Archives pour janvier 2020

C’est dans la salle archi-pleine de l’espace Lehena que Denis Marquet a donné vendredi 24 janvier une conférence sur son dernier livre : « Aimer à l’infini ». Denis Marquet a choisi une voie christique pour s’élever vers la sagesse. Mais cette voie christique ne se rattache à aucune institution. C’est une voie toute intérieure qui éclaire la véritable signification du verbe aimer. En français, nous avons peu de mots différents pour dire « aimer » ; le grec ancien, dans lequel ont été écrits les premiers Evangiles, proposait plusieurs mots, en particulier « philia », qui est l’amour humain entre individus finis, et agapè, l’amour divin qui ouvre nos coeurs sur l’infini. S’il est une chose dont nous conviendrons tous, c’est que nous avons tous souffert un jour ou l’autre du manque d’amour. Pourquoi ? – parce que notre condition terrestre est celle d’une personne finie, tandis que notre nature profonde est celle d’un être infini et conscient de lui-même. Nous sommes à l’image de Dieu, mais nous ne sommes pas comme Dieu… Cela nous fait souffrir. Denis Marquet nous invite à ne pas brimer notre désir d’infini, mais à l’orienter correctement. Pour cela, il n’y a pas d’effort à fournir – surtout pas d’effort à fournir ! – car notre petit moi, qui se croit origine de tout, pourrait se l’approprier et le détourner pour assouvir son besoin de reconnaissance personnel. Pour Denis Marquet, le Christ nous invite à lâcher prise sur notre système de défense pour ouvrir notre cœur à la Grâce, c’est-à-dire à la toute puissance de Dieu. C’est ici que réside notre libre choix et la possibilité d’aimer à l’infini.  

Comments Pas de commentaire »

La soirée de conférence « méditation et action » a accueilli une trentaine de participants. Elle a débuté par un exercice de méditation pour activer la concentration de chacun. Étonnamment ce moment a été perturbé par des bruits incongrus. L’observation des effets des événements extérieurs sur notre vie intérieure a été le point de départ de la conférence. Elle s’est poursuivi avec une réflexion par groupes, qui ont restitués, par l’intermédiaire de leur rapporteur, leurs idées maîtresses concernant l’énigmatique question « Doit-on toujours réfléchir avant d’agir ? ».
La soirée s’est conclue naturellement par un buffet où tous ont pu échanger leurs avis et partager leurs idées.

Comments Pas de commentaire »

Le centre Nouvelle Acropole à Lyon a accueilli Fernand Schwarz, philosophe et  écrivain, pour une conférence intitulée « Magie, pouvoir et spiritualité dans l’Egypte ancienne ».

Les 104 personnes venues assister à l’activité ont été  captivées en découvrant une nouvelle facette de l’histoire de l’Egypte, bien loin de l’image hollywoodienne romancée.

A l’image de Pythagore ou de Platon qui sont allés puiser des enseignements en Égypte, nous pouvons encore aujourd’hui tirer profit de la sagesse égyptienne plurimillénaire, en nous appuyant notamment sur les notions de magie, de pouvoir et de spiritualité.

En effet, notre civilisation tend à oublier qu’elle fait partie d’un tout interconnecté. Or, les Egyptiens avaient pleinement conscience que la véritable magie (heka) est celle de pouvoir nouer des liens.

Il s’agit ensuite de parvenir à prendre le pouvoir sur soi-même, d’exprimer la capacité d’auto-gouvernance qui existe en chacun d’entre nous pour permettre au cœur conscience de faire le choix juste, celui qui rendra le cœur assez léger pour réussir l’épreuve de la pesée face à la Maât.

Faisons ensuite émerger la potentialité supérieure de l’être humain en allumant l’étincelle de lumière invisible de la spiritualité (akh).

Ecoutons les mises en garde de l’Égypte ancienne : détournons-nous de la paresse,  de la surdité mentale et de l’avidité qui causeraient la perte de conscience et qui permettraient au chaos de s’installer.

Renouons les liens avec l’univers, les autres et nous-mêmes afin de permettre l’harmonie et d’être considérés comme vivants parmi les vivants.

Comments Pas de commentaire »

Les 9 volontaires de NA Lyon avec les cadeaux pour les sans-abris

A Nouvelle Acropole, nous faisons régulièrement des maraudes auprès des sans-abris. Quand on ajoute la touche Noël, cela devient un moment magique. Le dimanche 29 décembre, en plus du café ou sandwich habituel, nous avons distribué des cadeaux de Noël.

Voici le témoignage d’un volontaire :

 » Nous étions pour la plupart tous novices. Ce fut une merveilleuse expérience. Il y avait de l’appréhension, de la peur et des préjugés. Et pourtant… Tous, nous avons trouvé notre place, une légitimité à être là. Nous n’étions pas là pour l’égo ou pour endosser un rôle de sauveur. Mais simplement pour donner.

Alors tout est merveilleux ? Bien entendu que non. C’était même parfois difficile. Rentrer de notre mission avec dans la tête tous ces gens laissés derrière nous. Accepter avec humilité notre rôle qui semble si petit mais qui est essentiel: apporter de la chaleur humaine, un regard, un sourire. Nous y avons laissé un peu de notre ignorance, de notre zone de confort. Nous avons appris sur nous-mêmes au travers des regards, des échanges, des rires et des sourires. Tout cela parce que nous avons regardé ceux qu’on croise tous les jours mais qu’on ne voit pas.

Ce dimanche, nos deux équipes de volontaires ont arpenté les rues du 2ème et 5ème arrondissement et ont rencontré 35 personnes. En ce qui me concerne, je vais remettre ça très vite ! Et vous ? « 

Adrien M., volontaire à NA Lyon

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité