Posts Tagged “Bhagavad Gita”

A LA RENCONTRE DES HEROS  PAR  JACQUELINE  KELEN

Jacqueline Kelen, écrivain d’une trentaine d’ouvrage et productrice à France Culture, nous a fait la joie de sa venue, pour rencontrer le public bordelais et parler des mythes.

Qu’ont en commun l’Odyssée d’Homère, les récits de Sinbad le marin, la Bhagavad Gîta, l’épopée de Gilgamesh ? Ce sont des mythes -des récits existant depuis l’aube de l’humanité.

Pourquoi le mythe ? Parce que son contenu est symbolique et métaphorique. Il est un langage plus direct et atemporel pour parler à l’âme humaine plutôt qu’au travers d’un discours rationnel. Les mythes font le pont entre le visible et l’invisible, les hommes et les dieux, le temporel et l’intemporel en contant les aventures et les épreuves d’un personnage en quête qui va jusqu’à risquer son confort, ses acquis et sa vie.

On parle du héros, de celui qui nous montre que l’existence est un combat. La vie est une aventure pour révéler en nous des potentiels latents que nous ne serions pas allés chercher sans les épreuves que ce voyage suscite. Car en effet le héros n’a pas de supers pouvoirs, il a juste ce qu’il a actualisé par son effort d’arrachement, qu’il est allé chercher lui-même.

Les mythes nous enseignent que le but de la vie et la finalité de la quête sont de découvrir notre grandeur par le risque et parfois le sacrifice ultime comme celui de ce gendarme -Arnaud Beltrame- qui a fait ce qu’il pensait juste.

Si nous perdons le sens du sacré et de la transcendance, les mythes ne résonnent plus et deviennent des petites histoires pour distraire ou endormir, alors que leur mystère réside dans ce qu’ils réveillent chez nous.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Activité

Nouvelle Acropole Toulouse - Journée Mondiale de la Philosophie conférence "Devenir un guerrier pacifique"

À l’occasion de la Journée Mondiale de la Philosophie soutenue par l’Unesco, l’association Nouvelle Acropole Toulouse nous a convié à nous questionner sur le thème « Devenir un guerrier pacifique ». Durant sa conférence, Thierry Carles, conférencier et directeur de l’association, nous a fait découvrir les racines à la fois anciennes et actuelles de cette figure du guerrier pacifique, à la fois  victorieux de lui-même, libérateur et constructeur. Dans toutes les traditions spirituelles, celui qui chemine découvre que toute transformation  pour se rencontrer soi-même demande d’abord d’assumer un combat intérieur : dépasser notre recherche de confort, nos peurs, nos doutes,… Pour vivre cet idéal au quotidien, le conférencier a rappelé le rôle des écoles de philosophies à la manière classique, telles que Nouvelle Acropole, qui proposent une voie pratique pour se connaître et s’améliorer.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Activité

Nouvelle Acropole, Conférence "Le combat intérieur" Lionel Desjon à Bordeaux

« Dans la voie éducative des arts martiaux, il n’y a pas d’adversaire, il n’y a que des partenaires » a expliqué Lionel Dejon devant 40 personnes. Ce professeur de Tai Chi était présent à l’Espace Mouneyra pour nous parler du thème de la 3ème conférence du cycle du Guerrier Pacifique. Du bushido japonais jusqu’à la Bhagavad Gîta hindoue en passant par l’idéogramme chinois du Zheng, le Combat intérieur est l’enseignement universel des arts martiaux : apprendre à arrêter la lance de l’adversité et à arrêter sa propre lance, celle de ses propres peurs. Car notre plus grande peur est d’être nous-même, d’être authentique pour que ce qu’il y a de meilleur en nous puisse nous gouverner … Suite à la conférence, 20 personnes ont assisté au stage animé par Lionel Desjon dont le thème était justement … « Vaincre la peur » …

Comments Pas de commentaire »

Etienne Rolin à l'espace culturel des Bateliers

Nouvelle Acropole, Concert de flute Bansuri par Étienne Rolin à Strasbourg

Un public passionné par l’Inde s’est donné rendez-vous à l’Espace Culturel des Bateliers pour  une conférence sur la Sagesse Indienne. C’était l’occasion de découvrir ou de redécouvrir La Bhagavâd Gita, texte sacré immémorial de l’Inde ancienne. Le public a pu se laisser guider par ces enseignements qui dévoilent les clefs de la juste connaissance par la quête de soi. Le lendemain soir, Etienne ROLIN, compositeur, improvisateur, chef d’orchestre, écrivain et enseignant au Conservatoire de Bordeaux  a organisé un concert de flûte Bansuri.  L’occasion cette fois-ci d’une initiation à l’écoute de la musique hindistani et ses pouvoirs spirituels.

 

Comments Pas de commentaire »