Posts Tagged “questionnement”

Nuit de la Philosophie Strasbourg, novembre 2022, Rencontre philo avec les associations Vue d’ensemble et Nouvelle Acropole

Dans le cadre du Festival de la Nuit de la Philosophie, Nouvelle Acropole Strasbourg et l’association « Vue d’ensemble » qui soutient les personnes en situation de handicap visuel ont organisé une rencontre philosophique sur le thème du bonheur qui a accueilli 50 personnes prêtes à embarquer les yeux fermés dans cette expérience insolite.


Plongés dans le noir, les participants ont eu l’occasion d’échanger sur le bonheur, tentant d’en établir, de façon très organique, tour à tour une définition, le caractère temporaire ou permanent, acquis, inné ou évolutif … Question de choix, de regard, de présence, de présent, de conscience, de posture, de non-manque… Gradations … En rebondissant chaque fois sur les pierres apportées par les précédents, chacun a eu l’occasion de contribuer à éclairer la notion du bonheur, d’autant plus que le noir fournissait un anonymat rassurant aux plus timides. Il a aussi été apprécié en cela qu’il « éteint » les différences et permet de dissocier les propos partagés de tout profil « visible » et des éventuels a priori qui s’y rattacheraient. 

Expérience concluante plébiscitant d’autres itérations du même genre. Avis aux curieux qui n’ont pas froid aux yeux !… A ceux qui ne voient bien qu’avec le cœur !  

Comments Pas de commentaire »

Conférence à Bordeaux par Pierre POULAIN

Deviens qui tu es !? C’est pour en savoir plus sur cette proposition, voire cette injonction, que de nombreuses personnes ont investi l’Espace Mouneyra mercredi 27/09.

Déjà pour venir, il fallait avoir compris à peu près de quoi retourne le sujet. Dans un deuxième temps, on se demandait bien comment le conférencier allait s’en dépatouiller et s’il ne botterait pas en touche comme c’est souvent le cas avec les questions de philosophie où on repart avec plus de questions que de réponses. Et bien ce n’était pas le cas et c’est avec une grande maestria que la solution de ce qui semblait être une équation du 3ème degré a été démontrée.

Postulat de départ : nous ne sommes pas qui nous sommes.

Ce qui induit : si je ne suis pas qui je suis, qui suis-je ? Et pourquoi ai-je souvent cette impression que je ne suis pas comme je devrais être ? Pourquoi je possède tant de masques sociaux alors que j’aspire à une cohésion de mon être ?

Oui mais, comment le trouver ce fameux être dont on parle tant et qu’on ne voit pas telle la fameuse Arlésienne ?

PAR LA VOIE DU SILENCE. C’est-à-dire que malgré tout le bruit que font les masques du monde, il y a un silence, un ilot inatteignable par les tempêtes. Et dans ce silence je deviens moi. Pas à l’écart du monde ce qui serait une fuite mais au centre de mon être qui me permet d’enlever les masques pour gérer ma vie au naturel et avec plus de sérénité.

Mais cela n’est possible que si j’éprouve une nécessité vitale de l’atteindre pour débuter la quête ! C’est alors que démarre la véritable magie et le ré -enchantement…Bon sang mais c’est bien sûr !

Un poème de Traoré sur fond de musique d’une harpe persane en direct avait entamé la soirée. Un repas aux saveurs goûteuses a été apprécié par les nombreuses personnes qui voulaient encore en découdre sur la question.

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité