Posts Tagged “café philo”

café philo : « puis-je être libre si les autres ne le sont pas ? »

Puis-je être libre si les autres ne le sont pas ?

La question est posée au début de l’atelier. Il s’agit alors d’oser prendre une position claire. ce qui n’est pas toujours facile pour tout le monde. Répondre « oui » ou « non » et argumenter. Le Dialogue philosophique comme la vie demande des choix clairs et engagés sans faux semblant. On ne peut s’observer soi-même que lorsqu’on ose exprimer son opinion.

Ici, il ne s’agit pas de s’étendre sur le sujet en accumulant des opinions mais de creuser une idée. Les participants ont joué le jeu par une écoute active et une capacité à remettre en question leur propre opinion de départ. Ceci a permis un échange riche et fécond. Plus intéressant que des réponses, ce sont de nouveaux questionnements qui sont apparus sur la liberté, l’obéissance, la transgression. Une forme de liberté ne serait-elle pas l’obéissance à nos valeurs, à nos principes …?

https://marseille.nouvelle-acropole.fr/

Comments Pas de commentaire »

L’amour, qu’est-ce que l’amour ? C’est une grande question de société à laquelle plus d’un est sensible.

C’est sur le thème « Aimer rend-il faible ? » que l’association Nouvelle Acropole Lyon a réalisé un café philo avec une douzaine de participants ce jeudi 5 mai 2022.

Avec des échanges en profondeur, faisant émerger des questionnements sincères, les participants en sont ressortis enrichis. Par exemple, Jennifer témoigne : « J’ai retenu que même si l’amour Eros pouvait révéler des faiblesses, si nous arrivons à les dépasser, l’amour devient alors une force. »

Les café-philo sont organisés mensuellement, tous les 1ers jeudis du mois. Le prochain aura lieu le jeudi 2 juin à 18h sur le thème : « Peut-on se passer des autres ? ».

Image preview

Comments Pas de commentaire »

Dans notre époque de transition entre deux mondes, où les paradigmes sont bouleversés, où la boussole de l’existence cherche son Nord, la philosophie est là pour nous interroger…

C’est ce que nous faisons chaque 1er jeudi du mois lors des café-philo à l’Espace Vollon, animés par un formateur de Nouvelle Acropole Lyon. A partir d’une question, un éclairage philosophique est donné en début de séance, pour ensuite échanger et débattre pour découvrir ensemble une clé essentielle à appliquer dans notre quotidien.

Le sujet nous a amené à définir les deux mots de « bonheur » et de « crise ».

Le bonheur est-il une « bonne chance » comme l’indique l’étymologie du mot ? Ou bien ne serait-ce pas un état d’être plus durable, que nous devons chercher en nous-mêmes plutôt que dans les objets et les circonstances qui nous entourent ?

Le mot « crise », lui, vient du grec « crisis » qui signifie le choix ou l’opportunité. La crise, au-delà de son aspect négatif, est donc ce moment où nous devons choisir car nous devons faire appel à de nouveau moyens face aux situations qui se présentent à nous.

Le philosophe, contre toute apparence, n’est pas reclu dans sa pensée, hors du temps, il vit avec son temps et affronte les circonstances bonnes ou mauvaises qui lui incombent. Mais là, où beaucoup préfèrent se laisser porter par les circonstances extérieures, le philosophe sait chercher la lampe à l’intérieur de lui qui permet de garder l’espoir et ses rêves éveillés, même dans la tempête…

Prochains sujets des café-philo à l’Espace Vollon :

Jeudi 03/03 : Peut-on à la fois obéir et être libre ?

Jeudi 07/04 : Servir ou se servir de la Nature ?

Jeudi 05/05 : Aimer rend-il faible ?

Jeudi 02/06 : Peut-on se passer des autres ?

Jeudi 06/07 : Sommes-nous responsables de l’avenir ?

Plus d’informations sur https://lyon.nouvelle-acropole.fr/

Comments Pas de commentaire »

café philo Nouvelle Acropole

Pourquoi l’amour fait il mal?
De suite les pensées fusent… Comment défendre par l’argumentation son idée? comment se faire entendre ? De quoi prend t’on conscience ? Tels sont les exercices de pensées abordés lors du café Philo de la Nouvelle Acropole de Marseille, à l’espace Salvator.
Le sujet du jour amène à répondre à la question de la souffrance dans l’amour.

Sans jugement moral et conviés dans une posture philosophique par Danielle, animatrice du débat, les invités clarifient leurs idées. Enfin, des réponses apportées par les participants , vont naître d’autres questions lors des ateliers par groupe animés par Hélène et Svetlana, membres de l’école.

Nelly nous a rappelé avec sagesse, que certaines amours portées vers l’autre font mal, car il y a séparation. Or l’Amour veut unir. Il y a souffrance à cause de la dépendance; on a la croyance de la complétude par l’autre. L’amour nous rappelle l’impermanence de la vie, car on souffre de s’attacher à quoique ce soit qui, de toute façon incarné, est destiné à mourir. Absurdité de l’Amour !


Dans toutes ces illusions, l’amour rend aveugle et peut porter au conflit. Et pourtant par le coeur et la conscience, on lève le voile. Appeler sa puissance de compassion, fait naître un rapport à soi et à l’autre différent. Aussi, tendre vers l’amour inconditionnel, c’est un peu se voir sur un chemin, avec de petites leçons, ça et là qui nous rappelle qu’ il est un idéal.
A bientôt pour le prochain sujet!

Comments Pas de commentaire »

 

Les différentes questions posées « Peut on vivre sans commettre d’injustice? » ou encore « le libre arbitre existe-il réellement? » amènent un débat parfois explosif, souvent passionnant mais toujours enrichissant.

Toutes les 2 semaines, l’Espace Le Moulin organise des cafés philosophiques sur des thèmes différents pour se rencontrer, échanger en profondeur, apprendre à éclaircir sa pensée. A travers cette heure ensemble, c’est tout un art que l’on découvre autours d’un café et d’un thé.

Comments Pas de commentaire »

café philo Nouvelle Acropole 14 janvier 2022

Apprendre à se questionner, sortir de ses opinions, quoi penser, quelle est la vérité, comment argumenter, de quoi prend-on conscience ?

Tels sont les exercices de pensées abordés au sein du café philo de Nouvelle Acropole Marseille.

Au fur et à mesure de la construction d’une réflexion individuelle et collective, guidés par notre animatrice Danielle et de l’aide des membres de l’ école, les participants voient naître de petites pépites. Chacun repart avec ces richesses, soit un regard différent sur le sujet, mais parfois un regard sur soi, sur nos propres réactions, nos opinions, nos idées et comment elles se confrontent en soi et aux autres… 

La question du jour amène à réfléchir sur ce qui dépend de soi ou pas. Quel pouvoir et responsabilités pour chacun au sein d’une société ? Émerge le concept de relation inter et intra individuelle et sa prise de conscience.

Est-ce que la volonté de changer le monde en agissant est le seul et meilleur moyen pour changer le monde ?

Et accepter simplement alors ? Pourquoi donner de la valeur à ce que l’on ne peut pas changer ? Est-ce un changement que de prendre pour tel, ce qui nous arrive ?

Citations :

Marc Aurèle « l’ émeraude ne perd pas de sa valeur faute de louanges »

Héraclite « On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve »

Gandhi « Sois le changement que tu veux voir au monde »

Comments Pas de commentaire »

Un public venu nombreux au café philo de Nouvelle Acropole ce vendredi 26 novembre pour s’exercer à la pratique de la pensée. La question posée, « peut-on vivre sans peur ? » nous a donné l’occasion d’approfondir les concepts de la peur mais aussi de la vie et de chercher leurs antonymes car pour penser il faut être capable d’imaginer les contraires, faire des liens, relier les contradictions et les dépasser par le haut.

Qu’est ce vivre ? Est-ce simplement laisser le temps passer jusqu’à la mort assurée ou alors a-t-on besoin de risques pour se sentir vivre. Dans ce cas quel est le rôle de la peur ?

travail convivial, qui nous aide toujours plus à clarifier ce qu’on pense et sortir de nos premières opinions. Merci à tous les participants pour leur authenticité et leur réflexion !

pour le prochain café philo le 10 décembre : https://liberteresponsabilite.eventbrite.fr

Comments Pas de commentaire »

L’Espace Le Moulin a organisé ses Journées Portes Ouvertes, le samedi 11 et le dimanche 12 septembre. Plus d’une centaine de personnes ont pu découvrir le centre associatif, à travers différentes activités proposées autour du travail du corps et de la pensée.

Citons notamment un atelier d’initiation aux contes philosophiques, ces histoires qui transmettent depuis des temps immémoriaux la sagesse de ceux qui ont, un jour, soulevé le voile des mystères de l’existence.

Mais aussi une introduction aux exercices des stoïciens, ces philosophes de l’Antiquité qui considéraient qu’une vie bien vécue résidait dans le détachement face aux circonstances extérieures. Pour eux, il était évident que ce qui fait souffrir l’Homme, c’est la manière dont il se représente les choses.

Pour finir, et comme chaque mois, les membres de l’association Nouvelle Acropole proposent leurs Cafés Philo, qui invitent, à la manière de Socrate il y a 2 500 ans dans les rues d’Athènes, à un temps de dialogue et de débat autour d’une question posée. Cette activité a pour vocation de former à une pensée critique et objective, à apprendre à écouter, se questionner et synthétiser ses idées.

Cette journée s’est poursuivie jusque dans le réfectoire de l’Espace Le Moulin autour d’un apéritif dans une ambiance conviviale, pour partager ensemble les expériences de la journée.

Comments Pas de commentaire »

Café philo d’un format renouvelé pour la session du 12 décembre car nous avons pratiqué le travail de penser par écrans interposés. La question posée nous a donné l’occasion d’approfondir les concepts de la liberté, de la responsabilité, de chercher leurs antonyme car pour penser il faut être capable d’imaginer les contraires, faire des liens, reliés les contradictions et les dépassés par le haut.

travail convivial, qui nous aide toujours plus à clarifier ce qu’on pense et sortir de nos premières opinions.

Comments Pas de commentaire »

Parfois, quand on discute entre amis, des désaccords émergent, les esprits s’échauffent. Accroché à son idée, on n’écoute pas l’idée de l’autre. On veut absolument faire entendre la sienne !
Le dialogue philosophique, en revanche, a pour but de faire un petit pas de côté par rapport à soi-même. Ce faisant, nous nous apaisons en prenant plus de recul. Ainsi, nous pouvons regarder nos idées et nos arguments avec plus d’objectivité.

Ce tapas-philo était organisé par l’association Nouvelle Acropole Toulouse, dans le bar-restaurant voisin « La Cave Se Rebiffe ». Non seulement nous nous sommes régalés mais nous avons partagé nos idées autour de cette question : « Peut-on vaincre la peur ? »

Finalement, nous avons pu exprimer nos idées sur la gestion de la peur. Certains ont pu exprimer ce qui leur faisait peur et comment ils géraient cette émotion. Un moment extraordinaire d’authenticité pour nous rencontrer et nous enrichir de nos différences en écoutant le point de vue des autres. Il est évident que dans une période de pandémie, identifier ses peurs et apprendre à les gérer s’avérer très utile.

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité