Archives pour juillet 2018

Samedi 14 Juillet et dimanche 15 juillet toutes les écoles de philosophies de France se sont retrouvées à l’abbaye de la Cour Pétral pour fêter les XXVIIIème olympiades sportives et artistiques de l’association Nouvelle Acropole France.
Plus de trois cent participants ont pu honorer la devise de Pierre de Coubertin « l’important c’est de participer »
C’est dans une ambiance ou chacun des participants a pu offrir le meilleur d’eux-mêmes tant au niveau sportif qu’au niveau supporter que nous avons pu assister a de très belle confrontation entre école.
Les épreuves sportives ont succédées aux épreuves artistiques qui ont permis d’assister a des représentations de hautes qualités dans les trois disciplines. présentées (Chant, poésie, conte).

Après deux jours de confrontations l’école de Paris 5 et celle de Bordeaux sont arrivées ex aequo en première place du classement général et en troisième place l’école de Lyon.
Rendez-vous dans deux ans pour de nouveaux exploits sportifs et artistiques et surtout de nouvelles victoires sur le « connais-toi toi-même ».

Comments Pas de commentaire »

C’est la question qui fut traitée dans le cadre d’une série d’ateliers d’été, chaque mercredi à l’Espace Mouneyra sur le thème « EDUCATION  et  TRANSITION ».

L’angle d’attaque choisi par le conférencier était ambitieux et surprenant. Si chaque auditeur  s’attendait à ce qu’on lui parle de l’écologie de notre planète, de petites bêtes, de prairies et de rivières, il a été téléporté au-delà du système solaire, au-delà de la galaxie et même au-delà du temps ! En prenant comme point de départ les lois cachées de la nature terrestre que l’homme a découvertes peu à peu au fil de son évolution,  en citant la sagesse populaire avec tous ces dictons rimés en forme de lois,  on en est venu à l’existence de principes organisatifs touchant à l’universel. Principes à l’œuvre dans tout l’univers, dans l’infiniment grand comme dans l’infiniment petit, la totalité se reflète dans les parties avec l’idée que l’univers possède une cohésion dans son immense globalité. Tout ce qui est possède une racine commune et l’unité de départ va se structurer en différents plans, dans différentes formes, se fractionnant toujours plus au point que l’homme a perdu le contact avec ses origines et se pense séparé. Toutes les sociétés traditionnelles se  sentaient faire partie d’un grand tout et la nôtre est en train de retrouver cette expérience de pensée.

On s’intéresse à nouveau à la médecine chinoise qui est une médecine holistique qui considère le corps comme un organisme où toutes les parties inter réagissent avec des zones réflexes qui sont des représentations en plus petit du reste du corps comme les pieds, les oreilles, la langue.

Et si la Nature nous enseignait ? Certes mais encore faut-il l’écouter !

L’animation s’est terminée par un repas bio goûteux où les participants ont pu continuer le débat avec le conférencier.

 

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole Activité

Nouvelle Acropole, Conférence « Musique pour l’âme »à Lyon

Didier Carrié est musicien, philosophe  et formateur à Nouvelle Acropole Lyon ; il a animé avec succès une conférence musicale intitulée « la musique pour l’âme » devant un public de plus de 40 personnes. Il était assisté par Benjamin Bohrani, violoniste, et Margaux Novelli, pianiste, qui ont illustré son propos par des extraits de musique choisis.

Les Pythagoriciens considéraient que l’univers vient d’un son primordial.  Pour eux, l’univers est gouverné par les nombres, et le monde manifesté est le résultat des rapports entre les nombres. Ces rapports sont des vibrations que l’on peut représenter comme des cordes tendues. La gamme pythagoricienne des quintes démontre ainsi la genèse des sons.

D’autre part, dans le modèle grec de la conception de l’univers et de l’Homme, l’âme a une position médiatrice entre le corps et l’esprit, et la musique peut nous donner des repères intérieurs différents et éveiller notre âme.

L’harmonie, qui est en accord avec le lien cosmique, va élever notre conscience pour voir tout de plus haut, et toucher l’aptitude à aimer et à faire confiance.

Le rythme, en adéquation avec le lien social, va dilater ou élargir notre perception pour intégrer la différence, et nous faire prendre conscience de l’autre.

Le timbre mélodique, quant à lui, va s’accorder à notre être intérieur pour nous permettre de sortir des apparences et d’aller en profondeur.

Ces mouvements de la conscience dans l’âme sont vecteurs d’éveil et d’harmonisation.

Pour en savoir plus, la conférence est disponible en intégralité sur You tube : https://youtu.be/U_sW9XrmXRI  »

 

Comments Pas de commentaire »

Mentions légales     Politique de confidentialité