Posts Tagged “résilience”

Nouvelle Acropole Strasbourg a organisé un café philo sur le thème « Pourquoi préférons-nous le déni de la réalité à la réalité ? »

La salle était pleine et le débat d’une haute qualité ! À partir des interventions très riches des participants, se sont dégagées des questions complexes : 

Qu’est ce que la réalité ? Depuis la  réalité sensible, l’expérience individuelle, la vision du monde, en suivant Platon, nous sommes arrivés à la prééminence de l’idée qui crée la réalité.

Qu’est ce que le déni ? Pourquoi le déni ? Venant de l’opposition de points de vue, du refus du changement, du besoin de sécurité, le déni nous enferme en nous-mêmes, dans notre zone de confort. Nous réagissons avec nos émotions, nos opinions et nos habitudes plutôt que de rechercher la vérité.

Quelles clés pour y remédier ? L’échange par le dialogue, la confrontation des idées, l’acceptation de la pensée de l’autre, de notre ignorance, la curiosité, la recherche. Cela demande du courage et de l’énergie pour faire face à l’autre et sortir de nos représentations, prendre conscience du bénéfice à changer de paradigme, dépasser nos émotions, ce qui peut amener à la résilience. Développer la méditation, la connaissance de soi, modifie notre regard et nous aide à accepter la réalité pour la changer et parvenir à une pensée élargie, plus consciente, abandonner nos certitudes, acquérir d’autres convictions, devenir plus humble et responsable.

Qu’est-ce qui provoque ce courage ? Pour Platon, la conscience du manque est le départ de la quête du chercheur de vérité et de sagesse. S’intéresser à ce qui est beau et bien va développer notre enthousiasme et nous aider à nous élever, car là où va notre attention va notre énergie. La réalité c’est aussi ce que nous construisons, c’est une direction. Nous voir autres par l’imagination et la concentration nous permet de devenir ce que nous voulons être. La réalité se crée à l’intérieur de soi avant le changement extérieur. Le pouvoir de l’imagination nous permet de dépasser notre zone de confort et nos habitudes pour atteindre notre zone d’éveil.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, activité

Nouvelle Acropole, conférence "et si les métaux parlaient de nous ?" à Lyon

Nouvelle Acropole Lyon a accueilli à l’espace Vollon, Adeline Albou, philosophe et docteur en Science et Génie des Matériaux, pour une conférence invitant à un regard croisé entre le comportement des métaux et celui des hommes. La conférencière a emmené le public dans le monde de l’infiniment petit, au contact de l’organisation des atomes, pour lui livrer une réflexion originale et philosophique sur ses recherches en métallurgie. Un métal est dit résilient lorsqu’il est capable de résister à un choc brutal. Un métal peut changer de phase (c’est-à-dire se transformer) lorsqu’il est hors de son état d’équilibre. Le métal martelé sur l’enclume se durcit petit à petit et devient en cela cassant. Le forgeron remet alors ce dernier à l’épreuve du feu pour lui redonner toute sa plasticité. En observant le phénomène de recristallisation des métaux, l’on s’aperçoit que des germes nouveaux et parfaitement ordonnés peuvent naître au sein du chaos d’un métal écroui devenu fragile. La résilience pour l’homme ne serait-elle pas l’art de rebondir face à un évènement inattendu ou brutal ? Un homme pour évoluer ne doit-il pas se mettre à l’épreuve, et oser sortir de son confort de vie ? Tous ces parallèles montrent que la nature possède des lois universelles qui s’appliquent non seulement aux atomes mais également aux hommes.

Comments Pas de commentaire »

activité Nouvelle Acropole

Nouvelle Acropole Conférence "crise, chute ou renaissance" à Paris 15

À paris- Montparnasse, à l’espace Falguière et devant un public nombreux, Fernand Schwarz, anthropologue, philosophe et écrivain a évoqué la crise non pas sous l’aspect financier ou économique, mais comme ce qui peut entraîner la chute ou la renaissance. En effet, depuis 2008, il n’y a aucun changement dans le monde. On cherche des solutions du passé et l’on traite ce phénomène comme un simple problème. La véritable crise est humaine. Les hommes se sont enrichis, consomment à outrance, leurs âmes se sont altérées, comme l’a démontré Platon et ensuite Hannah Harendt, et ils se sont désengagés de la société. Pour se sortir de la crise, il faut examiner la réalité sous une nouvelle perspective,  renaître intérieurement, retrouver une force morale et revenir à des valeurs plus humaines et moins techniques, comme la solidarité, la fraternité… Plus encore dit Fernand Schwarz, il faut « dévier » du système qui se dégrade. L’association Nouvelle Acropole, qui organise des cours de philosophie, s’associe à cette « déviance » positive pour utiliser la philosophie comme moyen individuel pour se transformer et pratiquer la résilience. Il faut rééduquer la société à des valeurs plus justes, plus humaines et ce changement demandera un peu de temps. Alors, pratiquons la « déviance » positive, car comme le préconisait Lao Tseu, « Je suis la goutte qui précède l’océan » Et l’ocean, rien ne peut l’arrêter !

Comments Pas de commentaire »

Activité de Nouvelle Acropole

Nouvelle Acropole conférence "la résilience" à Paris 15

Le centre Nouvelle Acropole de Paris 15 a organisé une conférence sur la résilience, animée par Isabelle Ohmann, philosophe et écrivain. Cette conférence a permis de développer la vision philosophique de cette aptitude à dépasser les difficultés et les épreuves. Le public très participatif a pu ainsi découvrir que loin d’être une innovation récente de la psychologie, la résilience est un des fondements des enseignements des philosophies traditionnelles : comment non seulement assumer les épreuves de l’existence, mais s’en enrichir pour progresser et se développer. Une thématique passionnante qui a suscité de riches échanges avec les participants.

Comments Pas de commentaire »

Conférence sur la résilience à Nouvelle Acropole Paris 15

Comment les individus sont-ils capables de résister à toutes sortes de chocs et traumatisme (émotionnels, physiques…) ? C’est l’esprit de résilience qui le permet. Tel était le thème de la conférence animée par Marie-Annick Loyer au centre Nouvelle acropole de paris 15. La résilience ou «l’art de naviguer dans les torrents» a été étudiée par Boris Cyrulnik, psychiatre et psychanalyste français. Plusieurs facteurs permettent d’y accéder : la solidarité, le récit (l’art de raconter le traumatisme pour en devenir le héros, utilisé par certaines cultures pour se réconcilier avec son histoire notamment par les contes), l’humour, la recherche de sens pour se reconstruire. Le  Bouddha dit que «la souffrance est véhicule de conscience». La souffrance non subie permet d’évoluer. Si l’on accepte la souffrance pour évoluer, alors la résilience est la voie philosophique et psychologique qui permet d’y accéder.

Comments Un commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité