Posts Tagged “non violence”

Conférence : La philosophie de  » Gandhi et la Bhagavad Gita » donnée à Lyon par Daniela Molina dans le centre de Nouvelle Acropole

En cette année du 150ème anniversaire de la naissance de Gandhi, le centre Nouvelle Acropole Lyon a organisé une deuxième activité en hommage à ce grand homme ; faisant suite à la conférence « Gandhi, guerrier de la paix » donnée par Fernand Schwarz en janvier 2019. (voir article sur https://news.nouvelle-acropole.fr/gandhi-guerrier-de-la-paix/)

Avec clarté et profondeur, la conférence « La philosophie de Gandhi et la Bhagavad Gita » a été animée par Daniela Molina, formatrice à NA Lyon. C’est dans la Bhagavad-Gîtâ, récit sacré de l’Inde ancienne, que Gandhi puisera ses intuitions spirituelles et sa force d’action. La proposition philosophique de la Bhagavad Gîta est de redonner aux individus confiance en eux-mêmes pour réveiller le guerrier pacifique qui habite en chacun et entreprendre la voie de la conquête de soi.

A cette occasion, les élèves de l’école de philosophie ont participé à l’animation de la soirée, faisant place également à l’art. L’ouverture de la soirée s’est faite avec un texte sur l’actualité du message de Gandhi, déclamé et mis en musique par deux élèves de 2ème cycle. De plus, le public a pu bénéficier d’une exposition de photos « Into the eyes of India », réalisée par un groupe d’élèves de 2ème cycle.

Comments Pas de commentaire »

Photo de la conférence donnée à Nouvelle Acropole Lyon "Vandana Shiva, Satish Kumar : dans la lignée de Gandhi"

Gandhi fut le porteur d’un esprit de liberté et de renouveau pour son peuple. A l’occasion de son 150ème anniversaire, Nouvelle Acropole Lyon a mis à l’honneur deux de ses disciples qui œuvrent encore aujourd’hui :

  • Vandana Shiva (Prix Nobel alternatif en 1993, scientifique, écologiste et écrivain)
  • et Satish Kumar (militant écologiste, fondateur du Schumacher College, rédacteur en chef du magazine Resurgence & Ecologist).
    Une conférence participative, animée par Lilian Gaillard qui avait suivi une formation auprès de Satish Kumar et Vandana Shiva en Inde a réuni une vingtaine de personnes.

A l’instar de ces deux militants actuels, sa philosophie de la non-violence continue d’inspirer de nombreuses personnes à travers le monde ; et notamment des personnes désireuses de porter les valeurs du changement pour un monde meilleur et plus juste.

« Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde » Gandhi

Comments Un commentaire »

Photo Fernand Schwarz, conférence "Gandhi, guerrier de la paix" à Nouvelle Acropole Lyon

A l’occasion du 150ème anniversaire de la naissance de Gandhi, Nouvelle Acropole Lyon a organisé une conférence « Gandhi, guerrier de la paix », animée par Fernand Schwarz, philosophe, cofondateur de Nouvelle Acropole en France.

Cette conférence faisait suite au colloque « Leadership for a better world », qui a eu lieu à Bombay  en Inde en décembre dernier (http://empoweringrealchange.com) et dont Fernand Schwarz était l’un des intervenants.

Fernand Schwarz a ainsi exposé la doctrine de la non-violence de Gandhi et ses applications pratiques, puisées au cœur de la tradition de sagesse de l’Inde, et qui restent tout à fait actuelles pour relever nos défis personnels et collectifs.

A l’issue de l’activité, une séance de dédicace a eu lieu, avec un franc succès pour son dernier ouvrage « Persée, le guerrier de la paix ».

Comments Pas de commentaire »

 

Nouvelle Acropole, activité

Nouvelle Acropole, conférence "Albert Camus, la pensée révoltée" à Strasbourg

Michèle Flaurgane nous a fait partager son amour pour l’humaniste Albert Camus. Visionnaire, homme de dialogue et profondément attaché aux valeurs éthiques, il a défendu ses convictions avec constance et ferveur,  même abandonné de tous. L’homme révolté que dépeint Camus est tendu entre révolution et indifférence. Il ne tombe ni dans la haine ni dans le mépris. Au contraire, pour lui, dire « non » à un système démagogique, génère des valeurs, de l’espoir, la liberté, tout ce que Camus espérait pour l’humanité. Bien entendu, la révolte ne suffit pas à fonder la solidarité humaine, il faut la réinventer car la révolte ne peut être que l’expression d’un amour profond pour l’homme et pour la vie. Ne pourrait-on pas y voir là une réponse possible aux questions brûlantes qui agitent notre époque ?

 

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité