce 22 avril, des volontaires de Nouvelle Acropole Paris 5 ont célébré le Jour de la Terre, autour d’une action de végétalisation, rue Bazeilles. Au retour du printemps, une quinzaine de personnes a contribué à reverdir davantage cette rue passante du 5e arrondissement de Paris, par la mise en terre d’une vingtaine de plantes.

Et derrière chaque plante, un acte citoyen grandit. Car au-delà du fait de remettre de la biodiversité dans la ville, le but est d’organiser des actions collectives. Des actions qui permettent aux gens de se rencontrer, de se relier, d’apporter davantage de vie au quartier.

Si petites soient-elles, ces initiatives ouvrent une dynamique porteuse de sens dans un environnement urbain où l’on se condamne trop souvent à l’impuissance. Ces actions enseignent que c’est par des gestes simples que, pas après pas, un monde nouveau est possible.

Devenir acteur du changement est au cœur de la démarche philosophique de Nouvelle Acropole. Se servir de l’action extérieure comme opportunité de travail sur soi, pour se nourrir de l’intérieur.

Célébrée depuis 1970, le Jour de la Terre est le mouvement environnemental le plus important dans le monde. Chaque 22 avril, plus d’un milliard de personnes issues de 193 pays posent un geste pour l’environnement.

Comments Pas de commentaire »

L’atelier pratique et participatif « Vivre heureux avec les stoïciens » a tenu ses promesses derrière les écrans. En effet, les formateurs ont partagé des exercices et lancé des défis au public de 17 personnes qui les a relevés.

C’est vrai qu’une partie du public avait déjà eu un petit échauffement, car il avait déjà initié l’expérience du projet pilote dans le groupe WhatsApp « défi stoïcien » organisé par l’école de philosophie pratique Nouvelle Acropole Paris 5. Le défi consistait à vivre 4 semaines en stoïciens, à raison d’un défi philosophique par jour à relever, pour exercer son corps et son âme et apprendre la sérénité en toutes circonstances.

L’atelier s’est donc ouvert par une première pratique permettant de récupérer la concentration et le calme. Car pour penser correctement, encore faut-il calmer son mental agité ! La seconde a porté sur les émotions. Sur fond d’une belle musique, chaque participant a pu imaginer un lieu, « une citadelle intérieure » pour reprendre les mots du philosophe Pierre Hadot, pour retrouver un peu de quiétude. La troisième pratique a consisté en un dialogue en sous-groupe autour du thème : »ce qui dépend de moi et ce qui ne dépend pas de moi ». La dernière pratique enfin, consistait, dans la droite lignée des exercices stoïciens de rédiger son épitaphe, comme exercice de « memento mori » : rappelle-toi que tu vas mourir. L’atelier s’est clôturer par un retour d’expérience de chacun des participants !

Qu’apprenons-nous grâce aux Stoïciens ? L’importance de la patience, du calme, de la persévérance pour pratiquer au quotidien. L’importance d’accepter la réalité telle qu’elle est, d’assumer son destin et ne pas devenir la victime de représentations erronées. Car ce n’est pas la réalité qui nous blesse, mais les jugements que nous portons sur elle.

Ce sont les premiers pas nécessaires vers la sérénité. Avis aux amateurs !

Pour en savoir plus sur les pratiques des Stoïciens, nous vous conseillons l’excellente vidéo sur les exercices spirituels des écoles de philosophie antique, par Fernand Schwarz, disponible gratuitement sur nos chaînes Youtube et Facebook !

Comments Pas de commentaire »

Le 16 janvier 2021, les équipes de volontariat de Nouvelle Acropole Paris 5 se sont mobilisées pour mener des actions sociales et aller à la rencontre de ceux qui en ont le plus besoin. Elles ont réalisé des maraudes auprès d’une vingtaine de personnes sans-abri.

Accueil des familles à l’Hôpital de la Collégiale, par les volontaires de Nouvelle Acropole Paris 5.

En lien avec les partenaires des hôpitaux parisiens de proximité, les volontaires ont accueilli 54 familles venant visiter leurs proches. Ils ont eux-mêmes rendu visite à une quinzaine de seniors isolés au sein de ces établissements. Une troupe de volontaires a animé une chorale qui a enchanté les personnes âgées et les soignants. Un nouveau projet prometteur est né : la lecture de contes aux seniors lors des visites individuelles, tout aussi enchanteur.

Volontaires-chanteuses de Nouvelle Acropole Paris 5 à l’Hôpital de la Collégiale.

Le volontariat est l’expression des valeurs et de la philosophie de Nouvelle Acropole. Il exprime une conscience sociale et le sens des responsabilités devant les crises et les défis actuels.

Comments Pas de commentaire »

Jeudi 17 décembre, une quinzaine de volontaires de Nouvelle Acropole Paris 5 se sont rassemblés pour partir à la rencontre des sans-abris et partager un temps avec eux, à l’approche des fêtes de Noël.

Les secteurs couverts ont été Gare de Lyon, Tolbiac et Place d’Italie. Au total ce près de 30 personnes ont été aidées ce soir-là. Un grand merci à la quinzaine de participants à cette action collective au service des sans-abris et placée sous les auspices de la rencontre de cœur !

Comments Pas de commentaire »

Déjà la troisième session d’animation musicale pour les volontaires chanteurs de Nouvelle Acropole Paris 5 à l’hôpital La Collégiale !

Voilà plusieurs mois que le projet d’un groupe de chanteurs pour animer les hôpitaux trottaient dans la tête des volontaires de Nouvelle Acropole Paris 5. Depuis fin novembre, ce projet est devenu réalité grâce au soutien et à l’accord des hôpitaux Broca et La Collégiale dans le 5e arrondissement de Paris.

Au programme : variété française, chants de Noël, mais aussi chants traditionnels des montagnes et du folklore français. Ce qui plaît le plus ? Les grands classiques : Aux champs Elysées (Joe Dassin), La Bohême (Aznavour) ou encore La maison bleue (Maxime le Forestier). Que ce soit dans les coursives à l’étage ou dans le hall principal, le public discret, est au rendez-vous. Une action de cœur saluée aussi par les soignants, qui apprécie la petite pause musicale autant que les patients accompagnés de leurs familles. Au total, près d’une dizaine de familles ont été accueillie en musique cet après-midi-là. Prochain rendez-vous : pendant les fêtes de fin d’année !

Comments Pas de commentaire »

Samedi 5 décembre 2020, les volontaires de Nouvelle Acropole Paris 5, se sont mobilisés à l’occasion de la Journée internationale du Volontariat.

Il était 15h, place de la République ce samedi 5 décembre. Dans une ambiance électrique et sous haute surveillance policière, en raison des événements récents survenus dans ce haut lieu de rassemblement populaire, 3 équipes de maraudeurs des 3 écoles de Nouvelle Acropole Paris sillonnent le secteur.

Picky, Michel, Nicolas, Vincent, Peters, Julia… Les visages, les paroles échangées, parfois ce ne sont que quelques mots contre un café chaud. Mais à chaque fois, la rencontre a lieu. Que ce soit en partageant le silence, à défaut de parler la même langue, ou que ce soit le prétexte d’un bonnet ou de couverture qui permet d’engager la conversation.

Le froid est vif cet après-midi place de la République. Derrière le brouhaha des skates qui zèbrent la place, des hommes et des femmes sur des cartons, des matelas de fortune ou dans leur tente. Ils attendent tous quelque chose : que ça passe, un coup de fil d’Allemagne, un virement sur un compte, d’être emmenés à l’hôpital, ou simplement que la nuit tombe. Et cet espoir, ce qu’ils attendent, c’est généralement ce qu’ils nous partagent en premier. Au total, nous avons rencontré et aidé 21 personnes ce jour là dans les rue du 11e arrondissement.

En parallèle, 2 équipes de Nouvelle Acropole Paris 5 ont mené des actions de volontariat à l’hôpital Broca (accueil des familles) et l’hôpital La Collégiale (accueil des familles et animation musicale). En cette période de pandémie, les hôpitaux recherchent des volontaires pour pouvoir accueillir les familles désireuses de visiter leurs aînés hospitalisés, dans les conditions sanitaires réglementaires (gestes barrière sanitaires, prise de température et changement de masque, désinfection des mains, etc.). Au total, ce sont près de 20 familles qui ont pu être accueillies et accompagnées dans la visite de leurs proches hospitalisés ce jour-là, dans une ambiance très animées à La Collégiale, puisque 5 volontaires ont animé un concert dans le hall pour les patients et le personnel soignant.

Comments Pas de commentaire »

Ce samedi 21 novembre, nous avons pu prolonger la conférence Facebook et Youtube live donnée à l’occasion de la Journée mondiale de la Philosophie par un atelier pratique en ligne, dédié aux pratiques quotidiennes des philosophes stoïciens.

Atelier en ligne « Vivre en stoïcien aujourd’hui », samedi 21 novembre, Nouvelle Acropole Paris 5

La douzaine de participants a pu s’initier à 5 pratiques fondamentales des philosophes stoïciens, portant sur l’Ethique (ou morale), pour apprendre à vivre, la logique pour apprendre à dialoguer et enfin la physique, pour apprendre à voir le cosmos et se détacher d’une vision strictement personnelle et égocentrée de l’existence.

L’atelier a commencé par un exercice d’observation de sa respiration pour récupérer son calme, son centre et un peu de disponibilité mentale. Car la posture, pour pratiquer, est fondamentale pour les stoïciens ! Sans posture de disponibilité, il ne peut y avoir de conscience… et donc de pratique !

Exercice d’observation de sa respiration, pour mettre les participants dans la bonne posture.

La pratique s’est poursuivie avec une écoute musicale pour cultiver l’attention, vertu essentielle pour la pratique d’observation de soi, avec une consigne : reconnaître combien de fois le thème musical principal revenait pendant cet extrait de la Fantaisie de Schubert, interprétée par les frères Janssen. La question qui leur fût posée à l’issue de l’écoute : « Qu’avez-vous observé de vous-même pendant l’exercice ?« 

L’atelier a continué par un dialogue en sous-groupe autour de l’axe suivant : qu’est-ce qui dépend de moi et qu’est-ce qui ne dépend pas de moi ? Chaque groupe a ensuite travaillé sur une thématique particulière : la santé, l’environnement professionnel et les relations familiales. Cet exercice a en particulier permis d’initier une réflexion, un autre regard sur les problématiques que chaque participants pouvaient rencontrer au quotidien.

Exercice de concentration et de mémorisation d’une citation de Marc-Aurèle sur fond musical.

Après le dialogue, une pratique de concentration et de mémorisation fût proposée aux participants. Le concept ? Mémoriser la citation de Marc-Aurèle suivante, sur un fond musical très dispersant. « En te levant le matin, rappelles-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d’être heureux. Ne plus seulement respirer avec l’air qui t’entoure, mais penser maintenant avec cette pensée qui entoure toute chose ».  L’objectif : observer son mental, sa capacité à se concentrer dans un environnement dispersé et dispersant.

L’atelier s’est achevé par le visionnage d’une vidéo nous faisant voyager aux confins de l’infiniment grand et de l’infiniment petit, pour pratiquer cet art du recul indispensable pour se voir penser et penser avec un peu plus de justesse le monde dans lequel nous vivons.

Puis chacun des participants a pu restituer ce qu’il avait appris, compris et observé durant l’atelier ! Rendez-vous en 2021 pour de nouvelles sessions de pratiques.

Activité réalisée dans le cadre de la Journée Mondiale de la Philosophie 2020 par Nouvelle Acropole Paris 5.

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité