Voici le sujet d’une conférence qui a eu lieu à la salle du « Point du jour » à Bordeaux le jeudi 21 février.  

Quelle vision du monde avaient les égyptiens ? Comment ralliaient-ils la gestion de leur Etat et leur conception de l’invisible ? Quelle morale du bien et du mal avait-il adoptée ?

A des millénaires de notre temps, et avec une vision du monde différente d’aujourd’hui, la sagesse égyptienne nous permet d’aborder une pensée qui ne sépare pas le visible et l’invisible, pour qui  l’expression du bien dépend principalement des individus. Amener un chemin pour transformer nos difficultés et en sortir victorieux, voilà une clé précieuse pour vivre notre quotidien et agir pour la transition.

Cette conférence s’est clôturée par des questions et des échanges riches qui ont permis à chacun de trouver des réponses à appliquer dans leur quotidien.

Répondre


Mentions légales     Politique de confidentialité