Archive d’étiquettes pour : combat intérieur

Conférence _ La voie de la conscience

Ce mardi 15 février, le président de Nouvelle Acropole France, Thierry Adda a donné une belle conférence sur la philosophie pour sortir de l’illusion.

La philosophie est un art de vivre reliant la tête, le coeur, les mains, avec pour base la quête de la vérité. Grâce au travail de réflexion et d’amélioration de soi, elle permet de transformer les belles idées en actions concrètes, dignes et généreuses. La finalité est de devenir un acteur conscient du monde ici et maintenant.

Thierry Adda et la voie de la conscience

Conférence – La quête de l’Essentiel

Dans notre monde où les injonctions « zéro effort » et « reste cool » foisonnent dans notre paysage quotidien, nous n’avons jamais été aussi crispés sur les résultats à atteindre et les défis en tout genre. Quel est l’essentiel ? Où puiser la force du lâcher-prise ? Depuis l’antiquité, les philosophes d’Occident et les sages d’Orient ont mis à disposition de nombreux exercices d’entraînement de l’esprit.

C’est ce que nous avons invité à vivre à travers la pratique d’exercices pour apprendre à lâcher prise à travers une pratique de mandala collectif ce mercredi 26 janvier 2022 pour une soirée de philosophie pratique.

« L’essentiel ne s’atteint pas seul » Jérôme

La Bhagavad-Gîtâ et la grande question du choix

Pour la Journée Mondiale de la Philosophie à Lyon, dans le cadre du festival La Nuit de la Philosophie, nous avons animé un atelier de philosophie sur la Bhagavad-Gita.

Un récit universel

La Bhagavad-Gita est un court récit philosophique, au coeur de la grande épopée du Mahabharata. Ce texte universel a inspiré Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela ou encore la militante écologiste, Vandana Shiva, qui pour nous sont des héros modernes, de ceux qui ont lutté et luttent encore pour vivre selon leurs idéaux, quoiqu’il leur en coûte, parfois même, pour certains, au prix de leur vie ou de leur liberté ! 

Elle met en scène Arjuna, le prince d’une famille noble, qui doit combattre pour conquérir Hastinapura « la ville de la sagesse ». La bataille d’Arjuna dans symbolise le combat intérieur présent en chacun pour pouvoir réaliser nos aspirations profondes.

Le combat intérieur

L’idée du combat intérieur du point de vue philosophique n’est pas celui de la violence, d’une guerre sanglante mais la finalité du combat intérieur est de pouvoir développer une force intérieure qui nous permette de vivre nos valeurs et nos idéaux et d’accomplir notre destinée d’homme.

Comme nous, Arjuna doit faire un choix important : affronter sa peur et assumer le combat intérieur, ou bien se laisser vaincre par ses doutes en restant enfermé dans sa petitesse.

Avec le public venu nombreux, nous nous sommes donc posé les mêmes questions qu’Arjuna pose à son instructeur, Krishna : Pourquoi dois-je combattre ? Pourquoi ai-je du mal à faire des choix ? Qu’est ce qu’un choix juste ?

Mais plus que de se poser des questions, il faut faire des choix et apprendre à les suivre chaque jour. C’est à cela que sert la philosophie pratique !

Nous vous conseillons vivement de lire quelques passages de la Bhagavad-Gita, et aussi nous vous invitons à découvrir nos ateliers pratiques de philosophie à l’association lyonnaise Nouvelle Acropole !

Pour en savoir plus sur nos prochains ateliers, consultez notre site internet : https://deviens-philosophe.fr/ ou bien contactez-nous sur https://lyon.nouvelle-acropole.fr/contact

A bientôt

Gandhi et l’apprentissage du combat intérieur

En l’honneur du 150ème anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi, la fédération des Nouvelle Acropole France a organisé un festival Hommage à Gandhi, dans 9 villes en France. L’Association Nouvelle Acropole Toulouse a rendu hommage à ce grand homme politique et spirituel dans une conférence participative, « La philosophie de Gandhi : la Bhagavad-Gîta », le 3 octobre 2019, en présence de Mme Manii Agarwal, troisième secrétaire de l’ambassade de l’Inde.

Les participants ont discuté par petits groupes pour réfléchir sur le combat intérieur. Grâce à la conférence, nous avons mieux compris l’histoire et le message atemporel de non-violence de Gandhi qu’il a puisé dans la La Bhagavad-Gîta. Ce récit sacré de l’Inde ancienne est un dialogue entre le prince Arjuna et son conducteur de char (son maître spirituel) Krishna qui a trait au juste accomplissement de l’action. C’est par une métaphore sur fond de guerre dynastique que ce texte hindou introduit les bases philosophiques du Karma yoga (la voie de l’action juste et désintéressée).

La proposition philosophique de ce poème épique est de redonner aux individus confiance en eux-mêmes pour réveiller le guerrier pacifique qui habite en chacun et entreprendre la voie de la conquête de soi. Gandhi a médité durant toute sa vie sur ce texte, notamment dans des moments de doutes et de découragement. C’est par la mise en pratique de ces enseignements que Gandhi puisera ses intuitions spirituelles et sa force d’action. C’est par la pratique du karma yoga, yoga de l’action désintéressée, qu’il a libéré tout un peuple et son exemple continue à nous inspirer pour trouver la force intérieure.

Après un verre de l’amitié, les participants sont partis grandis et inspirés par cet exemple de philosophie appliquée qu’est la vie de Gandhi.

« Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde » Gandhi

Journée mondiale de la philo : La philosophie peut-elle changer le monde ?

Autour de cette intrigante question, une soirée tout en partage a réuni un groupe de personnes motivées.
La première activité était un quizz philo. Les questions portaient sur des citations de philosophes et après chaque réponse, une animatrice a développé par une explication synthétique chaque notion abordée pour explorer le thème « La philosophie peut-elle changer le monde ? »
Ensuite un débat mouvant a été proposé. Sur une question fermée (oui/non), les participants prenaient place de part et d’autre de la salle en fonction de leur point de vue. Après le débat, un animateur a présenté le mythe de Persée en lien avec le thème de la soirée.En assumant le combat intérieur, en dépassant sa peur, Persée réussit à changer le monde qui avait décidé de cette injustice. Enfin les participants ont pu entendre le poème « Invictus » qui avait inspiré Nelson Mandela, un homme qui a changé son monde.
En conclusion, il est apparu nécessaire si l’on veut changer le monde, de se changer soi-même, et d’affronter ses peurs.
La soirée s’est terminée autour d’un pot de l’amitié avec des boissons de la « Ruche qui dit oui » en se donnant rendez-vous pour les prochains ateliers de philosophie pratique.

Séminaire Denis Marquet – Biarritz

Vendredi 12 et samedi 13 octobre, le centre Anabab (Association Nouvelle Acropole Bayonne-Anglet-Biarritz) avait la grande joie de recevoir Denis Marquet, écrivain philosophe, pour une conférence sur La véritable philosophie du Christ et un atelier Chercher d’abord l’infini en lien avec son dernier livre Oser désirer tout. Grande surprise dans le regard des 102 personnes présentes lorsqu’il a commencé en nous disant « Je ne peux faire cette conférence, c’est impossible… » oui mais… « C’est impossible et nécessaire ! ».

C’est avec toute la singularité et l’originalité de la pensée de Denis Marquet que nous avons pu mieux nous approprier les paraboles des évangiles et la philosophie du Christ qui en découle. Le père, qui symbolise la source ne connait le bien ni le mal, il ne connait que l’union et le Christ est le lieu de cette unité. S’unir à la source et reconnaître notre dimension transcendante nous permet de réaliser l’infini en soi car ce n’est pas nous qui agissons mais quelque chose de plus grand qui se donne à travers nous. Pour mieux nous mener dans cette explication Denis Marquet finira sa conférence par cette trés image symbolique « Comme le vitrail qui se révèle lorsque la lumière le traverse et laisse apparaître aussi bien ses parties sombres que luminauses, laissons nous traverser par cette lumière la grâce et rendons l’impossible possible. »

Ainsi Denis Marquet, traversé par sa lumière, a pu nous donner cette conférence car elle était nécessaire. Nécessaire pour nous qui avons tant besoin de nous tourner vers notre source là où sommeille l’Etre unique que nous sommes.

La voie du Guerrier Pacifique

Le Guerrier pacifique : une notion contradictoire, source d’un bonheur durable.

La paix intérieure appartient à ceux qui ont osé la chercher. Un chemin qui exige des guerriers, par le combat intérieur au quotidien. Combat car ce n’est pas une voie facile. Il faudra s’armer de courage et de volonté pour briser bien des apparences en nous et accéder à notre être, qui requiert tant de silence. Pour introduire cette conférence organisée par Nouvelle Acropole Toulouse, quatre bénévoles de l’association ont présenté une animation illustrant la voie du guerrier pacifique à travers les 4 accords toltèques, code de conduite pour quiconque veut se lancer sur ce chemin. Le conférencier, Thierry Carles, directeur de l’association, nous a ensuite présenté cette voie du guerrier pacifique, voie mystérieuse et ancestrale, voie vertueuse par l’épreuve et le dépassement, voie de la connaissance de soi.

Café philo : « Peut-on vivre sans engagement ? »

Pour terminer cette année de dialogue à la Maison de la Philo, deux groupes ont participés à ce nouveau café philo : « Peut_on vivre sans engagement ? »

L’engagement est-il gage de liberté ou est-il une prison qui limite nos opportunités ? Les particpants sont tombés d’accord sur le fait que l’engagement est indispensable pour vivre. La question qui est remontée est pourquoi avons-nous si peur de l’engagement ?

Une sujet passionnant qui a accueillit plus de 40 personnes.

 

 

Les participants ont manifesté une multitude d’opinions et de perspectives. Il y avait ceux qui y voyaient un gage de stabilité, d’autres une peur dans la réduction de leurs libertés et d’autres encore différents degrés d’engagement selon le context.
Que cela soit dans les rapports personnels, professionnels, au niveau individuel ou sociétal, l’unanimité fut d’accord sur le fait que certains engagements, consciemment ou pas, sont inévitables.

 

Etty Hillesum Une vie bouleversée Théatre Biarritz

Faire de sa Mort une alliée, la mettre au centre de nos vies est le thème du cycle 2017/2018 d’ ANABAB .
Après « Le PHEDON de PLATON» et  « A QUOI SERT LA MORT » Les écrits d’ ETTY HILLESUM servent en continuité le travail passionnant de cette année 2018.

Ce vendredi soir 26 avril 2018 se produisait la troupe de théâtre « LA MANUFACTURE » Au Colisée de BIARRITZ dans « Une vie bouleversée » d’après le journal d’ Etty HILLESUN.
Dans une progression diabolique du mal,  magnifiquement portée en scène par Jean Claude FALL et ses acteurs, dans cet enfer carcéral des camps nazi, ETTY ne cesse d’exalter la vie. Elle la trouve belle, même si elle exige beaucoup trop d’elle. Plus son corps souffre et plus paradoxalement sa conscience s’élève . Elle veut tout vivre, tout comprendre et affronter sa mort de front comme faisant partie intégrante de sa vie avec l’Amour comme seule solution. Elle mourra à AUSCHWITZ en 1943 sans revoir son Pays. La mort est bien ce qui donne à la vie tout son prix . Ne cherchons pas à l’éluder.
« En disant « J’ai réglé mes comptes avec la vie », je veux dire : l’éventualité de la mort est intégrée à ma vie ; regarder la mort en face et l’accepter comme partie intégrante de la vie, c’est élargir la vie. A l’inverse, sacrifier dès maintenant à la mort un morceau de cette vie, par peur de la mort et refus de l’accepter, c’est le meilleur moyen de ne garder qu’un pauvre petit bout de vie mutilée, méritant à peine le nom de vie. Cela semble un paradoxe : en excluant la mort de sa vie on se prive d’une vie complète et en l’y accueillant on élargit et on enrichit sa vie. » Etty Hillesum 3 juillet 1942

La quête du Guerrier pacifique : se connaître, se transformer, se réenchanter

Nouvelle Acropole, Conference se connaitre, se transformer, se reenchanter, Strasbourg

Nouvelle Acropole, Conference se connaitre, se transformer, se reenchanter, Strasbourg

Nouvelle Acropole Strasbourg a accueilli la dernière conférence de la série du guerrier pacifique de la saison dont le thème était « Se connaître, se transformer, se réenchanter ». Cette soirée nous a invité à la « rencontre heureuse », la petite chose qui nous fait nous rendre compte que nous pouvons devenir l’acteur de notre vie.

Or, cette rencontre n’est réellement pérenne que lorsqu’on a le courage de plonger à l’intérieur de nous-même pour affronter notre part d’ombre et plus particulièrement la peur et le doute. En effet, sans assumer la douleur du changement, comment peut-on se connaître ? La clé : c’est la volonté de correspondre à ses propres convictions. Reste maintenant à les trouver, les affirmer, les aimer et les mettre en action en vue de la transformation.