Posts Tagged “culture”

A Mortagne-au-Perche

C’est à Mortagne-au-Perche, ville du célèbre philosophe Alain qu’a eu lieu cette conférence sur Simone Weil qui a été l’élève de l’excellent professeur de philosophie au Lycée Henri IV à Paris.

Alain avait une grande admiration pour la jeune fille si douée. Sur une copie de Simone Weil, on peut lire l’annotation suivante d’Alain: « une puissance d’esprit rare ». Simone Weil respectait également son professeur qui lui a donné le goût de l’écriture, de la pensée. Lorsqu’on se penche sur la vie de Simone Weil, on découvre une héroïne de la pensée et de l’action. Dans sa courte vie, elle n’a eu de cesse que d’allier la théorie à la pratique et a mené vaillamment de nombreux combats en faveur des opprimés: des chômeurs, des victimes du fascisme. Elle a mené des investigations sur les religions d’Orient et d’Occident. Lorsqu’elle a rejoint les forces de la Résistance à Londres, elle a été missionnée pour rédiger les bases d’une nouvelle constitution pour la France. L’ouvrage , l’Enracinement, reprend les grandes idées sur les causes du déracinement actuel, sur les besoins de l’âme, et particulièrement, celui essentiel de l’enracinement. Albert Camus, grand admirateur de la philosophe, considérait qu’elle était le plus grand penseur du XXème siècle. Pour lui, la France et l’Europe, pour leur reconstruction et leur renaissance après la guerre, auront besoin des apports précieux de Simone Weil.

30 personnes ont assisté à la conférence à Mortagne-au-Perche

Comments Pas de commentaire »


Organisées par le Centre national du livre sur proposition du ministère de la Culture

Les Nuits de la lecture, organisées par le Centre national du livre sur proposition du ministère de la Culture, ont pu être célébrées à l’Espace Le Moulin le 22 janvier 2022.

Ces Nuits de la lecture sont plus que jamais nécessaires pour réaffirmer, la place essentielle du livre et de la lecture dans nos vies. Ce samedi 22 / 01 au travers de 2 ateliers nous avons invité les parisiens à renouer avec la lecture !
Au menu
14H : L’âme et l’imaginaire_ lecture pour sortir de la crise
16h : Café littéraire
18h : Apéro musical 

Une 6e édition avec pour thème : « Aimons toujours ! Aimons encore ! »

Comments Pas de commentaire »

Le 21 octobre dernier, le groupe d’études « Ulysse » de l’école de philosophie Nouvelle Acropole de Lyon a animé une conférence sur le thème Philosophie et mythologie.
Pourquoi une école de philosophie va s’intéresser à la mythologie ?

Parce que les philosophes de l’Antiquité se sont eux-mêmes intéressés aux mythes bien avant Socrate, et que Platon, qui avait compris leur puissance, se servait lui-même de mythes pour faire passer ses enseignements dont le plus célèbre est le mythe de la caverne.

Loin d’être antagonistes, philosophie et mythologie sont liées ; la philosophie est en fait la continuité de la mythologie, elle est en quelque sorte sa fille.

La philosophie et les mythes nous amènent aussi, chacun à leur façon, à une quête individuelle de dépassement, une recherche d’identité à l’instar des héros comme Ulysse, Héraclès, Prométhée, et qu’ils peuvent ainsi changer le regard que nous avons sur nous-mêmes et sur notre environnement.

La philosophie et la mythologie nous font nous interroger sur la vie bonne à mener en tant qu’individu, pour mieux vivre notre histoire et pouvoir faire histoire et faire civilisation en construisant un monde meilleur.

Retrouvez la vidéo de la conférence sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=tcDvXgU_y8I

Comments Pas de commentaire »

Conférence philosophique

Mercredi 8 septembre 2021 à 19h30.

Conférence inspirée donnée à la Cour Pétral sur le thème de la « vulnérabilité, ou l’art d’assumer ses faiblesses ». La fable du chêne et du roseau et l’interprétation philosophique donnée par Bertrand Vergely, grand philosophe contemporain, ont permis au public de découvrir la vulnérabilité comme une vertu. En effet, si la vertu est associée à l’humilité et à l’adaptabilité du roseau, elle ouvre les portes d’une conscience plus lumineuse et devient une force.

conférence à la Cour Pétral

Comments Pas de commentaire »

FESTIVAL DU QUARTIER DU LIVRE

DANS LA RUE BAZEILLES

L’Espace le Moulin et la Nouvelle Acropole de Paris V ont choisi d’accompagner l’édition 2021 du festival du Quartier du Livre, sur le thème «la Terre est une personne», porté par la mairie de Paris V pour promouvoir la culture sous toutes ses formes.

Les participants ont animé rue Bazeilles autour d’ateliers de végétalisation, de musique et de contes pour enfants, et ont pu en faire profiter une cinquantaine de passants.

La Terre est une personne? Mais alors, qui est la Terre? Le thème est choisi et la question se pose. Rue Bazeilles, beaucoup d’inconnus passent, mais pas seulement. Des parisiens, des musiciens, des poètes, des enfants, des personnages et des héros imaginaires étaient là eux aussi ce samedi 5 juin, en présence, en pensée ou en mots pour animer l’imaginaire collectif le temps d’un après-midi ;de Ray Charles à Stevie Wonder, de paysans slaves à Ahilibul le guerrier au grand cœur, c’est une vague de voyage qui souffla dans la rue.

Si «La Terre est une personne», quelle relation tisse-t-on avec elle? Rue Bazeilles, on s’y promène, on met les mains en terre, on y voit des lapins, des plantes et des navets et on rappelle au citoyen que la vie n’est pas ville, que musique et vibration des cœurs ne doivent pas s’oublier dans un vrombissement de moteur.

Et, en cette journée du livre, le murmure d’un message comme une note de bas de page : La Terre est une personne qui nous nourrit mais qui aussi se forge de tous ceux qui la traversent et résonnent avec elle. Voyons la Terre commet elle, offrons-lui de nos petites personnes pour la construire comme une musique et comme un conte, pour que chacun puisse y grandir.


Comments Pas de commentaire »

Conférence LIVE « Les premiers philosophes », avec l’auteur du livre, Nouvelle Acropole France

Qui sont les premiers philosophes ?

L’équipe Nouvelle Acropole France a eu l’honneur d’inviter Maria Dolores Fernandez-Figares pour une conférence LIVE mardi 12 avril 2021 à l’occasion de la parution en français de son ouvrage « Les premiers philosophes ».

Maria Dolores Fernandez-Figares est journaliste, docteur en Anthropologie et auteur de : « Les amis de Platon », « Les premiers philosophes », « La caravane des idées entre Orient et Occident ».

Cette conférence est une invitation à découvrir ou redécouvrir comment les sages philosophes avant Socrate ont pensé le monde avec une profondeur saisissante. Un retour aux origines du questionnement de l’être humain sur la vie, le destin, l’être humain, le destin,…

Lors de cette soirée, un public de plus de 300 personnes a suivi la conférence en direct sur Facebook et sur YouTube. Vous pouvez revoir la conférence en replay sur YouTube : https://youtu.be/wtaqXqneciM

En savoir plus sur son ouvrage « Les premiers philosophes : Un nouveau regard sur les origines de la philosophie à la manière classique » : https://nouvelle-acropole.fr/ressources/editions/282-les-premiers-philosophes

Comments Pas de commentaire »

Les Journées Européennes du Patrimoine (J.E.P) ont été organisées, comme chaque année, par le Ministère de la Culture- DRAC Centre Val-de-Loire. Et l’Ancienne Abbaye de la Cour Pétral a ouvert ses portes à cette occasion. Cette année, les JEP étaient sous le signe de « l’éducation et l’apprentissage pour la vie ».

Les nombreux visiteurs (près de 200 cette année) sont venus admirer la beauté de ses bâtiments et de son cadre bucolique.
Des visites guidées par des conférenciers permettent de découvrir l’histoire du lieu et de connaître les projets en cours. Et une halte plus longue est proposée à la cité artisanale où le public est invité à découvrir le savoir-faire artisanal et à participer de ses mains. C’est le moment favori de cette rencontre. Au début, tout le monde paraît intimidé par le travail de la matière et avec ses mains. Puis, progressivement, les mains acceptent l’outil qu’il sera finalement difficile de lâcher par la suite. Il se joue là quelque chose d’ancestral entre l’homme et la matière. Allez savoir pourquoi, en travaillant de leurs mains, grands et petits ont leurs yeux qui brillent !

Le projet des JEP rejoint celui de Nouvelle Acropole, organisatrice de ces journées, par la même conception de l’éducation et de l’apprentissage à vie, comme voie de régénération humaine.
« L’éducation est un élément essentiel des JEP depuis le lancement de cette initiative et elle est intimement liée à tout ce que nous entreprenons, que nous nous adressions à des enfants, ou à des adultes. Notre objectif est le même : laisser une trace qui illustre tout le potentiel que recèle le patrimoine en tant qu’outil d’apprentissage et source d’inspiration pour l’avenir. L’ambition est de nous reconnecter aux connaissances, aux traditions, aux savoir-faire qui définissaient jadis notre lieu de vie, et, ce faisant, de réinventer ce que signifie l’éducation pour le XXIème siècle.»

Pour voir le reportage vidéo sur le thème « Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie », avec le concours des associations « Les amis de la Cour Pétral », « Nouvelle Acropole « et « Les ateliers d’Héphaïstos : https://youtu.be/YwzebJB2rTQ

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole conférence en quête de sens à Rouen

Nouvelle Acropole, conférence sur le film « En quête de sens » à Rouen

L’école de philosophie de Nouvelle Acropole de Rouen a organisé une soirée de présentation et d’échanges autour du film citoyen et participatif, En quête de sens, de Nathanael Coste et Marc de la Ménardière. Quand dix ans après, les deux amis se retrouvent, ils constatent que leurs trajectoires les ont éloignés. L’un fait des films, l’autre travaille dans la vente et le marketing. C’est un accident de Marc qui est le point de départ de cette réflexion et de cette quête qui les poussent à comprendre les causes de nos crises actuelles. De voyages en rencontres authentiques sur trois continents, d’épreuves et de doutes, mais aussi de beaucoup de moment de joie, ils nous invitent à reconsidérer notre rapport à la nature, au bonheur et au sens de la vie. Avec les entretiens d’Anand Joshi, Vandana Shiva, Satish Kumar, Frédéric Lenoir, Pierre Rabhi, Trinh Xuan Thuan entre autres, ce film est une quête initiatique, une arme de construction massive, qui montre que nous devons aller d’un monde de compétition vers un monde de coopération entre les peuples et avec la nature. À voir, revoir et partager sans modération.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, visite guidée pour des étudiants du centre de Rouen, le « Mystères d’Osiris » à l’Institut du monde arabe à ParisNouvelle Acropole Rouen a organisé pour ses étudiants du groupe de symbolisme la visite de l’exposition « Osiris et les Mystères engloutis d’Egypte » à l’Institut du Monde Arabe à Paris. Des équipes de l’Institut Européen d’Archéologie Sous-Marine (IEASM), dirigée par Franck Goddio, ont mis à jour des merveilles de l’antiquité, statues, stèles et objets de culte, immergés depuis plus de 2.000 ans, au large de la baie d’Aboukir, à l’ouest du delta du Nil.  Mais cette exposition a surtout mis en lumière les Mystères d’Osiris, tels qu’ils étaient pratiqués et célébrés en Basse Egypte à cette époque. Ce Dieu civilisateur, dont le meurtre perpétré par son frère Seth, avant de renaitre grâce aux pouvoirs magiques de son épouse Isis, et la naissance posthume de son fils Horus, est un des mythes fondateurs de l’Egypte. Les Mystères d’Osiris étaient célébrés annuellement dans toute l’Egypte, pour commémorer, faire revivre et  perpétuer ce mythe de mort et de renaissance, par les différentes formes d’Osiris Sokar ou végétant. Ces dix-neuf jours de célébrations, qui se terminaient par une procession nautique vers l’Ouest, du Temple d’Amon Géreb à celui de Canope, permettaient au Pharaon de réactiver le cycle des crues du Nil et de la vie. Une exposition magnifique pour clore ce cycle d’étude où la philosophie a été imprégnée de magie.

Comments Pas de commentaire »

« Oui, les pays ont une âme. » Qu’entend-on par âme d’un pays et quelle serait celle de la France ? C’est à ce questionnement qu’a invité l’écrivain et anthropologue Fernand Schwarz à l’occasion d’une conférence dédiée à ce beau sujet. Le parterre des quelques 60 personnes de l’assistance ont ainsi remonté le temps, des origines nourricière et mystique de l’imaginaire français, en passant par ses figures symboliques (comme la Marianne) et ses personnages historiques. De Clovis à Philippe Auguste, de Jeanne d’Arc à Charles de Gaulle, ces personnalités ont chacune à leur manière incarné l’un des quatre aspects de l’âme de la France : tantôt martiale, mystique, tantôt politique et nourricière.

Fernand Schwarz a également rappelé les différents rythmes de structuration de l’ordre social. Il y a d’abord la culture et la tradition, ces normes sociales qui mettent de 100 à 1000 ans à se mettre en place. Viennent ensuite les institutions dont la mise en place requiert entre 10 et 100 ans. Le Code Civil en est un exemple. Arrivent en troisième temps les gouvernements, dont la durée de vie s’échelonne sur 5 à 10 ans. Puis arrive enfin le marché, dont la logique et le rythme sont présidé par l’instantané. « Quand la crise touche l’économie, insiste le conférencier, c’est qu’elle a d’abord touchée les plans précédents. »

Tout pays a sa géographie visible, ses industries et ses systèmes d’organisation. Tout pays a aussi sa manière bien à lui de voir les choses, et de se forger un certain type de pensée, une histoire de ses idées. Mais chaque pays a également une âme, comme un souffle qui l’anime. Cette âme relève d’une sensibilité particulière : c’est un un monde d’émotions puissant et coloré, entremêlé de certitudes partagées qui donne la vie et crée du lien. Oui, les pays ont une âme. Quelle est-l’identité de celle de la France ?

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité