Posts Tagged “harmonie”

Nouvelle Acropole, visite guidée pour des étudiants du centre de Rouen, le « Mystères d’Osiris » à l’Institut du monde arabe à ParisNouvelle Acropole Rouen a organisé pour ses étudiants du groupe de symbolisme la visite de l’exposition « Osiris et les Mystères engloutis d’Egypte » à l’Institut du Monde Arabe à Paris. Des équipes de l’Institut Européen d’Archéologie Sous-Marine (IEASM), dirigée par Franck Goddio, ont mis à jour des merveilles de l’antiquité, statues, stèles et objets de culte, immergés depuis plus de 2.000 ans, au large de la baie d’Aboukir, à l’ouest du delta du Nil.  Mais cette exposition a surtout mis en lumière les Mystères d’Osiris, tels qu’ils étaient pratiqués et célébrés en Basse Egypte à cette époque. Ce Dieu civilisateur, dont le meurtre perpétré par son frère Seth, avant de renaitre grâce aux pouvoirs magiques de son épouse Isis, et la naissance posthume de son fils Horus, est un des mythes fondateurs de l’Egypte. Les Mystères d’Osiris étaient célébrés annuellement dans toute l’Egypte, pour commémorer, faire revivre et  perpétuer ce mythe de mort et de renaissance, par les différentes formes d’Osiris Sokar ou végétant. Ces dix-neuf jours de célébrations, qui se terminaient par une procession nautique vers l’Ouest, du Temple d’Amon Géreb à celui de Canope, permettaient au Pharaon de réactiver le cycle des crues du Nil et de la vie. Une exposition magnifique pour clore ce cycle d’étude où la philosophie a été imprégnée de magie.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Conférence "masculin/féminin" par Laura Winckler à Rouen

Nouvelle Acropole, Conférence « masculin/féminin » par Laura Winckler à Rouen

Nouvelle Acropole a reçu à Rouen,  Laura Winckler, philosophe et écrivain, pour une conférence sur les archétypes masculin et féminin, selon la théorie de Carl Gustav Jung. Se connaître et rencontrer l’autre en soi, c’est assumer cette double polarité en chacun de nous. Avec générosité, simplicité et poésie, la conférencière a expliqué les concepts d’anima, la part de féminité en l’homme et d’animus, la part masculine logée au cœur de la femme et comment avoir un sentiment de complétude, cette quête d’harmonie étant achevée. Pour ce faire, il est essentiel de bien comprendre ce qui caractérise ces polarités et quelles sont leurs ombres. Nous composons notre personnalité avec notre conscient, la part visible de nous-mêmes, mais Jung nous parle aussi de notre part d’inconscient, composé de plusieurs strates. Cette partie potentielle de nous-mêmes est beaucoup plus vaste. Allez jusqu’au cœur du Soi est un grand voyage. Tout être humain cherche dans sa vie à se réaliser comme une totalité d’être. Nous avons tous cette nostalgie. Et c’est ce chemin d’âme que la conférencière, grande spécialiste de Jung, a expliqué devant un public nombreux et émerveillé devant la vision de l’un des pères de la psychanalyse.

Comments Pas de commentaire »

Devant un public nombreux, Lionel Nosjean, directeur du centre de Nouvelle Acropole dans le 11e arrondissement (la Fabrique 70) a tenu une conférence sur le thème   du «Guerrier pacifique». Ces deux termes sont antithétiques, mais cette contradiction n’est qu’apparente, c’est celle d’un être qui accepte de livrer le combat, mais pas n’importe lequel, celui de relier et d’harmoniser ses propres contradictions pour parvenir à l’unité. Par-delà ce qui lui plaît ou lui déplaît, ce qu’il maîtrise, ou ce qu’il ignore, ses forces ou ses faiblesses, le guerrier pacifique progresse, reliant en lui les contradictoires, s’identifiant à ce qui en lui est au-delà des oppositions apparentes de l’espace-temps. Et s’identifiant peu à peu à ce mystère, il devient ce mystère.

 

Comments Un commentaire »

Conférence EgtpteNouvelle Acropole a organisé à Rouen une soirée de conférence et de débat autour du thème «L’Égypte, solidarité, vérité, justice, des clefs pour vivre ensemble». Françoise Béchet, directrice de cette École, a invité l’assemblée à se remémorer un modèle du passé, L’Égypte des Pharaons, qui n’est pas basé comme notre société sur le matérialisme, la compétition, l’affrontement, mais sur une idée d’harmonisation des contraires, en reliant l’intérêt particulier et l’intérêt général. Ce principe de solidarité, vérité, justice, harmonie et confiance était incarné dans la déesse ailée Maât. Pour les Égyptiens de cette époque, les choses n’étaient pas créées pour toujours et tout était sans cesse remis en cause. Ils luttaient donc en permanence contre le désordre, le Chaos, pour faire régner l’ordre intelligent, le Cosmos. La Maât est donc un principe ordonnateur qui harmonise l’homme, la société et l’Univers, par la mise en place d’un système adaptable grâce à la conscience active. La Vérité n’est pas un dogme et s’exprime sous de multiples facettes. La Justice consiste à mettre les choses en correspondance pour que chacun puisse trouver sa juste place et sa voie d’accomplissement. La confiance est basée sur une écoute active pour mieux se comprendre. La solidarité est la capacité de vivre ensemble en étant co-responsable de l’harmonie. Ce travail de mémoire et de réflexion a suscité de chaleureux échanges sur ces deux modèles de sociétés, leurs différences et les voies d’actions possibles aujourd’hui, pour mieux vivre ensemble.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole "La paix du cœur", conférence, Paris 5

Nouvelle Acropole, « La paix du cœur », conférence, Paris 5

Pourquoi est-il si difficile d’atteindre la paix du cœur ? C’est à un voyage à travers le temps et les civilisations auquel a convié la conférencière Catherine Peythieu à l’occasion du troisième volet de la série de conférence dédiée au guerrier pacifique, intitulée « La paix du cœur », dans le centre de Nouvelle Acropole de paris 5.

« J’ai mis le cœur à l’intérieur de ton corps pour que tu puisses te rappeler » raconte un fragment tiré des Textes des Sarcophages égyptiens. En matière de cœur, il s’agit de se souvenir, explique la conférencière. Se souvenir de l’unité derrière le jeu des illusions dans lequel nous plonge la Maya, la grande déesse de l’illusion de la tradition hindoue.

Du côté de la médecine chinoise, le cœur est « l’empereur du corps humain ». Il gouverne la cohérence de cet « État » qu’est notre esprit. Si le coeur est perturbé, l’individu sera précipité dans ses décisions. Quand le cœur est paisible, le visage reflète ce calme intérieur, à l’image de ces bouddhas qui regardent l’éternité, un sourire sur les lèvres.

Dans la mythologie égyptienne, le cœur est le confluent du divin et du terrestre. Toute la vie des égyptiens découlait de cet instant fatidique appelée « psychostasie » ou pesée du cœur. Dans cette mythologie, le cœur est cet espace de rencontre entre le ciel et la Terre. Il est capable de comprendre des choses qui ne sont pas rationnelles, de réunir les opposés. « Le cœur est cette magie de la rencontre des impossibles ». Il va donner de l’amour et se nourrir d’amour.

Le coeur est le centre de la vie, c’est le rythme, les alternances : il est en rapport avec la danse de la vie. Quand le cœur cesse de battre, la vie s’échappe. Que permet la paix du coeur ? Atteindre quelque chose d’inatteignable par la raison et par les sens : l’harmonie. Comment ? En cultivant l’amour de ce qui est durable.

Plus encore que le désir et l’attachement, c’est le doute qui fait obstacle au cœur. Le doute systématique et stérile, comme tentative désespérée du petit égo pour se défendre de la sagesse. Il s’agit de « lâcher les chiens du doute, sur le doute lui-même afin » de remplacer ce doute nihiliste qui paralyse notre époque par le doute noble, celui qui questionne notre certitude d’avoir tout compris.

Comments Pas de commentaire »

 

Conférence Dialogue avec l'âme à Paris 5

Pourquoi et comment contacter notre âme ? Ce fut le thème de la conférence faite par Fernand Schwarz, philosophe et anthropologue devant un public venu nombreux pour la circonstance, à Paris 5. Les philosophes grecs ont clarifié ce qu’est l’âme et le dialogue. L’âme (psyché) est le lieu intermédiaire entre le corps (soma) et l’esprit intelligent (noüs). Elle anime toute chose et permet de mettre du cœur (conscience) dans ce que l’on fait. Mais, s’il y a blocage, elle ne pourra être l’interface adéquate et ainsi plus de dialogue ! Comme Thésée eut le courage d’agir à l’extérieur en libérant son âme du Minotaure (son animalité) pour exprimer sa vraie nature, chaque être humain peut dialoguer avec lui-même et diriger le mouvement du corps pour rendre sa personnalité plus harmonieuse, se perfectionner. Ne pas prendre soin de son âme, c’est cesser d’être humain !

Comments Pas de commentaire »

 

Stage de Géobiologie et Feng Shui à la Cour Pétral

Dans le cadre des ateliers Culture et Nature proposés à la Cour Pétral, ancienne abbaye trappistine du Perche, un stage a été animé par Pierre Thirault, fondateur de l’Institut Européen de Feng Shui, dans le but de se familiariser avec deux disciplines sœurs, le Feng Shui et la Géobiologie. Le Feng shui est l’art d’utiliser le Chi (souffle) pour harmoniser son environnement, en particulier son habitation, selon les cinq éléments et les huit trigrammes chinois. La Géobiologie mesure et contrôle les nuisances énergétiques, telluriques et cosmo-telluriques ambiantes de façon à préserver au maximum l’énergie vitale humaine. Sa pratique requiert concentration et ouverture. Elle apprend à se relier aux lois de l’Univers.

Comments Pas de commentaire »

Conférence sur le chamanisme à Nouvelle Acropole Paris 15

Devant un public nombreux et attentif, Didier Carrié, spécialiste du comportement symbolique, notamment dans les sociétés traditionnelles a évoqué au cours d’une conférence au centre de Nouvelle Acropole Paris 15, le rôle du chaman dans l’équilibre des mondes. Pont entre les hommes et les esprits, il est capable de traverser les différents plans en faisant le lien entre eux et d’agir au-delà de l’espace et du temps.  Il est un guide qui va en profondeur dans les choses et les êtres  pour apporter les solutions adéquates et permettre à l’harmonie entre les différents mondes de revenir. Dans notre monde actuel, la relation avec l’invisible n’est-elle pas d’aller au centre de résolution des problèmes ?  N’est-ce pas la plus grande attitude de sagesse et de philosophie ? Sans sagesse et sans philosophie… il n’y a point de futur durable !

Comments Pas de commentaire »

Conférence sur la religion des pyramides

Fernand Schwarz, anthropologue et auteur de nombreux ouvrages sur l’Égypte ancienne a donné, dans le cadre du cycle L’art de vivre en Égypte à Nouvelle Acropole Paris 5, une conférence intitulée La religion des pyramides, la transfiguration de l’âme. L’Égypte entière est organisée comme le miroir du Ciel, c’est-à-dire le lieu où se projettent les lois de l’univers, en harmonie. La religion des pyramides est la religion de la lumière invisible, car c’est l’invisible qui crée et nourrit le visible, la pyramide étant la forme idéale représentant la naissance de la vie et du monde et le lien entre le visible (matériel) et l’invisible (pensée). Les textes trouvés à l’intérieur des pyramides (communément appelés les textes des pyramides) expliquent la fonction de la pyramide comme un itinéraire de l’âme – et du pharaon – vers les étoiles…

Comments Pas de commentaire »

Lors de sa conférence à Rouen sur le thème de Mars-Vénus, sur les chemins de l’harmonie du Masculin et du Féminin, Laura Winckler, auteure et philosophe a redéfini les valeurs et les

Mars-Vénus à Rouen par Laura Winckler

comportements des deux polarités pour dépasser les stéréotypes bien connus, mieux comprendre les spécificités de chacun, pour mieux s’assumer… et du coup se rencontrer. La conférence fut ponctuée de grands éclats de rire, car les quiproquos sont parfois cocasses ! Des incompréhensions qui, si elles sont bien appréhendées, ouvrent des perspectives pour atteindre celle qui, dans la mythologie, était fille de Mars et de Vénus… Harmonie !

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité