Posts Tagged “acceptation du réel”

Nouvelle Acropole Strasbourg a organisé un café philo sur le thème « Pourquoi préférons-nous le déni de la réalité à la réalité ? »

La salle était pleine et le débat d’une haute qualité ! À partir des interventions très riches des participants, se sont dégagées des questions complexes : 

Qu’est ce que la réalité ? Depuis la  réalité sensible, l’expérience individuelle, la vision du monde, en suivant Platon, nous sommes arrivés à la prééminence de l’idée qui crée la réalité.

Qu’est ce que le déni ? Pourquoi le déni ? Venant de l’opposition de points de vue, du refus du changement, du besoin de sécurité, le déni nous enferme en nous-mêmes, dans notre zone de confort. Nous réagissons avec nos émotions, nos opinions et nos habitudes plutôt que de rechercher la vérité.

Quelles clés pour y remédier ? L’échange par le dialogue, la confrontation des idées, l’acceptation de la pensée de l’autre, de notre ignorance, la curiosité, la recherche. Cela demande du courage et de l’énergie pour faire face à l’autre et sortir de nos représentations, prendre conscience du bénéfice à changer de paradigme, dépasser nos émotions, ce qui peut amener à la résilience. Développer la méditation, la connaissance de soi, modifie notre regard et nous aide à accepter la réalité pour la changer et parvenir à une pensée élargie, plus consciente, abandonner nos certitudes, acquérir d’autres convictions, devenir plus humble et responsable.

Qu’est-ce qui provoque ce courage ? Pour Platon, la conscience du manque est le départ de la quête du chercheur de vérité et de sagesse. S’intéresser à ce qui est beau et bien va développer notre enthousiasme et nous aider à nous élever, car là où va notre attention va notre énergie. La réalité c’est aussi ce que nous construisons, c’est une direction. Nous voir autres par l’imagination et la concentration nous permet de devenir ce que nous voulons être. La réalité se crée à l’intérieur de soi avant le changement extérieur. Le pouvoir de l’imagination nous permet de dépasser notre zone de confort et nos habitudes pour atteindre notre zone d’éveil.

Comments Pas de commentaire »

Cinquième volet, à Nouvelle Acropole Paris 11,  des conférences sur la figure du guerrier pacifique à travers les civilisations et les âges. La soirée, orchestrée par Lionel Nosjean, était parsemée d’évocations littéraires, poétiques, philosophiques et musicales. Le public a été mis à  contribution pour mener une réflexion par petits groupes. Il en est ressorti de véritables pépites de sagesse et une bonne humeur collective. Qu’a-t-on retenu ? Sur la voie du juste, le guerrier doit porter attention au réel, avec acceptation. S’accorder à la fois intérieurement et extérieurement à l’indicible, tout en acceptant le réel et en constatant les désaccords. Il n’a jamais fini, n’est jamais arrivé à sa destination. Il s’agit d’être plutôt que faire. Trouver son centre, s’aligner, avec présence et authenticité. Atteindre, sans chercher à l’atteindre, un équilibre, tout en étant dans un mouvement perpétuel de déséquilibre. Tout cela pour rayonner ; être pour, plutôt que contre. Aimer, en somme…

Petit moment de réflexion avant les échanges

Petit moment de réflexion avant les échanges

Conférence sur la voie du juste à Nouvelle Acropole Paris 11

Conférence sur la voie du juste à Nouvelle Acropole Paris 11

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité