Nous étions environs une 15aine à Bordeaux vendredi 19 novembre à l’occasion de la JMP. Les jeunes de l’école de philosophie ont ouverts le bal. Mené par Platon lui même, les différentes écoles de philosophies ont été présentés sous forme de scénettes. Des sceptiques aux épicuriens, une belle introduction à l’art de vivre la philosophie !

Sous une forme qui bouscule les codes de la conférence, presque à la manière d’une conférence gesticulée, le conférencier a donné une conférence, debout, sur l’art de la philosophie. Une réflexion qui nous a amené à nous questionner sur la différence entre réussir dans la vie et bien vivre sa vie.

Cette conférence a été l’occasion de revisiter deux grandes philosophies qui s’opposent, ceux qui la définissent uniquement par une gymnastique de l’esprit, et ceux qui acceptent d’en faire l’expérience et d’incarner les enseignements. A l’époque de la philosophie antique, les maîtres de sagesse étaient reconnus comme des exemples vivant des enseignements qu’ils dispensent. Il paraissait impensable qu’un de ces précepteurs puisse proposer des enseignements qui soient à l’encontre de la façon dont ils vivaient. Ils enseignaient souvent dans des lieux définis, les stoïciens, sous un portique, les épicuriens dans les jardins d’Epicure, Socrate questionnait les citoyens dans l’agora. Et si les enseignements de philosophie pouvaient encore changer des vies aujourd’hui ? Ce fut en tout cas le cas pour notre conférencier il y a de cela quelques années.

Cette conférence s’est ensuite terminée par un échange conviviale autour d’un toast dans le café Mouneyra.

Répondre


Mentions légales     Politique de confidentialité