Posts Tagged “joie”

La musique adoucit les mœurs. Une étude publiée dans The Journal of Positive Psychology (2013) disait que l’on peut passer de la mauvaise humeur à la bonne humeur grâce à de la musique joyeuse. ​Les hommes ont toujours reconnu aux sons un réel pouvoir.

Platon ne l’affirmait-il déjà pas, quatre siècles avant Jésus-Christ, dans le troisième livre de sa République​ : « La musique est un moyen plus puissant que tout autre parce que le rythme et l’harmonie ont leur siège dans l’âme. Elle enrichit cette dernière, lui confère la grâce et l’illumine. »

En cette soirée ​si​ particulière de la fête de la musique, les membres de Nouvelle Acropole Toulouse ont voulu célébrer l’arrivée de l’été par des animations sur une scène ouverte. Par ce moyen chacun d’entre nous a pu participer et chanter une chanson qui lui tenait à cœur !

En première partie, un groupe de jeunes rappeurs toulousains, “FMR Friends” nous a fait découvrir ses textes originaux et son énergie par un concert. Ensuite est venu le temps du karaoké, afin que chaque personne voulant chanter, puisse prendre le micro sur la chanson de son choix.

Cette soirée festive fût une réussite, grâce aux volontaires de Nouvelle Acropole, qui ont organisé cette soirée.

Comments Pas de commentaire »

Dans l’amphithéatre de la cité mondiale plein à craquer, c’est à une bien étrange expérience que nous a convié Bertrand Vergely, philosophe et auteur de nombreux ouvrages, – notamment de philosophie -, celle de voir avec les yeux de l’esprit.

Voir avec les yeux de l’esprit, c’est aller de l’expérience de la sensation à la conscience de la sensation, dans un va-et-vient permanent et dynamique, qui mène à l’expérience du mystère du grand Vivant. Bertrand Vergely détient cette capacité rare d’être entièrement son sujet.

Vivre, vivre avec un grand V, voilà l’objet et le sujet. L’homme qui sait, qui est. Lui-même. Constamment disponible pour s’émerveiller, s’étonner de la beauté de la Vie.

Découvrir ou redécouvrir ainsi la spiritualité avec les yeux de l’émerveillement, est pour le philosophe en herbe que nous sommes, l’opportunité de faire de l’éthique un hymne à la joie de vivre, d’exister, de faire totalement l’expérience de notre existence et de prendre conscience du grand Tout. C’est ainsi seulement que l’homme est dans son devoir, devoir d’être, qui seul le rends utile, aux autres comme à lui-même.

La spiritualité à laquelle nous convie Bertrand Vergely est toute entière simplicité. Mais elle est aussi humour, regard décalé et nécessaire pour tromper la platitude et la vulgarité d’une existence sans conscience. Le chemin spirituel est celui qui conduit à la plénitude, à l’essentiel. Cette vie lumineuse, heureuse, joyeuse, se construit au fil de nos jours par une méditation qui nous invite à rentrer dans le silence, le vide, pour réintégrer le cosmos, l’éternité. Nous ne sommes pas de ce monde, nous avons juste la mission d’accomplir avec joie, confiance notre devenir d’humain, avec amour aussi et par-dessus tout. Enfin, la spiritualité est beauté, infini impalpable présent dans une peinture, qui tout à coup fait irruption dans notre réel. Bertrand Vergely touche ainsi à sa manière au mystère de l’âme, et nous conduit à cet espace dans lequel vit l’essentiel, la transcendance, face à un réel qui trop souvent nous aveugle. C’est une invitation à voir comme un enfant innocent, à ouvrir notre regard sur un réel, plus réel que le réel, pour y retrouver la profondeur et la conscience de notre filiation céleste. Une seconde naissance en quelque sorte. La vraie, celle que nous permet le regard de l’esprit.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Conférence "Cultiver la joie" par isabelle Ohmann à Nouvelle Acropole de paris 15

Nouvelle Acropole, Conférence « Cultiver la joie » par isabelle Ohmann au centre de paris 15

« Cultiver la joie » était le thème de la conférence proposée par Isabelle Ohmann au centre Nouvelle Acropole de Paris 15, devant un public nombreux. « Le but de la vie est la joie de vivre » disait Héraclite. Émotion positive qui nous sort de la morosité, la joie n’est pas aussi légère qu’il y paraît. Les philosophes, comme Spinoza, font de la joie le fondement du bonheur. Peut-on la cultiver, et comment ? C’est ce que la conférence nous a présenté, au plus grand bonheur de tous !

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité