Nouvelle Acropole, Maraude, Strasbourg

Nouvelle Acropole, Maraude, Strasbourg

C’est sous les illuminations, vestiges du marché de Noël et sous les flocons de neige que les bénévoles de l’Association Nouvelle Acropole ont parcouru le centre ville de Strasbourg. Comme chaque mois, ils sont allés à la rencontre de ceux qui dorment dans la rue. Cette fois encore, ils ont distribué vêtements chauds, couvertures, produits d’hygiène, soupe faite maison, boissons chaudes et pour l’occasion de la galette des rois. Ils ont osé sortir de leur zone de confort pour affronter le froid mais surtout se confronter à certaines de leurs peurs. Peur de l’autre, peur du regard de l’autre, peur de son regard sur l’autre, peur de devenir un jour comme l’autre. Mais pourquoi, au fond, agissent-ils ainsi? Par pitié, culpabilité ou simplement pour avoir bonne conscience ? Eh bien non ! Si vous les interrrogez, ils vous diront que c’est un formidable moyen de rentrer en contact avec l’autre, qu’une fois la peur dépassée, ce sont des discussions vraies, authentiques, cœur à cœur, sans fioritures qui s’instaurent. Et parfois, curieusement, ces échanges peuvent devenir plus profonds que ceux que l’ont peut avoir avec ses proches. Mais alors, comment en sont-ils arrivés là ? Très simplement, nous disent-ils, « c’est comme si j’allais à la rencontre de l’ami de mon ami sans jugement et avec la gratitude de donner à l’autre ce que j’ai la chance d’avoir. Car c’est à ce moment là que je me rends compte de la chance que j’ai d’avoir un toit, un lit douillet, du chauffage, une douche bien chaude, des vêtements propres… Mais là où le miracle opère véritablement , c’est qu’en donnant de mon temps, des vêtements chaud ou simplement un sourire … je reçois un sourire, de la chaleur humaine et un peu de temps hors du temps et à la fin je me rends compte que j’ai reçu bien plus que je n’ai donné. »

Vous aussi, vous voulez tenter l’aventure et en ressortir plus riche.
Réservation et renseignement auprès de Christelle au 06 83 32 61 50.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, conférence "La magie entre le visible et l'invisible" Olivier Larrègle à Lyon

Nouvelle Acropole, conférence « La magie entre le visible et l’invisible » Olivier Larrègle à Lyon

L’école de philosophie pratique, Nouvelle Acropole Lyon, a organisé une conférence autour de la magie. Olivier Larrègle, directeur de l’école de Biarritz, magicien mais avant tout philosophe, a enchanté un public de plus de 70 personnes, en lui donnant des clés pour retrouver la capacité à s’émerveiller dans la vie et… avec quelques tours de magie !

Magie vient du mot perse magus et désigne le sage, l’homme de sagesse. La magie est donc une formation de soi pour aller vers la sagesse.

Fort de son expérience, le conférencier a pu faire découvrir les trois mondes de la magie : la magie pour retrouver son âme d’enfant, la magie pour se reconnecter aux archétypes du Bien, du Beau, du Vrai et du Juste et se transformer, et la magie cérémonielle.

La première va perturber nos sens et si on se laisse émerveiller en lui ouvrant notre cœur, et non en cherchant à comprendre le truc, elle va nous ré-enchanter, nous amener à regarder la vie autrement.

La deuxième demande au magicien une certaine volonté car elle implique une éthique, une morale, une intériorité ; elle touche la relation humaine donc l’engagement que nous avons  avec autrui. C’est la magie des relations de solidarité, de coopération, d’authenticité laquelle met en scène la partie invisible de l’être humain, le principe de correspondance où tout est lié ; ceci  requiert une attitude de confiance, d’accueil et d’ouverture, et fait naître à l’intérieur de soi, l’empathie, la compréhension et l’amitié. C’est le début de captation d’un sentiment d’immortalité, c’est la magie de l’âme du monde. En philosophie, cela s’appelle une deuxième naissance à la vie !

Une fois que nous avons accepté de renaître, nous pouvons accéder au monde de l’homme-mage, homme de sagesse, par le biais du sacré. Par des gestes rituels, même simples, comme celui d’allumer une bougie, nous faisons naître le mystère, on capte l’invisible. Ritualiser la vie, c’est lui donner du sens et de la profondeur, c’est la faire entrer dans une autre dimension. C’est la captation métaphysique de l’existence, c’est entrer en résonance avec les lois de la Nature. Seul l’homme a la capacité de voir l’invisible dans la matière.

En faisant de la magie, nous faisons offrande de nous-mêmes au monde. La magie, c’est l’âme qui agit.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole Toulouse - Journée Mondiale de la Philosophie 2016

Nouvelle Acropole Toulouse – Journée Mondiale de la Philosophie 2016

La Journée Mondiale de la Philosophie organisée par l’UNESCO le 3eme jeudi de novembre, célébrait cette année le 2400e anniversaire de la naissance d’Aristote. L’école de Philosophie Nouvelle Acropole Toulouse y a participé par des échanges et discussions autour d’un thème cher à Aristote : l’amitié. Après un échange par petits groupes visant à proposer une définition de l’amitié philosophique, Thierry Carles (directeur de l’école de philosophie pratique) a présenté le point de vue d’Aristote sur le sujet. Des extraits de la saga Harry Potter ont permis d’illustrer trois types d’amitiés : fusionnelle, intéressée et amitié philosophique. Évidemment, nous ne pouvions manquer de clôturer la soirée par un pot de l’amitié… philosophique, bien entendu !

Comments Pas de commentaire »

Une fête de la fraternité a été célébrée à Nouvelle Acropole Toulouse le 22 octobre dernier. Les cultures italiennes, grecques, turques et marocaines y étaient à l’honneur. Les festivités ont été précédées  par des ateliers cuisine présentant  la préparation de feuilles de vigne farcies au riz, de tajine marocain et de tiramisu. Ces spécialités et bien d’autres ont ensuite pues  être dégustées pendant un dîner aux allures de festin. Chaque convive a reçu un dictionnaire de communication essentielle pour les langues turques, françaises et italiennes. Sketchs et présentations d’introduction aux diverses cultures invitées ont rythmé le repas. Enfin, des cours improvisés de danses traditionnelles sont venues clôturer la fête. L’ambiance chaleureuse et joyeuse qui régnait au cours de cette soirée ainsi que les nombreuses activités proposées auront permis à chacun de s’enrichir de la diversité culturelle.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Conférence Soufisme d' Ouzbékistan, Paris 11

Nouvelle Acropole, Conférence Soufisme d’Ouzbékistan, Paris 11.

Nouvelle Acropole Paris 11 a été ravie d’accueillir un public très nombreux pour cette activité mémorable et passionnante. à l’initiative de Denis Marquet, et en sa présence ; avec Ikhtiyor Nurullaev, guide inspiré en Ouzbékistan, grand connaisseur et pratiquant du soufisme de l’école Naqshbandi, ouvert à toutes les spiritualités du monde. Il nous a présenté son merveilleux pays et sa spiritualité traditionnelle vivante ; et Davlat Toshev, peintre miniaturiste soufi, maître d’une pratique artistique traditionnelle impliquant l’alliance de la perfection du geste et de l’intégration spirituelle.

Nouvelle Acropole, Conférence Soufisme d' Ouzbékistan, Paris 11

Ikhtiyor Nurullaev et Denis Marquet.

 

L’Ouzbékistan est surnommé la Suisse de l’Asie centrale, par ses richesses en pétrole, en gaz et uranium. Une prospérité intérieure se dégage de la population très accueillante et empreinte d’une grande tolérance et ouverture d’esprit.

Nouvelle Acropole, Conférence, Soufisme d'Ouzbékistan, peinture de Davlat Toshev, Paris 11

Peinture de Davlat Toshev.

 

 

 

Le  soufisme de la voie Naqshbandi propose une spiritualité de l’état amoureux, dans laquelle le pratiquant est de tout coeur avec son Bien-aimé, la divinité qui  est en lui et hors de lui. Il pratique la méditation silencieuse, le dhikr du cœur,  dans le respect de toutes les religions qui permettent à l’individu de s’élever à ce qu’il est de meilleur. Et, par la contemplation, il perçoit que la beauté extérieure n’est que le reflet de la beauté intérieure et que dans chacun de nos désirs, il y a l’infini. C’est donc à une approche spirituelle de l’intégration du désir qu’invite ce soufisme, et non au renoncement ni à l’ascèse stérile.

 

 

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Lyon Clean up day

Nouvelle Acropole, Lyon Clean up day

L’évènement Lyon Clean-Up Day a fédéré une vingtaine d’associations lyonnaises œuvrant pour la protection de la nature ou la réduction des déchets. Ce fut la première fois qu’une telle initiative de cette ampleur a vu le jour à Lyon. Ce fut une initiative locale qui s’inscrit dans une initiative internationale lancée par le mouvement Let’s Do It.

Au total, sept balades-collectes de déchets ont eu lieu dans l’agglomération et alentours, rassemblant une centaine de bénévoles motivés, qui ont su braver la pluie pour faire œuvre utile.

Bénéficiant de son expérience de volontariat écologique, Nouvelle Acropole Lyon a été partenaire de l’évènement et a co-organisé avec le mouvement citoyen « Rando pour la planète », un nettoyage de déchets dans le parc de Miribel-Jonage. Sensibles à la question écologique, et soucieux d’agir pour la préservation de la nature, 22 volontaires ont répondu présents.

Bien que le parc naturel mette à disposition une grande quantité de poubelles, ces dernières sont souvent sous-utilisées. En de nombreux lieux, les déchets sont simplement répartis autour des poubelles !

Environ 350kg de déchets ont pu ainsi être évacués des bosquets, comprenant majoritairement des bouteilles en verre, des cannettes, des plastiques et des vêtements, avec en prime une portière de voiture.

Pourquoi tant d’incivilité, de non-respect de notre environnement proche ? Ce type de questions a animé les participants durant la matinée. Chacun a pu apporter des éléments de réponse : manque d’éducation, manque de respect de la nature.

Et si la question venait de la manière dont nous traitons les relations entre les hommes ?

L’hyper-individualisme et le manque de lien social rendent l’homme isolé des autres et de la nature ; sa vision de l’environnement se limitant à ses propres désirs et passions du moment. Ce type de relation atrophiée génère ainsi des comportements égoïstes – non par méchanceté, mais par ignorance des valeurs fondamentales du bien-vivre ensemble.

Comments Pas de commentaire »

Aristote et l'amitié, Journée mondiale de la Philosophie, Conférence, Fernand Schwarz, Nouvelle Acropole Paris 5

Aristote et l’amitié, Journée mondiale de la Philosophie, Conférence, Fernand Schwarz, Nouvelle Acropole Paris 5

Que dirait Aristote s’il contemplait nos liens d’amitié aujourd’hui ? Et d’abord, qu’entendons-nous par amitié ? « Best friend », Facebook, Twitter, Followers : le philosophe grec raviserait sûrement sa toge et serait certainement très surpris de voir qu’en matière d’amitié, les valeurs se sont… littéralement inversées par rapport à l’Antiquité !

« L’Amitié selon Aristote« , c’est le thème que Nouvelle Acropole Paris 5 a choisi pour s’associer à la Journée Mondiale de la Philosophie 2016 à l’initiative de l’UNESCO — initiative placée cette année sous la figure tutélaire d’Aristote. Disciple de Platon, fondateur du Lycée et précepteur d’Alexandre le Grand, le grec Aristote a écrit sur le bonheur… et sur l’amitié, vertu la plus importante selon lui pour parvenir au bonheur.

« On ne prête pas à un ami. On donne. »

« L’amitié, nous dit Aristote est le bien le plus précieux de l’Homme. » L’amitié, c’est se relier au meilleur en soi, son « excellence », sa vertu (arêté en grec) pour se relier au meilleur de l’autre. L’ami, donc, est un miroir, un miroir inspirant, un miroir stimulant qui nous donne l’envie d’être meilleur. On est bien loin de l’amitié utilitaire ou l’amitié plaisir… que nous pratiquons si bien aujourd’hui sur les réseaux sociaux ou pendant les afterworks ! Ces formes d’amitié, changeantes, mouvantes sont elles liées à nos besoins. Et nos besoins ne sont pas les mêmes à 15 ans qu’à 40 ans… et donc les amis changent !

L’amitié, c’est s’élever… ensemble

L’amitié dont nous parle Aristote est cette amitié éternelle, par-delà les différences, les passades, l’éloignement. Ce lien d’amitié relève de l’être en nous, de qu’il y d’essentiel, de ce qui jamais ne s’achètera, de ce qui jamais ne s’achèvera. L’amitié enfin, c’est mettre en commun le meilleur de soi avec le meilleur de l’autre pour s’élever… ensemble.

aristote-et-lamitie-1

Aristote et l’amitié, Journée Mondiale de la Philosophie 2016, Nouvelle Acropole Paris 5

Comments Pas de commentaire »

Dans le cadre de la journée mondiale de la philosophie à l’initiative de l’UNESCO, Nouvelle Acropole Paris 11 a organisé une conférence interactive et ponctuée d’écoutes musicales, qui a permis de vivre une soirée enrichissante et conviviale.

La musique a ce pouvoir d’exercer sur les cœurs une influence morale. Aristote décrit dans son ouvrage Les Politiques ses effets de catharsis, processus de purification des affections et des passions en recourant « aux mélodies qui transportent l’âme hors d’elle-même ». Quant à son rôle éducatif, la musique est un des moyens d’arriver à la vertu ; elle peut, de même que le sport influe sur les corps, façonner les âmes « en les accoutumant à un plaisir noble et pur ». Déjà à son époque Aristote mettait en garde contre la professionnalisation et l’accent mis sur la virtuosité pouvant faire perdre à la musique son caractère authentique et populaire.

Tout au long de la conférence, des écoutes musicales live (piano, didgeridoo, flûte) ou audio ont été proposées, ainsi qu’un exercice de chant en canon pour permettre au public de participer d’une expérience d’harmonie collective. Des groupes se sont constitués peu avant la fin pour que chacun puisse échanger et mener une réflexion commune, afin de la partager avec tous par l’intermédiaire d’un rapporteur volontaire. Que de richesses en sont issues !

Echanges par groupes.

Echanges par groupes.

Moment d'écoute du didgeridoo.

Moment d’écoute du didgeridoo.

Comments Pas de commentaire »

Qu’est ce qu’un guerrier pacifique et pourquoi le devenir  ?

Ce thème s’est décliné en trois conférences.

Au cours de la 1ère conférence le public venu nombreux, a pu mieux saisir l’importance, dans la période de turbulence actuelle, de la nécessité d’apprendre à se pacifier intérieurement.  En effet, on ne peut répondre à la violence par la violence,  seul le guerrier pacifique, parce qu’il est en paix avec lui même, peut agir en toute conscience et apporter le meilleur de lui-même à ceux qui en ont besoin. Le public conquis est revenu pour une seconde soirée. Soirée interactive et participative où chacun a pu découvrir comment apprendre à forger ses armes intérieures, ses atouts, afin de conquérir la paix du coeur. Le cycle s’est terminé par Vivre le mythe pour accomplir son destin. Muni de ses armes intérieures, le guerrier pacifique est maintenant prêt à combattre ses ombres. Il lui suffit d’oser et de sortir de ses repères égo-centrés pour partir à la conquête de son propre mythe. C’est ainsi qu’il pourra construire son devenir pour s’accomplir pleinement.

« Je t’ai montré la voie du guerrier pacifique, non la voie vers le guerrier pacifique. C’est le voyage lui-même qui crée le guerrier : la vie de tous les jours est à la fois ton voyage et le moment de t’entraîner. Quand tu prends conscience de cela, chaque moment revêt un but plus vaste »  Le guerrier pacifique – Dan Millman

 

 

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Atelier Guerrier Pacifique, Paris 5

Nouvelle Acropole, Atelier Guerrier Pacifique, Paris 5

« Devenir un guerrier pacifique : apprendre à forger ses armes intérieures ». Une conférence participative organisée par Nouvelle Acropole Paris 5.

De quelles armes intérieures faut-il s’armer pour vivre le combat à l’intérieur de soi ? Quels sont les gages de transformation ? C’est autour de ces questions que les quelques 25 participants à l’atelier Forger ses armes intérieures ont échangé afin de découvrir leurs atouts cachés pour avancer dans la vie. Après tout, pour ne faut-il pas commencer par la paix intérieure ? Animée par Catherine Peythieu, Directrice de Nouvelle Acropole Paris 5, cet atelier s’inscrit dans le Cycle du Guerrier pacifique destiné à éveiller le potentiel de chacun en apprenant à manier et assumer les contradictions intérieures qui sous-tendent nos choix et nos actes.

Comments Pas de commentaire »