Archives pour 4 mars 2019

(Concert « Piano-Philo » du vendredi 22 février 2019 à la mdlp de Marseille.)

Pour ce deuxième acte « Piano-Philo », la maison de la Philosophie accueille M.H.Barrier et son public dans un attachant petit amphithéâtre tout juste achevé. Soixante places assises décrivent un arc de cercle chaleureux autour de la scène et son piano Schimmel. Une grande et belle affiche en surplomb de l’instrument donne le ton de l’événement. En effet, la pianiste a choisi d’aborder le thème de l’expression du Beau bravant les affres du quotidien vécus par le grand compositeur F. Schubert: « Brave l’imbécile destin, et, pour lui faire honte, cultives tes riches sentiments comme un parterre de fleurs, afin de les répandre dans le froid septentrion de la vie, et de prouver ta divine origine. » (F. Schubert)

Pour commencer, bref extrait du 2eme impromptu op.142 en lien avec la citation de Dénéréaz au sujet du musicien viennois: « Schubert aurait voulu étreindre le monde en un élan de tendresse passionnée, parce que la nature lui semblait belle, la vie douce, et l’homme bon. » Puis suit la lecture d’une courte biographie de Schubert avec de nombreux extraits de ses écrits: « Ardente et profonde aspiration d’une sainte inquiétude, de parvenir à des mondes plus beaux, elle désire peupler le sombre espace d’un tout-puissant rêve d’amour. » Marie-Hélène met ensuite l’accent sur les rapports étroits reliant la période repressive de l’Autriche de l’époque, la vie familiale contrariée du compositeur et son oeuvre. « Le cœur plein d’un amour infini pour ceux qui le dédaignaient, je m’en allais voyager en pays lointain. » Et pour conclure cette première partie, quelques extraits musicaux sont joués comme ceux issus de l’andante de la sonate D.960.

Concert: M.H. interprète dans une atmosphère recueillie les compositions suivantes: – sublime Klavierstück D.946 n°2 – Andante de la sonate D.960 dans son intégralité – Impromptus op.90 n°3 et n°4 Quand la musique se tait, des applaudissements nourris récompensent la belle interprétation de la pianiste. Celle-ci propose au public un échange afin de recueillir ses impressions. Il ressort à plusieurs reprises un intérêt renouvelé pour le compositeur. Et aussi sa faculté à colorer sa musique par l’utilisation sensible des ressources du piano ainsi que son grand art à moduler. Encore merci à M.H.Barrier pour ces beaux moments musicaux.

Olivier M

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité