Archives pour août 2019

Cet été, le centre ANABAB a proposé des ciné-philos sur des films qui nous rappellent que nous sommes tous une solution concrète aux défis de ce monde.

Nous avons terminé par le film Demain de Cyril Dion le vendredi 29 Aout. Cette soirée fut l’occasion de (re)voir quelques extraits du film sur des personnes désireuses de bâtir un monde meilleur pour demain. Ces personnes engagées œuvrent déjà dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie, de l’économie, de la démocratie et de l’éducation. Nous avons conduit des mini-débats sur ces thématiques et nous nous sommes interrogés sur le rôle que nous pouvions jouer dans cette transition.

Comments Pas de commentaire »

Ce mardi 27 aout 2019, l’association Nouvelle Acropole organisait le dernier ciné-philo de l’été autour du film d’Alain Corneau « Tous les matins du monde ». Une invitation à méditer sur notre vie à travers l’exemple du personnage principal, Monsieur de Sainte Colombe. Celui-ci a renié la vie luxueuse de château, pour se consacrer corps et âme à son art, la musique. Ce maître de la viole de Gambe, instrument favoris de l’époque baroque, a réussi à se transcender grâce à son art et a modeler sa vie pour pouvoir servir la musique au mieux. Quel meilleur exemple pour nous inspirer dans notre vie de tous les jours, ou nous ne savons pas toujours pourquoi nous agissons. Lui, a pris son destin en main, et a orienté tous ses choix vers son but, sa quête profonde du Beau.

Beaucoup se sont moqués de lui, ont dénigré la vie qu’il menait, alors qu’il aurait pu être tellement plus riche et reconnu à la cour du roi !

Voila un comportement qui nous intéresse, apprentis philosophes en quête de sagesse. Epictète Disait, « Si tu es désireux de te livrer à la philosophieprépare-toi tout de suite à être tourné en risée.. » Et c’est exactement ce a quoi était prêt Monsieur de Sainte colombe, Monsieur de Sainte Colombe. Jusqu’au bout, armé de sa seule viole, il sera fidèle à ses valeurs. Il essaiera tant bien que mal d’éveiller son jeune disciple Marin Marais, qui nourrit des ambitions différentes.

Et voila comment la musique, qui plus d’une fois nous a permis de remonter la pente, de nous émerveiller, voici comment elle peut aider chacun à vivre pour ses aspirations profondes. Se mettant au service de la musique et de la beauté, le musicien se transforme lui-même par son art.

Comments Pas de commentaire »

Ciné-philo « Kaamelott » à l’Espace Hermès

« Kaamelott et le mythe du roi Arthur » était le thème du deuxième ciné philo de l’été à Nouvelle Acropole Toulouse.

C’est avec passion que Théo et Ludovic ont animé cette activité qui se voulait à la fois drôle (la série d’Alexandre Astier oblige) et sérieuse. Soirée riche en philosophie et en émerveillement.

Chaque participant devait établir des liens entre le mythe, la série et la réalité.

La série Kaamelott permet un attrait plus populaire du mythe et malgré sont côté absurde et parfois sombres voir extrême de par les transformations opérés par Alexandre Astier, elle garde toujours plusieurs aspects philosophiques explicites ou non.

L’idéal chevaleresque qui est présenté dans les récits de chevalerie, notamment ceux de Chrétien de Troyes peut être rapproché du modèle du guerrier pacifique, dans le sens où le guerrier répond à un code d’honneur et poursuit une quête métaphysique : le Graal.

Mais qu’est-ce que le Graal ? Cet objet énigmatique dont Perceval, dit dans la série : « Si Joseph d’Arimathie n’a pas été trop con, vous pouvez être sûr que le Graal est un bocal à anchois ! » Ce n’est qu’un objet mystique, qui représente l’Idéal, le rêve, que nous recherchons sans jamais l’atteindre, mais qui pour autant, nous encourage à avancer dans nos vies.

Ces aspects et d’autres du mythe du roi Arthur ont été abordés au cours de cette soirée, afin que chacun puisse être inspiré et suivre sa propre quête, son Graal. Des références à la littérature arthurienne ont complété les extraits drôles et philosophiques de la série pour illustrer les propos des animateurs.

Après la lecture d’un texte d’Alexandre Jardin qui inspire les hommes a se changer pour changer le monde, tous les participants ont pu échanger sur ce qui les inspirent, autour d’un verre de l’amitié.

Comments Pas de commentaire »

Qui aujourd’hui ne rêve pas de réenchanter sa vie dans un monde désenchanté ?

Par ce film mondialement connu, poétique et positif, Béatrice et Marion, animatrices de ce ciné-philo ont tenté de répondre à la problématique : quelle posture adopter pour se réenchanter et réenchanter le monde ?

Réenchanter vient du latin, “in” signifiant “invitation, entrée”, “cantare” “chanter, produire des sons harmonieux avec sa voix”. Depuis des siècles, en Rome Antique ou en Orient jusqu’à la musicothérapie aujourd’hui, le chant est utilisé à des fins thérapeutiques et de ré-harmonisation de la psyché.

A travers les divers stratagèmes qu’utilise Amélie, l’imagination créatrice est le moyen incontournable pour faire le bien autour d’elle. L’imagination créatrice permet d’accéder à un changement de perception et de vision. Elle permet cette capacité à féconder le réel d’idées nouvelles, à inventer des manières de bousculer un ordre établi. Ceci permet de mettre en place une voie de transformation, pour soi et la société. L’héroïne du film a conscience de sa vocation, ose les combats intérieurs et extérieurs afin d’accomplir son destin et de libérer sa lumière.

Le réenchantement demande d’oser traverser le chemin d’épreuves nous initiant au pouvoir d’unir l’intérieur et l’extérieur de soi, donc un dépassement, une transcendance, et un éveil.

Un buffet à la fin de la soirée a permis aux invités de continuer le dialogue et à s’imprégner sur le thème du réenchantement.

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité