Archives pour octobre 2021

Le 21 octobre dernier, le groupe d’études « Ulysse » de l’école de philosophie Nouvelle Acropole de Lyon a animé une conférence sur le thème Philosophie et mythologie.
Pourquoi une école de philosophie va s’intéresser à la mythologie ?

Parce que les philosophes de l’Antiquité se sont eux-mêmes intéressés aux mythes bien avant Socrate, et que Platon, qui avait compris leur puissance, se servait lui-même de mythes pour faire passer ses enseignements dont le plus célèbre est le mythe de la caverne.

Loin d’être antagonistes, philosophie et mythologie sont liées ; la philosophie est en fait la continuité de la mythologie, elle est en quelque sorte sa fille.

La philosophie et les mythes nous amènent aussi, chacun à leur façon, à une quête individuelle de dépassement, une recherche d’identité à l’instar des héros comme Ulysse, Héraclès, Prométhée, et qu’ils peuvent ainsi changer le regard que nous avons sur nous-mêmes et sur notre environnement.

La philosophie et la mythologie nous font nous interroger sur la vie bonne à mener en tant qu’individu, pour mieux vivre notre histoire et pouvoir faire histoire et faire civilisation en construisant un monde meilleur.

Retrouvez la vidéo de la conférence sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=tcDvXgU_y8I

Comments Pas de commentaire »

Reprise du Café philo de Nouvelle Acropole ce vendredi 22 octobre avec un public venu nombreux pour s’exercer à la pratique de la pensée. La question posée, « peut-on à la fois obéir et être libre ? » nous a donné l’occasion d’approfondir les concepts de la liberté, de l’obéissance, de chercher leurs antonymes car pour penser il faut être capable d’imaginer les contraires, faire des liens, relier les contradictions et les dépasser par le haut.

travail convivial, qui nous aide toujours plus à clarifier ce qu’on pense et sortir de nos premières opinions. Merci à tous les participants pour leur authenticité !

pour le prochain café philo le 26 novembre : https://cafephilovivresanspeur.eventbrite.fr

Comments Pas de commentaire »

Le 8 octobre 2021, Nouvelle Acropole Bordeaux a célébré 20 ans de maraude dans la ville. En effet, cela fait 20 ans que les membres de l’association philosophique sillonnent les rues de la ville pour porter assistance et chaleur humaine aux sans-abris et sans domicile fixe.
Ces maraudes visent à créer une relation authentique en ouvrant le cœur pour échanger, écouter, partager avec ceux qui vivent en marge. Le café ou la soupe chaude sont des prétextes pour rentrer en contact et apporter de la considération, de la chaleur humaine indispensable à la dignité humaine.
Ce soir-là, après la rétrospective de 20 ans de photos prises dans les rues, nous sommes partis en maraude avec la soupe « maison » confectionnée avec les légumes donnés par les commerçants du quartier. Pour retrouver Reynald, Gérard, Camille … comme avant nous retrouvions Vincent, Sergio, David, Dédé, Titi ou Neuneuil. Nous avons croisé leur regard hier, aujourd’hui et nous recommencerons demain. Non pour répondre aux besoins matériels mais aux besoins de l’âme. Et simplement se voir dans le regard de l’autre.

« Avec ce que les gens me donnent, je pourrais ouvrir un supermarché. »
Il s’appelle Michel, sourire aux lèvres, l’œil profond et rieur, il est à la rue comme on est d’un pays. Comment en est-il arrivé là ? Non par choix. Mais au fil du temps, entre être et avoir, il a fini par choisir. Avoir peu de biens et pourtant être bien. Et autant que possible faire du bien. Michel, la joie, il l’émane et la transmet. Au fond, qui donne et qui reçoit ? Notre échange se prolonge. Il a raison, Michel : Dans nos villes, on ne meurt pas de faim, on meurt de froid. Le froid des cœurs … »

« Peu importe si l’on a des vêtements sales, le plus important c’est de garder le cœur ouvert. »
Gun, Letton de passage sur Bordeaux, 2003. »

Comments Pas de commentaire »

“ Le véritable combat est de ne pas succomber à l’agitation inutile et aux formes de vies superficielles. Il s’agit d’assumer de prendre soin de l’essentiel, qui est toujours en lien avec les besoins de l’âme. Quels moyens mobiliserons-nous pour cette aventure ? “


Telle était la question dont nous avons discuté ce mardi 12 octobre ! En effet, pour le retour de nos conférences en présentiel à La Passerelle, nous avons eu la chance d’accueillir Thierry Adda, Directeur national de Nouvelle Acropole France, pour questionner ce besoin fondamental de prendre soin de l’âme.


“ Le pire est de vivre en dessous de soi-même” nous a rappelé Thierry Adda. Car il ne s’agit pas de considérer qu’avoir compris suffit pour grandir en conscience, faut-il encore agir et assumer de vivre conformément à ce qu’exige de nous cette conscience.


Pour cela, il nous a apporté une clé essentielle : “il nous faut développer le courage, nous éduquer au courage” en lien avec ce que l’on appelle la voie du guerrier intérieur, la voie du cœur, le cœur dans la voie, le centre de l’âme.

Comments Pas de commentaire »

Bouddhisme et Stoïcisme : Assumer sa force intérieure, Nouvelle Acropole Strasbourg

Bouddhisme et Stoïcisme, deux pensées qui sont séparées par le temps et l’espace. Que peuvent bien avoir en commun ces deux courants philosophiques nés au cœur de l’Orient, en Inde pour le Bouddhisme et au cœur de l’Occident en Grèce puis à Rome pour le Stoïcisme ? C’est ce que sont venues découvrir la trentaine de personnes présentes pour cette conférence participative organisée par l’association Nouvelle Acropole de Strasbourg.  

Au cours de la soirée, les deux animateurs ont dévoilé peu à peu les similitudes de ces deux Sagesses atemporelles. Elles développent toutes les deux une philosophie de vie, fondée sur des comportements éthiques qui prônent la maitrise de soi pour parvenir à s’harmoniser au quotidien avec l’Univers et les autres. 

S’intéresser à la philosophie et aux enseignements du Bouddha et des Stoïciens donnent ainsi des clés très intéressantes pour notre vie quotidienne. A travers différents ateliers, les participants ont pu mettre en pratique le fait de se centrer en soi sans être troublés par l’extérieur. Ils ont pu se rendre compte du cheminement de la pensée qui fonctionne par analogie. Ils ont été sensibilisés à la beauté de la musique, à l’importance du silence et du calme qu’elle peut procurer. 

Le stoïcisme et le bouddhisme partagent en effet une chose centrale : le rapport à la souffrance. En définitive, le bonheur est un choix, ainsi qu’un chemin. Il passe par le développement d’une vie intérieure, accessible à tous par une certaine discipline et un rapport objectif à ce qui nous arrive. Assumer sa force intérieure, commence par prendre conscience qu’elle est en chacun de nous. Il ne dépend que de nous de la laisser briller au grand jour. 

Dans un monde d’incertitudes et de transition où nous devons plus que jamais relever des défis majeurs pour l’homme et la Nature, ces enseignements peuvent nous être d’une grande utilité.

Conférence « Bouddhisme et Stoïcisme : Assumer sa force intérieure », Nouvelle Acropole Strasbourg

Comments Pas de commentaire »

Les volontaires de Nouvelle Acropole Toulouse, pour poursuivre l’action du World Clean Up Day, ont parcouru le quartier des Carmes et marqué ainsi l’ouverture de la saison des Nettoyons Notre Cité !

Comments Pas de commentaire »

Les Arts martiaux sont une voie qui permet la connaissance et le perfectionnement de soi, la maîtrise du
corps et de l’esprit. Paradoxalement, ce combat est la voie de la paix intérieure.
Devenir un guerrier pacifique, ça s’apprend! Conférence très inspirante pour le public!

Comments Pas de commentaire »

Une fois de plus, les volontaires ont retroussé leurs manches pour nettoyer la planète !

Nous étions 25 volontaires à arpenter les rues du quartier (de la place Vollon, remplacer par un nom de quartier un peu plus parlant… Ainay ?, Lyon 2e), à la recherche des mégots de cigarettes et autres bouteilles. En tout, nous avons récolté 150 kg de déchets autour de l’Eglise St Georges, Place Antoine Vollon, place Bellecour et sur les quais de Saône.

Quelques perles de sagesses partagées à l’issue de notre action:

« Faire ensemble nous aide à agir car seul, on ne le ferait pas »

« Je n’avais pas envie de plonger mes mains dans cet endroit rempli de déchets car je ne voyais pas où j’allais… C’était comme une plongée vers l’inconnu. Mais j’ai osé me dépasser car j’ai compris que c’était nécessaire pour agir pour une cause plus grande. »

« Ramasser les déchets m’a ramené au rapport au temps: ce n’est que deux heures de notre vie mais on peut faire beaucoup malgré tout! Mais aussi, le fait d’agir peut impacter les jeunes générations et notre action portera donc ses fruits sur le long terme. »

Le volontariat étant pour nous un état d’esprit avant d’être une action, nous avons aussi planté les graines du monde de demain que nous souhaitons meilleur. En effet, pour faire face aux grands défis de demain, l’humanité aura besoin de plus de solidarité, de bienveillance et d’altruisme. Ce sont des vertus que nous avons pu vivre ensemble et partager.

Suivez nous sur notre site web, sur Facebook ou Instagram pour connaître nos prochaines dates de nettoyage.

A bientôt !

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité