Posts Tagged “ombres intérieures”

Conférence participative, introductive au cycle de philosophie pratique de Nouvelle Acropole Toulouse

Hier soir, nous avons suivi les chemins de deux héros à l’Espace Hermès : Luke Skywalker, héros de l’épopée Star Wars, et Arjuna, héros de la Bhagavad Gita, récit mythique de l’Inde ancienne. Mais quel rapport entre ces deux héros, séparés par 2000 ans d’histoire ?

Les deux conférenciers, Benjamin Bohrani et Thierry Carles, ont tenté de nous montrer que si ces deux héros ont inspiré des générations entières, c’est qu’un même idéal et des valeurs similaires les animent.
« Imaginez qu’un chevalier Jedi vous demande de le suivre car il a besoin de vous pour sauver l’humanité. Vous le suivez ou non ? Pourquoi ? » C’est la question à laquelle ont dû répondre les participants après avoir visionné quelques extraits de la célèbre saga Star Wars.
Au-delà du oui ou du non, nous rêvons tous au fond de nous d’aventure et de braver l’inconnu mais souvent nos peurs et nos doutes nous empêchent d’y croire ! Comme Luke Skywalker ou Arjuna, pourquoi ne pas oser affronter nos peurs et sortir de notre confort ?!

Sortir de notre propre petitesse et sentir que l’on a un destin à accomplir, grand ou petit, au service des autres et de l’humanité, est le premier pas du héros…

Comments Pas de commentaire »

nouvelle Acropole - activité

Nouvelle Acropole, Atelier pratique "Les Trois éveils" de Denis Marquet à Biarritz

La conférence de Denis Marquet sur le discernement dans la quête spirituelle a été suivi d’un pratique sur « les trois éveils » dans lequel il a commencé par un constat : nos déroutes nous montrent que nous ne savons rien et que nous ne pouvons rien. Nous nous épuisons dans des combats-écrans intérieurs avec notre personnalité. Nous refusons la souffrance pour mieux nous y enliser en la justifiant. Enfin notre ego nous voile la merveille qu’est l’ Autre… Or le divin aspire à descendre en nous. Dès lors , c’est dans l’humilité ,  le silence et l’abandon  qu’il convient de le laisser nous guider, de lui présenter nos “ombres” intérieures que lui seul peut éclairer, pénétrer, dissoudre pour qu’advienne le “ JE SUIS”. N’oublions pas que le pardon , pour le Christ par exemple, est d’éviter “l’écart maximal“entre ce que les hommes font et ce qu’ils SONT, CE à quoi ils aspirent, reliés à la divine Origine.

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité