Archive de l'auteur

« C’est dans les utopies d’aujourd’hui que sont les solutions de demain. »

C’est cette phrase de Pierre Rabbhi qui nous a inspiré ce Samedi 17 septembre pour le World Clean Up Day.

Comme chaque année, Nouvelle Acropole a participé à cet évènement ! Plusieurs équipes de volontaires se sont réparties des zones pour ramasser les déchets dans le 2e arrondissement de Lyon et sur les bords de la Saône.

Résultat :

– 3 Lieux de #lyon nettoyés

– 23 Cleaners Motivés

– Des objets insolites trouvés 😉

– Plus de 67 Kg ramassés

– Un moment qualitatif tant pour la planète qu’intérieurement

Un grand merci à nos partenaires de la Métropole Lyonnaise pour les équipements !

Merci aussi à Ecomego @ecomegot pour recycler les plus de 12000 mégots que nous leur apporterons.

Pour donner une couleur un peu plus « verte », nos partenaires Les fruits de la Terre et les Jardins d’avenir (distributeurs de paniers bio à l’Espace Vollon) étaient présents pour nous offrir une collation.

Comme le témoigne l’un des participants : « « La phrase de Pierre Rabhi est inspirante car il y a tellement de discours négatifs par rapport à la crise climatique, on a du mal à retrouver un peu d’espoir, et cette action nous met directement dans le concret. C’est aussi se rappeler que certes il faut parfois passer à une échelle plus grande pour faire bouger les politiques mais que cela commence par des actions collectives, locales ; des petites brindilles pour attaquer la grosse bûche. »

Bravo à tous, à bientôt pour les prochaines actions de volontariat !

Comments Pas de commentaire »

Le centre de Nouvelle Acropole à Lyon a ouvert la nouvelle saison culturelle 2022-2023 avec une magnifique conférence « Réenchanter le monde : changer de regard », donnée le mardi 6 septembre par la présidente de l’association Daniela Molina. Salle comble pour cette première conférence de rentrée, avec un public enchanté !
Lors de cette conférence ont été évoquées les principales causes de désenchantement dans nos sociétés : perte de foi en l’avenir due aux crises financières, politiques et climatiques ; mais aussi et surtout des causes immatérielles comme la mort de la nature vivante, la mort de l’art, la mort de Dieu et la mort du mythe du progrès.   
Se ré-enchanter, c’est chanter la vie, avoir la capacité de s’émerveiller, par exemple face à la nature et face au beau en général ; c’est faire attention aux êtres qui nous entourent, et savoir ralentir et vivre l’instant présent.
Face à l’hyper matérialisation de nos sociétés occidentales, aussi ont été évoqué les vertus de la philosophie et de la mythologie, ainsi que de l’imagination qui permet de se représenter en évolution  dans le futur.

La conférence sera bientôt disponible sur notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/c/NouvelleAcropoleFrance
A bientôt

Comments Pas de commentaire »

Le jeudi 30 juin, à l’Espace Vollon de Lyon, se tenait la conférence « L’amour courtois : embellir les relations », présentée par Adeline Albou, formatrice de philosophie pratique à Nouvelle Acropole de Lyon et par Marion de Champsavin, élève du même centre.
Nos deux conférencières nous ont appris que l’amour courtois a vu le jour en France autour du 12-13ème siècle grâce aux troubadours du sud de la France, eux-mêmes inspirés par la tradition arabo-andalouse, pour se répandre ensuite dans toute la France et l’Europe. Ces troubadours étaient des gens éduqués et des érudits qui prônaient la courtoisie avec les valeurs s’y référant : loyauté, bravoure, fidélité, pour n’en citer que quelques-unes.
Ils incarnaient le fin’ amor qui constituait un idéal de perfectionnement moral beaucoup plus large que la simple notion d’amour entre le poète et sa dame puisque les partisans de cet amour courtois étaient dans une quête de sagesse par l’émancipation des désirs immédiats égoïstes.
Ce mouvement a favorisé la reconnaissance de la place des femmes dans la société. Alienor d’Aquitaine constitue un parfait exemple de femme inspiratrice de cette époque. En effet, elle-même petite-fille de troubadour, Alienor reste une figure marquante de par sa beauté, ses talents de poétesse, sa culture, son implication politique, Reine de France par son mariage avec Louis VII, Roi de France, puis Reine d’Angleterre par son second mariage avec Henri de Plantagenêt.
A l’issue de l’exposé, les conférencières ont animé un échange avec le public pour réfléchir sur l’essence de l’amour courtois, et comment, sans chercher à faire un copier-coller du Moyen-Âge, cette tradition pourrait nous inspirer aujourd’hui pour embellir les relations avec tout un chacun.
L’éducation à la courtoisie est bien plus qu’une simple éducation, elle possède intrinsèquement une perspective historique et civilisationnelle. C’est la première marche qui conduit à la convivencia, la capacité de vivre ensemble, socle d’une fraternité véritable.
« Je suis persuadée pour ma part que ce sont les valeurs courtoises et chevaleresques qui sauveront notre civilisation et même le monde, s’il mérite encore d’être sauvé : vaillance, élégance, discrétion, générosité, fierté… » Jacqueline Kelen

Comments Pas de commentaire »

L’amour, qu’est-ce que l’amour ? C’est une grande question de société à laquelle plus d’un est sensible.

C’est sur le thème « Aimer rend-il faible ? » que l’association Nouvelle Acropole Lyon a réalisé un café philo avec une douzaine de participants ce jeudi 5 mai 2022.

Avec des échanges en profondeur, faisant émerger des questionnements sincères, les participants en sont ressortis enrichis. Par exemple, Jennifer témoigne : « J’ai retenu que même si l’amour Eros pouvait révéler des faiblesses, si nous arrivons à les dépasser, l’amour devient alors une force. »

Les café-philo sont organisés mensuellement, tous les 1ers jeudis du mois. Le prochain aura lieu le jeudi 2 juin à 18h sur le thème : « Peut-on se passer des autres ? ».

Comments Pas de commentaire »

Qu’est-ce donc qu’une mauvaise herbe, sinon une plante dont on n’a pas encore découvert les vertus ? 

Ralph Waldo Emerson

Nous parlons souvent de sauver la planète, de nettoyer la nature, de stopper nos actions destructrices envers Mère-Nature…Il est évident que cela est une urgence. Mais ne serait-il pas tout aussi urgent de rendre l’être humain nouveau et meilleur pour qu’il puisse s’unir à la nature, la respecter et trouver de nouvelles solutions pour le monde de demain ?! 

Nouvelle Acropole Lyon s’est associée à la Journée internationale de la Terre pour proposer des actions écologiques et de lien à la Terre Mère nourricière, dans un lieu en pleine nature dans le Beaujolais Vert à 1h de Lyon.

Un vrai bol d’air à la campagne pour la trentaine de volontaires, majoritairement des citadins lyonnais !

La phrase d’Emerson (citée en début d’article) nous a accompagnés dans toutes nos actions de ce Jour de la Terre-Mère dans notre journée à la campagne :

– initiation d’un potager en permaculture : plantation de pommes de terre et autres légumes, création d’un composteur,

– randonnée responsable, avec un ramassage de déchets le long d’une route départementale, avec pas moins de 35kg de déchets ramassés sur une distance de 2 km !

– danse pour la Terre : nous avons dansé une danse traditionnelle bien française, la gavotte, pour rendre hommage à la Terre nourricière, comme le faisaient nos anciens dans les campagnes.

Au début de la journée, chacun des volontaires participants a tiré au hasard une qualité (une bonne graine) dans un panier, afin de pouvoir la faire « germer » dans la journée. A la fin de la journée, nous étions surpris des liens que nous avons pu créer aussi bien avec la Terre qu’avec les autres et avec nous-mêmes.
Quand la philosophie s’unit à la culture et au volontariat, les graines poussent à l’intérieur et à l’extérieur… ! 😉

Témoignage de Côme : « Agir ensemble m’a donné confiance dans le fait que les êtres humains peuvent apporter des solutions aux problèmes écologiques. »

MERCI AUX NOMBREUX VOLONTAIRES !
Et n’attendons pas le printemps prochain pour faire germer les bonnes graines en nous-mêmes…

Comments Pas de commentaire »

Ce vendredi 22 avril, à l’occasion du Jour international de la Terre, Nouvelle Acropole Lyon a organisé une projection du film « La permaculture : la voie de l’autonomie », en partenariat avec Jupiter Film, devant un public de citoyens lyonnais venus partager leur passion ou intérêt sur la permaculture.

Ciné-débat « Permaculture, la voie de l’autonomie » ne partenariat avec Jupiter Film

Perma-Culture = l’Art de l’agriculture permanente.
Pour certains, c’est un mode de vie à part entière fait de bon sens, de recyclage, de durabilité, de sobriété, d’astuces de toutes sortes venant des sociétés traditionnelles et des découvertes agricoles contemporaines ! 

Le film nous présente un périple de 2 aventuriers qui ont voyagé en Russie, Mongolie, Chine, Népal, Inde, Pakistan et autres, pour s’inspirer de personnes expérimentant les principes de la permaculture et vivant d’une manière souvent beaucoup plus autonomes que nous en France.

A l’issu du film, le débat animé par Steve et Adeline, a fait ressortir l’idée que tout n’est pas tout rose ou tout gris : si nous n’essayons pas quelque chose de différent, nous verrons mourir à petit feu ce qui nous entoure : la nature et les êtres humains aussi. Mettons les mains dans la Terre et enchantons-nous de cette richesse qui ne demande qu’à faire un partenariat gagnant-gagnant avec les êtres de cette Terre, l’Humain compris.

Une phrase marquante du film, typique de la philosophie de la permaculture, est :

« Le problème est la solution ».

Les aventures et les expérimentations n’ont de limites que notre conscience ! 

Si vous voulez mettre les mains dans la terre, n’hésitez pas à nous contacter pour nos prochains ateliers de permaculture dans notre potager associatif. 

Pour en savoir plus : lyon@nouvelle-acropole.fr / 04 78 37 57 90 

Comments Pas de commentaire »

Conférence sur le mythe du Roi Arthur, à l’Espace Vollon

Nouvelle Acropole Lyon a organisé le jeudi 14 avril 2022 une conférence sur le thème : La quête du Roi Arthur : un mythe toujours actuel ?

Une trentaine de personnes a assisté à la soirée animée par 3 formateurs en philosophie pratique et un membre de l’école. Le public était au rendez-vous, avec des questions pertinentes et la soirée s’est terminée en de beaux échanges conviviaux.

Quand on dit Merlin, Avalon, la Dame du lac, Lancelot, il y a quelque chose dans notre esprit qui tend l’oreille un instant sans savoir d’où ce bruit peut venir. Le mythe arthurien est le secret d’une destinée qui s’ignore. Elle est une quête pour aller chercher quelque chose de plus noble et de plus digne pour aller à la rencontre de nous-mêmes.

Les personnages de Perceval, Lancelot, Gauvain… nous rappellent que nous avons en nous une forme de grandeur à réveiller par le combat entre l’ombre et la lumière et que nous pouvons passer de l’homme errant au chevalier qui fait partie d’une table ronde, d’une société noble.

L’important est de vivre l’esprit et les valeurs chevaleresques (l’aventure, la loyauté, l’honneur, le courage, la solidarité) sans reproduire les formes du passé. Car aujourd’hui, il y a besoin de héros au quotidien, dans les petits combats de la vie.

La philosophie est une manière de vivre ce combat dans la vie de tous les jours. Comme dans le combat de St Georges et du dragon : nos dragons sont notre égoïsme, notre petitesse, nos faiblesses variées, que nous pouvons dominer par l’épée de notre volonté et le bouclier de nos valeurs.

Ce n’est pas très à la mode aujourd’hui, mais c’est une voie inspiratrice que nous pouvons vivre grâce à la philosophie.

“La vie la plus vide, fade et aride peut se transformer en une merveilleuse aventure, si l’âme se réveille, illuminée par un idéal philosophique et chevaleresque. » J.A. Livraga

Comments Pas de commentaire »

Dernièrement la protection civile de Lyon a recueilli de nombreux dons (nourriture, vêtements, produits d’hygiène …) pour le peuple ukrainien. Mais il il est nécessaire de pouvoir trier tous ces dons avant de les envoyer.

Les volontaires de l’association Nouvelle Acropole de Lyon se sont associés à ceux de la protection civile pour trier ensemble les dons afin de pouvoir les envoyer au plus vite.

Au-delà de cette aide matérielle, ce fut une façon de se relier aux personnes qui souffrent de ce conflit et de se relier aussi entre volontaires.
Agir ensemble nous rend moins impuissants face aux problèmes du monde actuel.

La protection civile de Lyon aura encore besoin dans les semaines à venir de tous les volontaires disponibles. N’hésitez pas à vous manifester auprès de nous si vous souhaitez aider 😉

Comments Pas de commentaire »

A l’occasion de la Journée internationale de la Femme, Nouvelle Acropole Lyon a organisé une conférence sur le thème de « la Magie d’Isis ».

L’actualité souvent brutale nous interroge sur le rôle de la femme dans la société. Par-delà les idéologies transitoires, les grands mythes peuvent nous éclairer sur une dimension de la féminité qui soit source d’inspiration et force de vie et de paix pour nos défis actuels.

La déesse égyptienne, Isis, est épouse, mère, éducatrice et magicienne. C’est l’Amour qui est le moteur de toutes ses œuvres. Par Amour pour l’humanité, elle enseigne aux hommes les arts manuels pour bien vivre en société. Par Amour, elle redonne vie à son défunt époux Osiris. Par Amour, elle apprend à soigner la blessure mortelle de son fils Horus.

Cette conférence a été animée par Daniela Molina, présidente de l’association Nouvelle Acropole Lyon, accompagnée de deux membres de l’Ecole de Philosophie pratique, Anaëlle et Gwenola.

Cette conférence à trois voix a enchanté le public nombreux de plus de 50 personnes, comme une source de joie et d’amour dans la période un peu difficile que nous traversons.

Comments Pas de commentaire »

L’Egypte ancienne est à l’honneur en cette année 2022, avec deux dates anniversaires :

  • le 200ème anniversaire du déchiffrement des hiéroglyphes par Champollion
  • le 100ème anniversaire de la découverte du tombeau de Toutankhamon

A cette occasion, l’association Nouvelle Acropole Lyon, propose deux conférences sur les mystères de l’Egypte :

Conférence Les mystères d’Osiris, Nouvelle Acropole Lyon,
le 10 février 2022

– Jeudi 10 février à 20h : Les mystères d’Osiris

– Mardi 8 mars à 20h : La magie d’Isis

La première conférence sur les mystère d’Osiris, animée par Didier Carrié, a fait salle comble !

Osiris, dieu des vivants ou dieux des morts ?

Fils de la déesse du Ciel (Nut) et du dieu de la Terre (Geb), Osiris hérita de la royauté terrestre. Il enseigna aux hommes l’agriculture, leurs donna des lois, leur apprit à adorer les dieux, leur apporta la civilisation. Être bienfaisant, il connut la trahison de son frère Seth dont la conspiration entraîna sa mort. Son cadavre fut découpé en morceaux et les fragments furent disséminés à travers l’Égypte. Sa sœur et épouse Isis se mit en quête de chacune des parties du cadavre du dieu, les retrouva une à une et reconstitua le corps de son défunt mari. Aidée de sa sœur Nephtys et du dieu chacal Anubis, Isis inventa les gestes de la momification pour la sauvegarde de tous, car Osiris fut le premier être à avoir connu la mort. Osiris triompha ainsi de la mort et apporta à l’humanité la promesse d’une survie éternelle. Il devint le souverain de l’au-delà et le juge des défunts. De l’union posthume d’Osiris avec Isis naquit Horus. Il vengea son père et devint le roi légitime de l’Égypte. Il devint le modèle du pharaon idéal auquel chaque souverain cherchait à s’identifier.

Les fêtes rituelles des Mystères d’Osiris

Les Mystères d’Osiris constituaient les fêtes rituelles les plus importantes de l’année.

Tous les ans, au quatrième mois – au cours du rituel du mois de Kohiak -, lorsque les eaux de l’inondation se retiraient pour laisser  place aux champs et aux cultures, des prêtres façonnaient des figurines d’Osiris dans la terre ensemencée gorgée de l’eau de la crue nouvelle.

La germination de ces «Osiris végétants» symbolisait le retour  la vie. L’équilibre du monde était ainsi maintenu grâce au processus de création sans cesse régénéré.

Grâce à cette puissance créatrice, le soleil surgissait des ténèbres et des profondeurs de la nuit, pour renaître chaque jour, rajeuni, comme si c’était la «première fois».

Osiris, le premier Initié

Osiris (2) est l’Être bon. Il n’est pas seulement le dieu des morts mais avant tout «le guide des vivants». Il marque le chemin du devenir, symbolisé par le scarabée Keper : souffrir, mourir, renaître et devenir un être divin.

La mort symbolise le changement d’un état de conscience, la pratique du détachement, l’acceptation du combat pour l’existence. Osiris est le premier être qui accepte l’épreuve de la mort. Étant le premier à connaître la mort, il est le premier initié. Il ne peut avoir de transmutation sans passage par la mort qui est un retour à l’état initial, pour recueillir dans l’origine de nouvelles potentialités nécessaires à une future renaissance.

Pour les Égyptiens, la véritable mort implique l’arrêt du mouvement. Osiris représente le mouvement intérieur que chaque être doit développer pour entrer en contact avec sa propre profondeur, son propre Noun ou source de virtualités.

Si l’individu parvient à s’immerger en lui-même, il découvre les potentialités secrètes de son âme et peut les convoquer par leur nom pour qu’elles surgissent, tels les grains germés après la récolte.

L’initiation osiriaque est un apprentissage de la loi des cycles, de l’éternel retour à l’origine et du besoin de vaincre les forces du chaos chaque nuit.

Ainsi cette conférence nous montre, à travers les mythes de renaissance d’Osiris, comment procéder de manière symbolique à une renaissance de soi-même : en pratiquant une introspection de soi-même, en se détachant des attitudes et comportements erronés, pour renaître chaque jour, développer les potentialités en soi et devenir chaque jour meilleur.

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité