Posts Tagged “volontariat”

A l’occasion du Jour de la Terre, Nouvelle Acropole Toulouse a réuni une trentaine de volontaires pour une randonnée écologique !

Des membres de Nouvelle Acropole Toulouse, accompagnés de volontaires, sont partis par petits groupes, pour une randonnée écologique. Leur mission : nettoyer les abords du canal et de la Garonne tout en se baladant.

« Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants. » A. de Saint-Exupéry

Non seulement nous avons récolté de nombreux déchets mais aussi rempli des bouteilles de mégots de cigarettes qui vont être recyclés.

Nous voyant à l’œuvre, beaucoup de passants nous ont remerciés. Certains se sont même spontanément joints à nous. Ainsi, le vieil adage se vérifie « l’union fait la force ». En outre, la voie de l’exemple a éveillé les consciences.

Aussi, pour continuer cet ‘effet colibri’, nous invitons tous ceux qui le souhaitent à participer à « Nettoyons notre cité ». Cette activité de ramassage de déchets a lieu chaque premier mercredi du mois de 14h30 à 16h30.

Prochain rdv le mercredi 5 mai de 14h30 à 16h30.
Contact : 06 04 17 34 56

Comments Pas de commentaire »

Malgré les masques, la fin de la récolte a laissé de nombreux sourires / crédit: Julia Pouligny

Article paru dans le journal « Le 24 heures », par Julia Pouligny, le 3 février 2021

Chaque premier mercredi du mois, Nouvelle Acropole propose « Nettoyons notre cité », une action qui permet le ramassage de déchets dans les rues de Toulouse. Mais celle-ci ne ressemble pas aux récoltes habituelles. Elle permet également d’avoir une approche philosophique sur soi et le monde qui nous entoure.

14h 30, le point de départ est donné à l’espace Hermès à Toulouse. À chaque récolte, le circuit change. C’est équipé de la tête aux pieds, que la petite troupe s’engage dans les rues de la ville. Un exercice sportif, mais qui permet de flâner à travers les diverses rues toulousaines tout en les préservant des déchets.

À peine quelques mètres entamés, les mégots sont déjà là. Au bord des routes, près des arbres, sous les bancs où à côté des poubelles. Ils sont devenus tellement présents qu’on a presque du mal à les repérer, car ils font désormais partie du paysage. Arrivé sur la grande rue Ozenne, le groupe se sépare en deux afin de couvrir plus d’espaces. Les passants remarquent vite les chasubles vertes et quelques remerciements se font entendre.
« Ramasser les mégots ce n’est rien, c’est réveiller les gens qui est important » explique Périclès .

Les volontaires ne sont qu’à un quart de la rue et la petite bouteille en plastique accrochée à leur taille est presque remplie.

La bouteille de Denise contenant des mégots est bien remplie crédit: Julia Pouligny

Plus loin, se trouve le Jardin Royal de Toulouse. Et grande surprise, l’espace est plutôt bien entretenu. Mais au vu du nombre de personne présentes, la sensibilisation se fait tout de même. Les sacs de tri ne sont plus transparents et laissent apparaître les déchets ramassés.

“Qu’est-ce que ce moment nous a appris de nous ?”

Tous ces volontaires se sont déplacés pour de multiples raisons. Mais à la fin de cette action, ensemble ils vont devoir débriefer de leur après-midi avec comme thématique « Qu’est-ce que ce moment nous a appris de nous ? ».

Ensemble l’équipe de volontaires ramassent tout type de déchets. crédit: Julia Pouligny

De retour à l’espace, tout le monde prend place en cercle et chacun pourra dévoiler son expérience.

Beaucoup d’émotions ont été ressenties telles que la colère, la joie, le soulagement ou même l’espoir. Une première pour Denise qui découvrait cette action. Une activité collective qui lui permet de regagner du lien social avec un plus, se rendre utile. Ludovic lui adopte un tout autre discours et déjà dans la rue le sentiment était le même : « C’était une action difficile pour moi. Ça m’a toujours énervé de voir les gens jeter des déchets. Je suis en colère parce que même déjà depuis petit, je n’ai pas le pouvoir de les empêcher».

Une colère que beaucoup partagent, mais que certains transforment en force ou bien en soulagement. Ceci leur permet de passer outre le regard et le jugement des autres et qu’en agissant, cela peut nous permettre d’être exigeant avec nous-mêmes mais plus indulgent avec les autres.

  • par Julia Pouligny ; 3 février 2021, 19:15
  • Lien vers l’article original : https://www.le24heures.fr/2021/02/03/nouvelle-acropole-ramasse-les-megots-avec-philo/?fbclid=IwAR2BQtr5VlejyqNhzx0wwc845Epm0sGAYp-mKuSAs2wQgajnmeSoEnhYNxo

Comments Pas de commentaire »

Alors que la météo du 28 décembre était maussade et venteuse, celle-ci n’a pas freiné nos 7 volontaires à parcourir les rues de Bordeaux, pour aller à la rencontre de personnes démunies.

Une personne est rencontrée

L’élan du coeur n’a que faire des circonstances.
Les échanges se créent, la parole se délie et c’est chacun qui, tour à tour, prend le temps du lien et de l’écoute. Ce soir, on apprécie le bonus d’un livreur Uber eats qui nous remet 2 pizzas encore chaudes. Elles feront 10 minutes plus tard le bonheur d’un groupe de jeunes sans abris, au pied du pont de Pierre.

On apporte des vetements et boissons chaudes mais surtout notre attention et notre bienveillance. On échange quelques mots, parfois des banalités et parfois des bribes de vie, des témoignages.
On se rappelle alors l’essentiel et on apprécie oter ainsi le superficiel.
Dans la rue on donne autant que l’on recoit.

Chaque maraude est unique et c’est à chaque fois vers l’inconnu que nous partons, le coeur léger, le sac à dos plein et sans attente.
Lorsque rentrés, vient alors le moment du partage de ce vécu de maraude, on souligne ce meme sentiment de gratitude pour ce que nous venons de donner et de recevoir, le lien humain avec le coeur.

Comments Pas de commentaire »

Des volontaires de Nouvelle Acropole Toulouse se sont mobilisés pour une maraude de Noël. Ils ont distribué aux sans abris non seulement des boissons chaudes et de la nourriture mais aussi des vêtements et des cadeaux.

Maraude de Noël à Toulouse

Au-delà de tout ce que nous avons donné, dans cette maraude de Noël, nous nous sommes rendus compte que le plus beau cadeau est de pouvoir rallumer la lumière dans nos yeux et dans les yeux de l’autre qui est en face de nous.

Voici le témoignage de Périclès suite à sa première maraude :

« Ma première maraude en tant que membre de Nouvelle Acropole m’a donné l’opportunité de me mettre à la place de ces gens qui vivent en marge de la société et de réaliser que, malgré toute l’hostilité à laquelle ils sont soumis, ils gardent leur humanité, souvent négligée par la plupart des gens. Au delà des besoins matériels, quelques minutes d’attention et d’affection suffisent à réveiller cette humanité, invisible aux yeux moins sensibles. En écoutant leurs témoignages sur la solitude et parfois la violence dont ils ont été victimes, je constate que nous sommes encore loin d’une société vraiment juste pour tous et qu’il reste encore beaucoup à faire. L’important est de réveiller notre idéal d’un monde plus juste, en agissant chacun selon nos possibilités, mais en agissant toujours. »

Bonnes fêtes et n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez participer à une de nos activités de volontariat.

Comments Pas de commentaire »

Ce 5 décembre à l’occasion de la journée Internationale des bénévoles et des volontaires, promue par l’ONU, nous avons fait une maraude dans les rues de Toulouse.

Maraudes dans les rues de Toulouse, organisée par les volontaires de Nouvelle Acropole

Voici deux témoignages de volontaires de Nouvelle Acropole Toulouse après cette maraude :

Témoignage de Claire : « En reprenant le chemin des maraudes, j’ai pu constater à quel point, plus que de nourriture, les sans abris ont besoin de liens sociaux et d’écoute. Prendre le temps d’être là pour eux était le plus beau présent que l’on puisse leur faire. Quelques jours plus tard, je me suis rappelée ce moment de partage. Et j’ai compris que ce besoin n’était pas réservé aux sans domiciles, ce besoin d’être entendu, de pouvoir jouir d’une oreille attentive, bienveillante, sans jugement, une présence réelle à l’autre est le besoin de chacun d’entre nous. Alors j’en ai fait mon défi : prendre soin des autres en essayant de leur apporter cette présence, cette écoute. »

Témoignage de Maria : « J’ai eu l’opportunité de connaître la maraude grâce à Nouvelle Acropole. Dans une des rencontres nous avons parlé avec un monsieur qui m’a marqué. Après lui avoir proposé quelque chose à boire nous avons commencé à discuter à propos de sa chienne, couchée à côté de lui. Comme s’il parlait d’un bijoux inestimable, ses yeux on dégagé une lumière toute différente, pleine d’amour. Il a raconté qu’elle avait été toujours à ces cotés, fidèle quoi qu’il arrive. Il a dit qu’elle lui tenait chaud le soir. « Avec elle -il a conclu- je suis heureux » et il nous a fait un beau sourire. A ce moment même, j’ai senti une profonde émotion, et beaucoup d’humilité. Je me suis dit : « de quoi nous nous plaignons-nous, nous ? » La maraude c’est rencontrer ces maitres de vie et c’est aussi apprendre à se connaître. C’est paradoxal : plus on donne et plus on devient riche…  »

Comments Pas de commentaire »

Ce samedi 19 septembre, dans le 5e arrondissement de Paris une trentaine de bénévole de Nouvelle Acropole Paris ont animé la rue de Bazeilles à l’occasion de la Fête des Possibles et du World CleanUp day. Au total près d’une centaine de personnes du quartier ont participé aux différentes activités de la journée. Retour sur une journée de mobilisation au service de l’écologie et de la philosophie !

Opération de CleanUp dans le 5e arrondissement, en partenariat avec l’association La Fourmilière et l’association étudiante WWS. – Nouvelle Acropole Paris 5.

14 heures. Les premiers participants à la CleanWalk convergent vers la rue de Bazeilles. L’opération, pilotée par Antoine de Nouvelle Acropole Paris 5 en lien avec deux associations locales (La Fourmilière et WWS), s’organise sous le rose de banderole officielle du World CleanUp day. Après un brief sécurité, le rappel des gestes barrière et des normes sanitaires, les équipes composées de de 5 à 8 personnes se répartissent les secteurs et se lancent dans la collecte de déchets. L’opération zéro mégots est lancée ! Au total, près de 40 kg de déchets et 23 bouteilles pleines de mégots ont été ramassées.

Brief des équipes de cleaners rue de Bazeilles, par Antoine et Jean-René. Au programme, sécurité et gestes barrières.

15 heures, rue de Bazeilles. Les végétaliseurs, rassemblés sous la bannière du collectif Aux arbres citoyens rendent visite aux commerçants partenaires qui se prêtent au jeu pour l’occasion.

Même les célèbres nounours des Gobelins se mettent à la végétalisation ! Nouvelle Acropole Paris 5.

Les équipes de volontaires s’organisent, une fresque du climat animée par Benjamin est mise en place et les curieux commencent à se rassembler.

Présentation de la fresque du climat par Benjamin – Nouvelle Acropole Paris 5

L’après midi est lancée en musique, aux alentours de 15h30, sous la houlette de Jean-René, qui coordonne le projet dans le quartier depuis 3 ans. Aujourd’hui, c’est la Fête des Possibles, la fête de tous les possibles !

Réparation du Zome de la rue de Bazeilles par Mahamdou et Jean-Paul, tant apprécié par les riverains.

Madame Florence Berthout, Maire du 5e arrondissement, accompagnée du premier adjoint M. Edouard Civel et du conseiller de la vie locale M. Alexis Bracquart, ont rendu visite aux volontaires de l’équipe des végétaliseurs de Nouvelle Acropole Paris 5.

Echange entre Madame Florence Berthout et un riverain participant de la végétalisation – Nouvelle Acropole Paris 5

17 heures – Un café philo sur le thème « Le naturel est-il toujours bon ? » et organisé par Nouvelle Acropole Paris 5 dans le cadre de la « Fête des possibles. » L’objectif : apprendre à penser de façon rigoureuse : qu’est-ce qu’un argument, apprendre à reformuler de façon synthétique et non exemplarisé son propos, sortir du personnel pour tendre vers un propos universel, etc. L’atelier, animé par Lorraine, suivait les célèbres règles du dialogue socratique ! Esprits susceptibles, s’abstenir, ici la règle est : affûter son mental !

Café philo dans la bibliothèque de l’école de philosophie pratique de Nouvelle Acropole Paris 5

17h30 – La Fête des possibles se clôture autour d’un concert, en compagnie de tous les participants, après une très belle et fructueuse après-midi de mobilisation ! Rendez-vous l’année prochaine pour un nouveau World CleanUp day et une nouvelle Fête des Possibles !

Concert de fin de journée de la Fête des Possibles – Nouvelle Acropole Paris 5
Michael, Iva et Margaux ambiancent la rue de Bazeilles !

Rendez-vous l’année prochaine pour un nouveau World CleanUp day et une nouvelle Fête des Possibles !

Photo finale pour une des équipes du CleanUP organisé par Nouvelle Acropole Paris 5

Comments Pas de commentaire »

Comme de nombreux toulousains, dans différents lieux de notre ville, nous avons eu à cœur de nettoyer notre ville ce samedi 21 juin à l’occasion du World Clean Up Day, la journée du nettoyage de la planète. Cette opération organisée par l’association Let’s do it a pour but de fédérer le plus grand nombre de personnes pour nettoyer la planète en un jour.

L’Association Nouvelle Acropole Toulouse a fédéré une vingtaine de volontaires pour un nettoyage des rues du centre ville (Carmes, Palais de Justice, île du Ramier). Ensemble, nous avons collecté 30 kg de déchets et 2,5 kg de mégots.

Paroles de volontaires lors du debriefing après le ramassage :

« C’est dommage que ce type d’action ne se fasse pas plus souvent dans l’année. »

« Notre action nous a permis de faire partager la conscience du problème… les gens qui nous voyaient dans la rue nous ont félicités. On montre l’exemple… »

« Cela me rend heureux de faire une action qui a du sens, avec des inconnus. »

« Changer de regard me rend plus responsable par rapport à la propreté de l’environnement. »

Un grand merci à tous les volontaires et à bientôt !

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Journee Mondiale de la philo, Conference sur Sauver la dignite, Strasbourg


Nouvelle Acropole, Journee Mondiale de la philo, Conference sur Sauver la dignite, Strasbourg

 

Dans le cadre de la journée mondiale de la philosophie, Nouvelle Acropole Strabourg a organisé une soirée philosophique sur le thème : « Sauver la dignité ». Cette soirée, organisée par Perseus regroupant les jeunes membres de l’association, sous le regard bienveillant de leur responsable, a vu les générations se croiser.

Trois jeunes ainsi que le responsable de l’association ont introduit la soirée avec de courtes interventions sur la dignité vu sous l’angle de l’Ethique, de la Sociopolitique et de la Philosophie de l’Histoire. Les jeunes Perseus ont ponctué chaque intervention avec des intermèdes artistiques et inspirants comme des poèmes, des histoires et des textes. La soirée s’est ensuite achevée autour de tables rondes où chacun a pu échanger sur sa vision de la dignité et comment vivre plus dignement au quotidien.

Comments Pas de commentaire »

Samedi 14 Juillet et dimanche 15 juillet toutes les écoles de philosophies de France se sont retrouvées à l’abbaye de la Cour Pétral pour fêter les XXVIIIème olympiades sportives et artistiques de l’association Nouvelle Acropole France.
Plus de trois cent participants ont pu honorer la devise de Pierre de Coubertin « l’important c’est de participer »
C’est dans une ambiance ou chacun des participants a pu offrir le meilleur d’eux-mêmes tant au niveau sportif qu’au niveau supporter que nous avons pu assister a de très belle confrontation entre école.
Les épreuves sportives ont succédées aux épreuves artistiques qui ont permis d’assister a des représentations de hautes qualités dans les trois disciplines. présentées (Chant, poésie, conte).

Après deux jours de confrontations l’école de Paris 5 et celle de Bordeaux sont arrivées ex aequo en première place du classement général et en troisième place l’école de Lyon.
Rendez-vous dans deux ans pour de nouveaux exploits sportifs et artistiques et surtout de nouvelles victoires sur le « connais-toi toi-même ».

Comments Pas de commentaire »

Ce samedi encore, les volontaires de Nouvelle Acropole se sont installés dans la rue de Bazeilles pour une 3e journée de végétalisation de cette terre parisienne.

A travers ces chantiers participatifs, nous semons à notre manière des graines à la volée : des graines de conscience, d’enthousiasme et de partage. C’est une manière pacifique de lancer un message, par nos actes :
Il est possible de rêver une ville différente ! Il est possible d’avoir des espaces de partage avec ses voisins ! Il est possible de sortir de l’indifférence quotidienne à travers des actes simples mais chargés de sens !

Et pour nous philosophes, c’est une manière de replacer la nature au centre de notre écosystème citadin.

Main dans la main avec des voisins et autres apprentis jardiniers, nous avons construit autour d’un pied d’arbre une nouvelle bordure faite en bois de palette de récupération ; nous avons apporté de la terre et du paillage, puis nous avons planté des fleurs. Pour rappeler que tous les lieux ont une âme, nous avons également réalisé des objets de décoration pour donner de la couleur et du cœur aux 4 jardinets que nous avons créés.

Nouvelle Acropole Paris 5, Journée de végétalisation

Nouvelle Acropole Paris 5, Journée de végétalisation

Comments Un commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité