Posts Tagged “conscience”

A Mortagne-au-Perche

C’est à Mortagne-au-Perche, ville du célèbre philosophe Alain qu’a eu lieu cette conférence sur Simone Weil qui a été l’élève de l’excellent professeur de philosophie au Lycée Henri IV à Paris.

Alain avait une grande admiration pour la jeune fille si douée. Sur une copie de Simone Weil, on peut lire l’annotation suivante d’Alain: « une puissance d’esprit rare ». Simone Weil respectait également son professeur qui lui a donné le goût de l’écriture, de la pensée. Lorsqu’on se penche sur la vie de Simone Weil, on découvre une héroïne de la pensée et de l’action. Dans sa courte vie, elle n’a eu de cesse que d’allier la théorie à la pratique et a mené vaillamment de nombreux combats en faveur des opprimés: des chômeurs, des victimes du fascisme. Elle a mené des investigations sur les religions d’Orient et d’Occident. Lorsqu’elle a rejoint les forces de la Résistance à Londres, elle a été missionnée pour rédiger les bases d’une nouvelle constitution pour la France. L’ouvrage , l’Enracinement, reprend les grandes idées sur les causes du déracinement actuel, sur les besoins de l’âme, et particulièrement, celui essentiel de l’enracinement. Albert Camus, grand admirateur de la philosophe, considérait qu’elle était le plus grand penseur du XXème siècle. Pour lui, la France et l’Europe, pour leur reconstruction et leur renaissance après la guerre, auront besoin des apports précieux de Simone Weil.

30 personnes ont assisté à la conférence à Mortagne-au-Perche

Comments Pas de commentaire »

Dans l’Antiquité, il existait deux voies complémentaires d’accès au sens et à la vérité : la philosophie, rationnelle, et le mythe, symbolique. Si la philosophie cherche à apporter des preuves, les mythes, eux, relatent de façon symbolique les épreuves traversées par la conscience. Cet équilibre en raison et imagination ouvre la voie à un réenchantement du monde.


Dimanche 24 avril, nous avons suivi l’Odyséée d’Ulysse, ou ce retour à l’essentiel que suis tout philosophe en quête de la sagesse.
Les 17 personnes présentes se sont interrogées sur les différentes épreuves qui jalonnent le parcours du héros, tout en se questionnant sur le sens que cela peut avoir pour chacun d’entre nous. Un bel après-midi d’échange.

Comments Pas de commentaire »

Jour de solidarité avec la terre mère et de prise de conscience de notre rapport intime avec elle.

Ce 22 avril 2022, l’école de philosophie de la Cour Pétral a célébré le Jour de la terre sur la belle terre de Boissy-lès-Perche. Le programme était ambitieux, mais les volontaires ont été courageux. La première étape a consisté à ramasser des déchets dans les fossés de la route départementale 941. Les sacs poubelles se sont vite remplis d’objets insolites: masques, boîtes plastiques, jantes de pneux, ficelles, canettes de bière et de coca…la liste est longue!

Ensuite, les volontaires se sont dirigés vers le potager de la Cour Pétral. Ce terrain de 200 m2 est cultivé selon les règles de la permaculture. Les volontaires ont chargé des brouettes de copeaux de bois pour remplir les allées du jardin et s’éviter ainsi du désherbage. Le potager s’est ainsi recouvert d’un tapis de douceur bien agréable pour s’y déplacer.

La journée s’est poursuivie avec une danse de la terre au son de l’accordéon. Nos anciens, autrefois, savaient bien célébrer le travail fait ensemble et témoigner de la gratitude envers la terre si généreuse.

La clôture de la journée s’est faite avec une conférence sur les traditions de l’arbre de mai et le renouveau de la nature. Que l’homme redevienne amoureux de la terre, qu’il puisse vivre en bonne fraternité avec tous les règnes du vivant: telle a été la prise de conscience des participants de cette journée.

Un participant a ainsi conclu: « Je me sens un peu comme le colibri du célèbre conte; j’ai apporté aujourd’hui ma petite part et je suis heureux. »

les volontaires de l’école du Perche avec quelques renforts

Comments Pas de commentaire »

à Mortagne-au-Perche le 19 avril 2022

Conférence à Mortagne-au-Perche sur le thème: les mystères et messages des cathédrales » par Dominique Duquet. Connaître notre histoire locale est indispensable: connaître d’où nous venons nous permet de savoir où on va. A travers ce voyage dans le temps, nous découvrons des hommes qui sont, bien sûr, à l’origine des somptueux monuments que nous voyons, comme à Chartres, par exemple. Mais, ces hommes ont été les artisans d’un mouvement de civilisation pour leur temps et pour le futur. C’est pourquoi leurs œuvres paraissent immortelles et nous sommes encore saisis aujourd’hui par la beauté de notre patrimoine matériel et immatériel. Le conférencier a proposé une visite guidée à Chartres le 28 mai face à un public conquis par cette belle perspective.

photo de l’assistance très attentive et passionnée par le sujet relatant une histoire locale parfois méconnue du grand public

Comments Pas de commentaire »

Ce mardi 15 février, le président de Nouvelle Acropole France, Thierry Adda a donné une belle conférence sur la philosophie pour sortir de l’illusion.

La philosophie est un art de vivre reliant la tête, le coeur, les mains, avec pour base la quête de la vérité. Grâce au travail de réflexion et d’amélioration de soi, elle permet de transformer les belles idées en actions concrètes, dignes et généreuses. La finalité est de devenir un acteur conscient du monde ici et maintenant.

Thierry Adda et la voie de la conscience

Comments Pas de commentaire »

 

Les différentes questions posées « Peut on vivre sans commettre d’injustice? » ou encore « le libre arbitre existe-il réellement? » amènent un débat parfois explosif, souvent passionnant mais toujours enrichissant.

Toutes les 2 semaines, l’Espace Le Moulin organise des cafés philosophiques sur des thèmes différents pour se rencontrer, échanger en profondeur, apprendre à éclaircir sa pensée. A travers cette heure ensemble, c’est tout un art que l’on découvre autours d’un café et d’un thé.

Comments Pas de commentaire »

Et si le coeur était la clé de la santé physique et psychologique ? C’est l’énigme que nous a proposé d’explorer, Jean-Pierre Ludwig, praticien en médecine traditionnelle chinoise lors de sa conférence à Nouvelle Acropole Paris 15. Il nous a rappelé que les civilisations antiques ont toutes mis l’accent sur le coeur pour guider notre vie, voire pour donner du sens à notre vie. Sans trop accorder d’importance à la fonction mécanique, tout en l’ayant identifiées, elles mettent l’accent sur la fonction « métaphysique du coeur »; Aujourd’hui les neurosciences rejoignent les philosophiques anciennes sur comment faire du coeur un agent de notre harmonie intérieure, en développant des sentiments supérieurs. C’est parce qu’il y a une profonde convergence entre philosophie pratique et santé, que celle-ci devrait davantage être pratiquée, une philosophie que propose Nouvelle Acropole dans ses ateliers de formation.

 

 

Un nombreux public captivé par l’exposé de Jean-Pierre Ludwig sur l’intelligence du coeur

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Conférence "Transformer sa vie par le pouvoir de l'imagination créatrice", Strasbourg

Nouvelle Acropole, Conférence « Transformer sa vie par le pouvoir de l’imagination créatrice », Strasbourg

C’est avec un plaisir tout particulier que le centre Nouvelle Acropole de Strasbourg a accueilli Fernand Schwarz, Directeur National de l’association pour animer une conférence sur Transformer sa vie par le pouvoir de l’imagination créatrice. En préambule, le groupe Perseus constitué de jeunes membres de l’association a interprété une scénette, mettant en scène un jeune écrivain face aux peurs et difficultés liées au fait de partager ses œuvres avec le plus grand nombre. Il saura les surmonter grâce a la force de sa propre imagination.

« Au commencement était le verbe » d’après saint Jean, mais les images sont plus puissantes que le langage. Le cerveau ne faisant pas la différence entre une expérience vécue et imaginée, elles créent donc notre interprétation de la réalité. D’ordinaire, nos images mentales sont le fruit de toutes nos expériences passées et conditionnent notre présent. Cultiver consciemment son imaginaire, c’est changer ses filtres  et donc se réinventer en brisant les chaînes du passé pour convoquer un futur meilleur.

Comments Pas de commentaire »

Pour terminer cette année de dialogue à la Maison de la Philo, deux groupes ont participés à ce nouveau café philo : « Peut_on vivre sans engagement ? »

L’engagement est-il gage de liberté ou est-il une prison qui limite nos opportunités ? Les particpants sont tombés d’accord sur le fait que l’engagement est indispensable pour vivre. La question qui est remontée est pourquoi avons-nous si peur de l’engagement ?

Une sujet passionnant qui a accueillit plus de 40 personnes.

 

 

Les participants ont manifesté une multitude d’opinions et de perspectives. Il y avait ceux qui y voyaient un gage de stabilité, d’autres une peur dans la réduction de leurs libertés et d’autres encore différents degrés d’engagement selon le context.
Que cela soit dans les rapports personnels, professionnels, au niveau individuel ou sociétal, l’unanimité fut d’accord sur le fait que certains engagements, consciemment ou pas, sont inévitables.

 

Comments Pas de commentaire »

Le 25 avril dernier, nous étions une cinquantaine de personnes à l’Athénée municipale de Bordeaux venues à la rencontre de la pensée d’Elisabeth Kübler Ross pour partager le regard qu’elle a porté sur la mort.

De sa naissance prématurée en tant que triplet elle retient que l’amour d’une mère ou d’un être cher peut faire la différence entre la vie et la mort.

Puis, mise en isolement pour une maladie infectieuse, elle comprend la nécessité de développer une vie intérieure pour supporter les épreuves. Elle se souvient, avec la mort de plusieurs personnes de son village, du rôle central de la communauté pour accompagner les malades et leur famille.

Enfin, pendant la seconde guerre mondiale, elle prend conscience de sa mission d’accompagner l’humanité et établit en Pologne un centre de soin où elle travaille comme « dame-docteur » sans avoir aucun diplôme mais avec une profonde volonté de soigner.

Par sa croissance, au sens où elle devient pleinement elle-même et pleinement humaine, elle nous montre comment la vie nous amène des épreuves qui nous permettent de grandir. Et la mort est la dernière et la plus grande épreuve. La mort nous fait prendre conscience de notre finitude et nous lance un sérieux défi : mener une vie signifiante et pleine d’amour.

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité