Le centre Nouvelle Acropole à Lyon a accueilli Fernand Schwarz, philosophe et écrivain, pour une conférence intitulée « La pratique de la philosophie pour mieux vivre au quotidien ».
Cette conférence, initialement prévue en présentiel pour le public lyonnais, a été réalisée en ligne, diffusée en live sur FaceBook et YouTube.

Un public de plus de 280 personnes ont visionné la conférence en direct, et la conférence continue à être visionnée en accès libre sur FaceBook et YouTube.

Fernand Schwarz a introduit les clés des philosophies d’Orient et d’Occident pour développer la sérénité dans la vie quotidienne. Des pratiques de concentration bouddhistes aux exercices spirituels des stoïciens, les philosophes ont de tout temps exercé le pouvoir de leur esprit sur les troubles de l’âme. Aujourd’hui nous redécouvrons le bienfait de ces pratiques pour mieux répondre aux difficultés de la vie quotidienne et développer une sérénité intérieure.

Pour voir ou revoir la conférence en replay sur YouTube : https://youtu.be/c2mPxm8ApX8?t=13

Pour en savoir plus, voici quelques ouvrages de Fernand Schwarz :

  • La Tradition et les voies de la connaissance, Fernand Schwarz (éd. Acropolis, 2013)
    https://nouvelle-acropole.fr/ressources/editions/261-la-tradition-et-les-voies-de-la-connaissance
  • Concentration et éveil intérieur. Selon le bouddhisme tibétain, Fernand Schwarz (éd. Nouvelle Acropole, 2011)
    https://nouvelle-acropole.fr/ressources/editions/283-concentration-et-eveil-interieur
  • La sagesse de Socrate : Philosophie du Bonheur, Fernand Schwarz (éd. Acropolis, 2014)
    https://nouvelle-acropole.fr/ressources/editions/289-la-sagesse-de-socrate

Comments Pas de commentaire »

Vendredi 5 février, nous étions un peu plus d’une vingtaine à partir à la rencontre de Montaigne, lors d’un Facebook Live sur la page Nouvelle Acropole Biarritz… Mais qui était ce mystérieux philosophe ? Véritable philosophe ou simple littérateur ? Grand sage ou moraliste futile ? Conciliateur généreux dans les guerres de religion ou pauvre égoïste retranché dans sa tour d’ivoire ? Stoïcien en quête de maîtrise de soi ou épicurien tourné vers le plaisir ? Chrétien sincère ou libre-penseur désinvolte ?…

Montaigne est un inclassable qui nous emmène la frontière de deux mondes : celui de la vertu, des hautes valeurs morales qui règlent l’humanité depuis la plus haute antiquité, et celui des petits plaisirs de la vie, de la subjectivité et du ressenti personnel comme point de départ pour cheminer dans le monde. Sa rencontre avec La Boétie et les quelques années qu’il a partagées avec lui (seulement 5 ans avant la mort de ce dernier) ont marqué au fer rouge son existence. Montaigne a écrit ses Essais pour poursuivre le dialogue qu’il ne pouvait plus avoir avec son ami. La Boétie et Montaigne ont connu une amitié comme il n’en existe que tous les trois siècles : elle n’est pas de ces amitiés fades, de ces « accointances » qui entretiennent un homme dans sa petitesse.

La Boétie était bien plus qu’un « pote », c’était un modèle – un magistrat qui assumait toutes ses responsabilités, un écrivain qui n’avait pas peur de dénoncer les abus du pouvoir, un stoïcien qui a succombé à la maladie sans pousser un gémissement. A sa manière, Montaigne a combattu le dogmatisme de son temps en suivant l’exemple de son ami hors du commun. Lorsqu’un copain nous distrait, un ami nous enseigne. Lorsqu’un complice nous corrompt, un ami nous corrige. A la fois maître et compagnon d’aventure, le véritable ami est celui qui s’encorde avec nous pour atteindre les plus hauts sommets.

Si nos démocraties modernes souffrent de quelque-chose, ce n’est  certes pas de la crise économique, qui est secondaire, mais d’une crise plus profonde – celle de la fraternité, c’est-à-dire de l’amitié entre citoyens qui seule peut garantir la confiance mutuelle sur laquelle repose le respect des lois et la détermination collective de se projeter dans l’avenir. 

Comments Pas de commentaire »

L’atelier pratique et participatif « Vivre heureux avec les stoïciens » a tenu ses promesses derrière les écrans. En effet, les formateurs ont partagé des exercices et lancé des défis au public de 17 personnes qui les a relevés.

C’est vrai qu’une partie du public avait déjà eu un petit échauffement, car il avait déjà initié l’expérience du projet pilote dans le groupe WhatsApp « défi stoïcien » organisé par l’école de philosophie pratique Nouvelle Acropole Paris 5. Le défi consistait à vivre 4 semaines en stoïciens, à raison d’un défi philosophique par jour à relever, pour exercer son corps et son âme et apprendre la sérénité en toutes circonstances.

L’atelier s’est donc ouvert par une première pratique permettant de récupérer la concentration et le calme. Car pour penser correctement, encore faut-il calmer son mental agité ! La seconde a porté sur les émotions. Sur fond d’une belle musique, chaque participant a pu imaginer un lieu, « une citadelle intérieure » pour reprendre les mots du philosophe Pierre Hadot, pour retrouver un peu de quiétude. La troisième pratique a consisté en un dialogue en sous-groupe autour du thème : »ce qui dépend de moi et ce qui ne dépend pas de moi ». La dernière pratique enfin, consistait, dans la droite lignée des exercices stoïciens de rédiger son épitaphe, comme exercice de « memento mori » : rappelle-toi que tu vas mourir. L’atelier s’est clôturer par un retour d’expérience de chacun des participants !

Qu’apprenons-nous grâce aux Stoïciens ? L’importance de la patience, du calme, de la persévérance pour pratiquer au quotidien. L’importance d’accepter la réalité telle qu’elle est, d’assumer son destin et ne pas devenir la victime de représentations erronées. Car ce n’est pas la réalité qui nous blesse, mais les jugements que nous portons sur elle.

Ce sont les premiers pas nécessaires vers la sérénité. Avis aux amateurs !

Pour en savoir plus sur les pratiques des Stoïciens, nous vous conseillons l’excellente vidéo sur les exercices spirituels des écoles de philosophie antique, par Fernand Schwarz, disponible gratuitement sur nos chaînes Youtube et Facebook !

Comments Pas de commentaire »

Ce jeudi 28 janvier fût l’occasion de s’émerveiller à travers nos écrans avec une très belle intervention zoom des formateurs de l’association Nouvelle Acropole Bordeaux. Ils nous ont donné l’opportunité d’approfondir notre regard sur la notion de l’émerveillement. C’était un module avec de la pratique en demi groupe qui nous a permis de toucher à l’émerveillment et de partager nos vécus et croiser nos regards. Il y a également eu une partie théorique avec l’apport de clés de compréhension pour vivre l’émerveillement au quotidien et dans cette période de désenchantement et d’incertitude.
Loin d’être une fuite du réel, l’émerveillement est un réel changement de perspective qui nous permet d’aborder les situations avec un regard éternellement renouvelé.
Restons attentifs et ouverts, derrière le connu se cache peut être l’extraordinaire !

Comments Pas de commentaire »

Le 16 janvier 2021, les équipes de volontariat de Nouvelle Acropole Paris 5 se sont mobilisées pour mener des actions sociales et aller à la rencontre de ceux qui en ont le plus besoin. Elles ont réalisé des maraudes auprès d’une vingtaine de personnes sans-abri.

Accueil des familles à l’Hôpital de la Collégiale, par les volontaires de Nouvelle Acropole Paris 5.

En lien avec les partenaires des hôpitaux parisiens de proximité, les volontaires ont accueilli 54 familles venant visiter leurs proches. Ils ont eux-mêmes rendu visite à une quinzaine de seniors isolés au sein de ces établissements. Une troupe de volontaires a animé une chorale qui a enchanté les personnes âgées et les soignants. Un nouveau projet prometteur est né : la lecture de contes aux seniors lors des visites individuelles, tout aussi enchanteur.

Volontaires-chanteuses de Nouvelle Acropole Paris 5 à l’Hôpital de la Collégiale.

Le volontariat est l’expression des valeurs et de la philosophie de Nouvelle Acropole. Il exprime une conscience sociale et le sens des responsabilités devant les crises et les défis actuels.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole Défis stoïciens Bordeaux Nord

Le Mercredi 27 janvier a eu lieu le dernier atelier de philosophie pratique de Nouvelle Acropole Bordeaux Nord, de la série des défis stoïciens sur ZOOM.

Il a réuni 9 participants. Voici le retour d’un participant: « C’était le dernier de janvier, le dernier après la série de 3 défis qu’on nous a proposé par zoom et celui-ci commençait 24h avant le t0 du zoom. Nous étions des nouveaux et les habitués. Armés de nos stylos et de notre tête nous avons exploré le temps, ensemble…surprenant comment le temps sur les dernières 24h peut prendre le dessus sur nos aspirations et comment il rythme la joie de revivre une année. « 

En conclusion, si le temps nous échappe, c’est qu’il sort de notre conscience pour prendre les rennes de nos vie. Etre un stoïcien, c’est se sentir libre malgré cet aspect du temps. Et simplement prendre ce temps pour y mettre ce qui compte pour nous, lui faire prendre vie …

Apprendre à vivre bien chaque instant qui nous appartient et comme le propose Marc Aurèle, philosophe stoïcien du II s ap JC  » chaque jour comme si c’était le dernier  » .

C’est sur cette pensée que s’est arrêté le formateur, nous invitant à continuer la pratique de la philosophie.

Comments Pas de commentaire »

Une Journée de maraude citoyenne à la rencontre des personnes sans abris. Une belle leçon d’ouverture du cœur et de dignité face à l’adversité…

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole Défis stoïciens Bordeaux Nord

Le Mercredi 20 janvier s’est tenu le premier Défi stoïcien sur Zoom organisé par Nouvelle Acropole Bordeaux Nord. Il s’agit d’une série de 3 ateliers philosophie qui mettent à l’honneur des maximes stoïciennes. Une dizaine de participant ont relevé le défi!

Accueillis chaleureusement par Laleh et Michael, les exercices du défi sur  » Ce qui dépend de moi » a rapidement commencé. Ils ont proposé des outils pour appréhender la pensée stoïcienne par notre propre expérience. Des défis simples mais impactants qui ont permis de s’exercer avec authenticité.  La clôturé proposé était un mot de retour sur l’expérience passée au tamis de Socrate, c’est-à-dire que notre parole réponde à 3 critères : ce que je vais dire est-il bon ? est-il vrai ? et est-il utile ? En voici quelques-uns : envie, pétillant, partage, application, JOIE ! Le défi se poursuit avec les pratiques abordées et grâce à un livret qui a été transmis après l’atelier. Mais surtout avec les 2 autres rendez-vous de défi : samedi 23 janvier (Affronte tes peurs) et mercredi 27 janvier (Profite du temps).

Comments Pas de commentaire »

C’est au Nord de nos contrées, bien au Nord, dans un climat froid et hostile, que naquit un imaginaire qui nourrit nos mythes contemporains et qui fit naitre des hommes et des femmes qui étaient acteurs de leur destins.

Tout commence donc dans cette conférence Zoom, par le mythe où Odin et l’Yggdrasill qui imprègnent ce peuple. Puis apparait le viking ou la viking, qui n’a pas peur du combat car son action s’inscrit dans un destin qu’il se crée.

Son honneur n’est donc pas limité, à son sexe, à son âge, à sa place social mais à sa volonté, sa détermination et son action.

Conduire sa vie, écrire son histoire, voilà un modèle inspirant de liberté.

Comments Pas de commentaire »

Cet après midi notre de groupe de volontaires de Paris 15 est allé rendre visite aux personnes isolées de l’hôpital Vaugirard pour leur remettre des cartes de voeux confectionnées par nos soins. La remise de ces cartes aux personnes visitées a rallumé quelques regards inattendus.
Nous découvrons au fil de ces échanges qu’une lumière brille toujours. Même lorsque le corps touche aux limites de ce qu’il peut exprimer dans ce monde, même lorsque la personne est dans son monde, quelque part entre ici et ailleurs, une conscience toujours en éveil maintien le contact et nous relie dans notre humanité, au delà des mots et des images.

Les volontaires de Nouvelle Acropole Paris 15 distribuent des cartes de Noël aux personnes malades isolées

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité