Posts Tagged “philosophie”

La philosophie et le sens de la vie, tel était le sujet de la conférence proposée par Nouvelle Acropole Paris 15 qui s’est tenue à l’Espace Falguière en cette rentrée. Qui ne s’est posé la question ? A travers un partage des enseignements philosophiques, mais aussi d’une réflexion menée avec le public, la conférencière, Isabelle Ohmann a tracé, au sens propre comme au sens figuré, les lignes de force de nos chemins de vie. Elle a expliqué comment la pratique de la philosophie au quotidien permet de les parcourir, en donnant rendez-vous au public pour de prochaines rencontres, notamment autour du cycle de philosophie pratique.

Pour voir la conférence sur You Tube : https://www.youtube.com/watch?v=dIFtKKh_xJE&t=83s

Le public nombreux pour assister à la conférence participative sur le sens de la vie donnée par Isabelle Ohmann

Comments Pas de commentaire »

Et si les 4 vertus cardinales venaient vous parler à l’oreille ?
La tempérance, le courage, la prudence, la justice.

Caroline: « Lorsque j’ai investigué sur les vertus pour vous présenter cette conférence, il s’est passé comme un déclic ! Et si ces vertus me servaient de guide ? Et si elles m’aidaient à me dépasser ?
Me reliant aux « conseils » de chacune de ces vertus, je peux ainsi me remettre en question et continuer mon chemin d’évolution, pour faire sortir le meilleur de moi-même. » 

Lors de cette rencontre philosophique sur le thème du courage animée par deux membres de l’école de Toulouse, Théo et Caroline, nous avons découvert que la vertu du courage n’est pas qu’une question de force physique mais également une force d’âme. Nous pensons souvent à la bravoure des guerriers, à l’héroïsme de personnages exceptionnels qui nous inspirent par leur courage. Mais c’est en se donnant des défis au quotidien que nous développerons notre propre courage. Ceci nous renforcera et nous permettra de nous dépasser pour réaliser nos rêves.

Comments Pas de commentaire »

Malgré les masques, la fin de la récolte a laissé de nombreux sourires / crédit: Julia Pouligny

Article paru dans le journal « Le 24 heures », par Julia Pouligny, le 3 février 2021

Chaque premier mercredi du mois, Nouvelle Acropole propose « Nettoyons notre cité », une action qui permet le ramassage de déchets dans les rues de Toulouse. Mais celle-ci ne ressemble pas aux récoltes habituelles. Elle permet également d’avoir une approche philosophique sur soi et le monde qui nous entoure.

14h 30, le point de départ est donné à l’espace Hermès à Toulouse. À chaque récolte, le circuit change. C’est équipé de la tête aux pieds, que la petite troupe s’engage dans les rues de la ville. Un exercice sportif, mais qui permet de flâner à travers les diverses rues toulousaines tout en les préservant des déchets.

À peine quelques mètres entamés, les mégots sont déjà là. Au bord des routes, près des arbres, sous les bancs où à côté des poubelles. Ils sont devenus tellement présents qu’on a presque du mal à les repérer, car ils font désormais partie du paysage. Arrivé sur la grande rue Ozenne, le groupe se sépare en deux afin de couvrir plus d’espaces. Les passants remarquent vite les chasubles vertes et quelques remerciements se font entendre.
« Ramasser les mégots ce n’est rien, c’est réveiller les gens qui est important » explique Périclès .

Les volontaires ne sont qu’à un quart de la rue et la petite bouteille en plastique accrochée à leur taille est presque remplie.

La bouteille de Denise contenant des mégots est bien remplie crédit: Julia Pouligny

Plus loin, se trouve le Jardin Royal de Toulouse. Et grande surprise, l’espace est plutôt bien entretenu. Mais au vu du nombre de personne présentes, la sensibilisation se fait tout de même. Les sacs de tri ne sont plus transparents et laissent apparaître les déchets ramassés.

“Qu’est-ce que ce moment nous a appris de nous ?”

Tous ces volontaires se sont déplacés pour de multiples raisons. Mais à la fin de cette action, ensemble ils vont devoir débriefer de leur après-midi avec comme thématique « Qu’est-ce que ce moment nous a appris de nous ? ».

Ensemble l’équipe de volontaires ramassent tout type de déchets. crédit: Julia Pouligny

De retour à l’espace, tout le monde prend place en cercle et chacun pourra dévoiler son expérience.

Beaucoup d’émotions ont été ressenties telles que la colère, la joie, le soulagement ou même l’espoir. Une première pour Denise qui découvrait cette action. Une activité collective qui lui permet de regagner du lien social avec un plus, se rendre utile. Ludovic lui adopte un tout autre discours et déjà dans la rue le sentiment était le même : « C’était une action difficile pour moi. Ça m’a toujours énervé de voir les gens jeter des déchets. Je suis en colère parce que même déjà depuis petit, je n’ai pas le pouvoir de les empêcher».

Une colère que beaucoup partagent, mais que certains transforment en force ou bien en soulagement. Ceci leur permet de passer outre le regard et le jugement des autres et qu’en agissant, cela peut nous permettre d’être exigeant avec nous-mêmes mais plus indulgent avec les autres.

  • par Julia Pouligny ; 3 février 2021, 19:15
  • Lien vers l’article original : https://www.le24heures.fr/2021/02/03/nouvelle-acropole-ramasse-les-megots-avec-philo/?fbclid=IwAR2BQtr5VlejyqNhzx0wwc845Epm0sGAYp-mKuSAs2wQgajnmeSoEnhYNxo

Comments Pas de commentaire »

Le centre Nouvelle Acropole Lyon a accueilli chaleureusement Laura Winckler, philosophe, spécialiste de la pensée de C.G. Jung, cofondatrice de NA en France et écrivain, où elle a donné une conférence très actuelle sur « Jung et ses intuitions pour le futur ».

Bien sûr, au vu des circonstances et des restrictions sanitaires, l’accueil chaleureux s’est opéré via une visio-conférence !
Un public de plus de 55 personnes a assisté à la conférence Zoom.

Une grande victoire pour la culture que nous ayons pu rebondir et maintenir la conférence pour notre public.

Voici quelques mots sur la conférence :
Carl Gustav Jung, ce penseur génial du 20e siècle nous laisse des clés pour cheminer vers la connaissance de soi et porter un regard plus profond et lucide sur les maladies de notre temps.
Il est convaincu que l’épanouissement de l’individu est menacé par le développement maladif de la civilisation occidentale. Les grandes idéologies de masse – politiques ou religieuses – portent jusqu’à la dépossession de soi cette réduction de l’individu réel à la moyenne abstraite de l’homme commun entreprise par le rationalisme scientifique.
La voie indiquée par Jung pour y échapper consiste à porter le regard vers les « profondeurs » du Soi, pour intégrer les énergies archétypiques qu’il révèle. Ce « processus d’individuation » est la condition préalable qui ouvrira à terme les voies d’une meilleure entente entre l’individu et la société.

« Seule une authentique transformation de l’individu apportera des changements significatifs à l’humanité, parce que l’individu qui aura acquis une connaissance intime de soi pourra motiver les autres à réaliser un projet similaire. » C. G. Jung

Pour en savoir sur les archétypes développés par Jung, vous pouvez consulter entres autres les ouvrages de Laura Winckler : « Les Dieux intérieurs », « l’Alchimie du couple », etc.

Comments Pas de commentaire »

Parfois, quand on discute entre amis, des désaccords émergent, les esprits s’échauffent. Accroché à son idée, on n’écoute pas l’idée de l’autre. On veut absolument faire entendre la sienne !
Le dialogue philosophique, en revanche, a pour but de faire un petit pas de côté par rapport à soi-même. Ce faisant, nous nous apaisons en prenant plus de recul. Ainsi, nous pouvons regarder nos idées et nos arguments avec plus d’objectivité.

Ce tapas-philo était organisé par l’association Nouvelle Acropole Toulouse, dans le bar-restaurant voisin « La Cave Se Rebiffe ». Non seulement nous nous sommes régalés mais nous avons partagé nos idées autour de cette question : « Peut-on vaincre la peur ? »

Finalement, nous avons pu exprimer nos idées sur la gestion de la peur. Certains ont pu exprimer ce qui leur faisait peur et comment ils géraient cette émotion. Un moment extraordinaire d’authenticité pour nous rencontrer et nous enrichir de nos différences en écoutant le point de vue des autres. Il est évident que dans une période de pandémie, identifier ses peurs et apprendre à les gérer s’avérer très utile.

Comments Pas de commentaire »

Le fameux tableau « Le Printemps » de Botticelli, tout comme son autre chef d’œuvre « La naissance de Vénus », est bien plus qu’une mise en valeur de la beauté du printemps et de la nature… C’est une allégorie mythologique et philosophique qui nous montre les transformations de l’âme humaine !

L’objectif de cette conférence estivale, animée par Marion Jaumes et Théo Pistone, a été de croiser les regards entre l’art et la philosophie pour comprendre la symbolique de ce tableau. 

Le tableau symbolise le chemin de l’âme vers le divin : l’entrée de l’âme dans le jardin du monde et son chemin de perfectionnement, de la voie de l’amour sensible (Vénus Pandemos) à celle de l’amour universel (Vénus Ourania) qui conduit à la contemplation des vérités éternelles.

Ainsi se dessinent les trois pas essentiels dans la métamorphose de l’âme du philosophe, l’amoureux de la sagesse, qui, éveillé par la Beauté, doit faire l’unité en lui pour atteindre les vérités célestes.

Pour en savoir plus sur la symbolique du tableau : http://isabelle.ohmann.over-blog.com/article-les-metamorphoses-de-l-ame-dans-le-printemps-de-botticelli-40165320.html

Comments Pas de commentaire »

Dans le cadre du Festival national dédié au 150ème anniversaire de la naissance de Gandhi, l’école de philosophie de Nouvelle Acropole Paris 11ème a eu le plaisir d’organiser ce mardi 8 octobre un hommage au Mahatma Gandhi, sous le haut patronage de l’ambassade de l’Inde et en présence Ms. Megha Arora, 3ème secrétaire de l’ambassadeur.

Fernand Schwarz, fondateur de Nouvelle Acropole en France a développé 3 concepts clés dans la philosophie et l’action de Gandhi : Swaraj, l’auto-gouvernance, à titre individuel et collectif, Satyagraha, servir une cause juste avec l’énergie, la puissance de ce qu’est la vérité, et Ahimsa, la non violence, ou le fait de ne pas nuire à ce qui est vivant.

Pierre Poulain philosophe et photographe international, a relevé 5 concepts qui apparaissent à la fois dans la philosophie de Gandhi et dans la démarche photographique de Cartier Bresson, lequel fut par ailleurs le dernier a avoir pu photographier le Mahatma de son vivant : la libération par la simplicité, la recherche de l’authentique, aller au delà des limites de l’intellect, ne pas projeter son égo, ne pas avoir peur.

A la fin de la soirée, nous avons ensemble inauguré « l’Olivier de la Paix », nommé Gandhiva.

Visualiser la Conférence sur You tube : https://www.youtube.com/watch?v=bfrHa-F1Su4

Comments Pas de commentaire »

Conférence, sur le thème de la puissance créatrice, animée par tous les membres de l’école de Philosophie de Marseille. Une animation poétique et musicale a rythmée la soirée ; l’apport impactant des idées principales abordées par Nietsche a précédé un moment de travail par groupe de 6 personnes autour d’une phrase de l’auteur. La restitution de chaque groupe a donné la couleur participative d’une soirée qui s’est terminé par un temps conviviale autour d’un buffet.

Comments Pas de commentaire »

De la célèbre « allégorie de la caverne » de Platon jusqu’au film Matrix, le défi nous est proposé est de nous libérer de nos conditionnements pour réaliser nos aspirations profondes. Ceci demande un choix intérieur de la part de chacun. Comme dirait Morpheus à Néo (dans Matrix) : « Choisis la pilule bleue et tout s’arrête, après tu pourra faire de beaux rêves et penser ce que tu veux. Choisis la pilule rouge, tu restes au pays des merveilles et on descend avec le lapin blanc au fond du gouffre. »

Et vous, que choisissez-vous ? Le choix d’une vie sans questionnement et de fausse quiétude, ou bien le choix de réaliser vos rêves au-delà des faux-semblants ?

C’est autour de ce choix intérieur qu’Anne-Marie Magri et Benjamin Borhani, formateurs en philosophie pratique à Nouvelle Acropole Toulouse, on animé la soirée. A travers les échanges en petits groupes, nous nous sommes rendus compte que nos conditionnements d’êtres humains ont souvent les mêmes causes : peurs, doutes, recherche de confort, etc. Comme disait Platon, la première vertu du philosophe qui aspire à se libérer de ses opinions est le courage. Courage de penser par soi-même, courage de marcher à contre courant, ou encore courage d’agir pour les autres et pour une cause qui nous dépasse. La philosophie pratique nous invite ainsi à cheminer entre destin et liberté, car ce sont nos choix qui disent qui nous sommes… alors deviens qui tu es !

«  Là où vos talents et les besoins du monde se rencontrent, là se trouve votre vocation. » Aristote

Comments Pas de commentaire »

En cette fin d’été, la philosophie pratique des stoïciens a attiré un nombreux public désireux de connaitre l’actualité de ses préceptes. Savoir ce qui dépend de nous et ce qui n’en dépend pas et et se concentrer sur ce qui dépend de nous, à savoir notre positionnement intérieur, nos pensées, a permis de s’interroger sur notre vie quotidienne. Des exercices pratiques ont été proposés aux participants pour application immédiate dès le lendemain ! Merci à notre conférencière Isabelle Ohmann et au public pour sa participation bienveillante !

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité