Posts Tagged “paix”

Nouvelle Acropole, Fernand Schwarz, auteur de la Conférence "guerrier pacifique et l'intelligence du coeur", Bordeaux

Nouvelle Acropole, Fernand Schwarz, auteur de la Conférence « guerrier pacifique et l’intelligence du coeur », Bordeaux

Un succès exceptionnel pour cette conférence sur l’intelligence du cœur au centre Nouvelle Acropole de Bordeaux ! 104 personnes ont assisté à cette rencontre, d’abord pour pratiquer ensemble car le guerrier pacifique est un pratiquant du cœur, comme l’a expliqué le conférencier, Fernand Schwarz. Un simple exercice de respiration a permis de retrouver l’harmonie du cœur et de la conscience et surtout une forme d’unité que nous perdons souvent.

Le guerrier pacifique est aussi celui qui connaît les états altérés de son âme et qui sait les combattre quotidiennement. La colère, la susceptibilité, l’orgueil et l’intolérance sont les ennemis à maîtriser, avec «  cet art de la maîtrise fondé sur l’adaptation » cher à Lao Tseu.

Nouvelle Acropole, conférence "Guerrier Pacifique et l'intelligence du cœur" par Fernand Schwarz à Bordeaux

Nouvelle Acropole, conférence « Guerrier Pacifique et l’intelligence du cœur » par Fernand Schwarz à Bordeaux

La colère entraîne un état de victime, de rejet que le guerrier pacifique affronte avec le calme, la respiration profonde. La susceptibilité, qui est un manque de confiance, informe sur une lecture du monde avec notre propre auto référencement, sans vouloir comprendre les autres et se combat avec l’affirmation et la tolérance. Et cela permet d’évoluer car si nous restons dans nos propres références, nous ne pourrons pas évoluer. Et s’affirmer n’est pas vouloir avoir raison mais aussi regarder notre propre ignorance, et donc de savoir rester bienveillant avec soi et les autres. Face à l’orgueil, qui nous dit sans cesse «  sois fort ! », l’humilité va aider le guerrier pacifique à travailler avec ses propres fragilités.

Nous avons tous des fragilités, et dans ce combat, on est nu devant soi même et on peut faire un bon travail avec ses fragilités psychologiques. L’humble connaît ses propres qualités de cœur et celles des autres.

Face à l’intolérance, très à la mode, avec le syndrome d’être parfait et avec une grande exigence dans les moindres détails, Fernand Schwarz suggère d’apprendre à vivre ensemble avec nos imperfections.

Le guerrier pacifique devient ainsi le capitaine de son âme, le maître de son destin, il a compris le grand mystère de la régénération par l’action du cœur et peut agir pour la paix.

 

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, conférence, "Guerrier pacifique, la préparation au voyage", Bordeaux

Nouvelle Acropole, conférence, « Guerrier pacifique, la préparation au voyage, Bordeaux

Un public nombreux était présent dans le centre Nouvelle Acropole de Bordeaux pour cette première conférence, dédiée au cycle de l’aventure du Guerrier pacifique. De tous temps et dans toutes les civilisations, des guerriers pacifiques sont apparus car ce choix est le mode d’action propre à tout homme qui veut accomplir sa condition humaine. Le guerrier pacifique est celui qui s’engage en cherchant l’unité en lui et autour de lui, celui qui mobilise ses ressources internes pour vivre avec plus de profondeur ses expériences, et amener davantage de lumière et de sagesse dans sa vie. Il trace un chemin, et chemine avec détermination, en étant acteur de sa vie. À l’image du héros de Richard Bach, Jonathan le goéland, le guerrier pacifique accepte de sortir de sa subjectivité, et cherche sans cesse une voie morale pour pouvoir vivre en paix avec les autres ; il va apprendre à maîtriser sa personnalité, dompter ses instincts, clarifier ses choix, et surtout se faire confiance et croire en sa propre destinée. À ce prix, la route devient sentier et celui qui chemine devient un guerrier pacifique, à ce prix, s’ouvre la voie de l’autonomie. Sans avoir ouvert l’espace de la vie intérieure, qui est le lieu du vrai combat, aucune préparation ni aventure et aucun guerrier pacifique. Se préparer est le premier combat à mener pour faire naître le guerrier pacifique.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole-Bordeaux-Conférence-Guerroer PacifiqueQue cherchons-nous si ce n’est la paix, la paix totale, forme absolue d’être là, présent, vivant ? Il s’agit de prendre conscience que si l’époque feint d’être heureuse avec un confort et un bien être au maximum, force est de constater comme le dit Philippe Bouvard, que «l’on n’a jamais été si bien chez soi et jamais aussi mal dans sa peau». Mais les mots ne suffisent pas à vivre ou à faire toucher une autre réalité. Une méditation, inspirée des pratiques du bouddhisme, sur le lien aux autres, a permis alors de comprendre que pour toucher le cœur, il faut pratiquer la voie du cœur, son propre cœur. Le guerrier touche d’abord ce lien intime à soi, qui est connexion à l’être, et qui permet l’affirmation et la puissance, puis le lien aux autres, nécessité de l’altruisme pour être juste dans le monde. Et enfin, il va aborder le lien au cosmos, afin de reconstituer l’harmonie entre le passé qui est fierté d’appartenir à l’humanité et le futur qui demande notre responsabilité.

Que gagne le guerrier pacifique dans cette pratique des trois liens ? Simplement la liberté ! Une liberté qui se gagne en appliquant notre conscience dans la durée.

Notre paix se confronte alors à l’égo, à notre «petit moi» qui obéit à d’autres lois et qui veut à tout prix briser les liens. C’est le mirage de l’oasis de l’être et comme tout mirage, il n’a pas le pouvoir d’étancher la soif.

Au même titre qu’une belle partition de piano réjouit l’âme, qui s’élève, le guerrier a des amis pour l’accompagner et combattre la dispersion. Ils sont trois : le combat intérieur qui est le face-à-face de l’ombre et de la lumière en nous, l’engagement qui est la véritable marque de notre attachement aux autres et enfin, le regard de l’émerveillement qui appelle en nous chaque jour, chaque instant la pureté. Alors après la pratique de la méditation, vient l’écoute de la musique du cœur, le guerrier pacifique est dans son cœur-conscience et peut partir à la conquête du monde.

Comments Pas de commentaire »

Devant un public nombreux, Lionel Nosjean, directeur du centre de Nouvelle Acropole dans le 11e arrondissement (la Fabrique 70) a tenu une conférence sur le thème   du «Guerrier pacifique». Ces deux termes sont antithétiques, mais cette contradiction n’est qu’apparente, c’est celle d’un être qui accepte de livrer le combat, mais pas n’importe lequel, celui de relier et d’harmoniser ses propres contradictions pour parvenir à l’unité. Par-delà ce qui lui plaît ou lui déplaît, ce qu’il maîtrise, ou ce qu’il ignore, ses forces ou ses faiblesses, le guerrier pacifique progresse, reliant en lui les contradictoires, s’identifiant à ce qui en lui est au-delà des oppositions apparentes de l’espace-temps. Et s’identifiant peu à peu à ce mystère, il devient ce mystère.

 

Comments Un commentaire »

Nouvelle Acropole, Conference de Fernand Schwarz a Strasbourg, Le pouvoir des symboles

Nouvelle Acropole, Conference de Fernand Schwarz a Strasbourg, Le pouvoir des symboles

Fernand Schwarz, philosophe et anthropologue, est venu présenter sa conférence sur « Le pouvoir des symboles » à Nouvelle Acropole Strasbourg, lors d’une soirée qui a fait salle comble.

« Toute crise est une opportunité » et en comprenant mieux, en conscience, quelle place accorder aux symboles, dimension inhérente à la conscience humaine, chacun d’entre nous pourra « agir, là où il est bon d’agir ». Les notions de pensée symbolique, de spiritualité, de sacré, ont été redéfinies, toujours en gardant à l’idée la manière dont elles s’intègrent dans notre société et dans l’inconscient collectif.

Soirée riche en discussions lorsque le débat fut ouvert, la pensée de Fernand Schwarz a continué de flotter dans l’air encore quelques heures : « Après le temps cathartique de la crise, il faut aller au-delà, avec du courage, de la pensées, et des actions ».

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole soutient la Paix et la Fraternité après les attentats contre Charlie Hebdo et communautés juive et musulmane

Nouvelle Acropole soutient la Paix et la Fraternité après les attentats contre Charlie Hebdo et communautés juive et musulmane

Les actes terribles qui viennent de se dérouler en France sont à la mesure de ce qui survient chaque fois que l’homme est victime d’aveuglement et se laisse envahir par la haine et le fanatisme. Savoir en toute chose raison garder, garder la mesure de toute chose et respecter le prix de chaque vie, de chaque conscience, de chaque singularité, est probablement l’enseignement philosophique le plus simple et le plus fort, dont nous avons tant besoin aujourd’hui. Dans ce contexte douloureux, l’association Nouvelle Acropole a transmis ses condoléances et a témoigné son profond soutien à l’équipe de la rédaction de Charlie Hebdo, en la personne de son rédacteur en chef, Gérard Briard, ainsi qu’aux communautés juive et musulmane à travers le Recteur de la Grande Mosquée de Paris, M. Dalil Boubakeur et le Grand Rabbin de France, M. Haïm KORSIA.

Nouvelle Acropole, marche pour la Fraternité et la Paix, après les attentats contre Charlie Hebdo et communautés juive et musulmane

Nouvelle Acropole, marche pour la Fraternité et la Paix, après les attentats contre Charlie Hebdo et communautés juive et musulmane

Dimanche 11 janvier, Nouvelle Acropole s’est associée à la marche républicaine « Nous sommes tous Charlie », pour donner une réponse de fraternité et de paix au terrorisme aveugle. Nous continuons à penser que les hommes doivent apprendre à vivre ensemble et que la philosophie est l’un des meilleurs vecteurs d’éveil de la conscience. Les épreuves de ces derniers jours, vécues collectivement, ont aussi permis à toute une nation et à de nombreux peuples au-delà de nos frontières, de partager un moment, trop rare, d’union sacrée. Les manifestations et les marches qui ont eu lieu, en France et dans de nombreux pays, ont permis de partager avec authenticité et profondeur les valeurs que sont la Fraternité, la Liberté et la Paix. La philosophie nous rappelle la richesse de l’expérience, quand elle nous fait prendre conscience de nos erreurs, mais également nous permet de grandir, de nous ennoblir et de devenir meilleurs. Sachons transmettre ce que nous sommes en train de vivre et l’entretenir dans la durée, afin de l’offrir aux générations futures. Il est de la responsabilité de chacun, de s’engager à construire un monde renouvelé et meilleur. L’histoire frappe à nouveau à nos portes. Sachons être à la hauteur des défis qu’elle nous réclame.

Comments Pas de commentaire »

 

Nouvelle Acropole, activité

Nouvelle Acropole, conférence "Albert Camus, la pensée révoltée" à Strasbourg

Michèle Flaurgane nous a fait partager son amour pour l’humaniste Albert Camus. Visionnaire, homme de dialogue et profondément attaché aux valeurs éthiques, il a défendu ses convictions avec constance et ferveur,  même abandonné de tous. L’homme révolté que dépeint Camus est tendu entre révolution et indifférence. Il ne tombe ni dans la haine ni dans le mépris. Au contraire, pour lui, dire « non » à un système démagogique, génère des valeurs, de l’espoir, la liberté, tout ce que Camus espérait pour l’humanité. Bien entendu, la révolte ne suffit pas à fonder la solidarité humaine, il faut la réinventer car la révolte ne peut être que l’expression d’un amour profond pour l’homme et pour la vie. Ne pourrait-on pas y voir là une réponse possible aux questions brûlantes qui agitent notre époque ?

 

Comments Pas de commentaire »

Journée mondiale de la philosophie à Paris 5

Dans le cadre de la Journée mondiale de la Philosophie, à l’initiative de l’Unesco, Fernand Schwarz, anthropologue et fondateur de l’association Nouvelle Acropole en France, a évoqué lors de sa conférence « Platon et l’héritage de Socrate » à Nouvelle Acropole Paris 5, la dialectique, chère à ces deux grands philosophes antiques, devant un public très nombreux.
Si Socrate est « l’éveilleur » de conscience (daïmon), le grand accoucheur des âmes, sa méthode a été reprise par son disciple Platon, père de la philosophie occidentale. Ils nous invitent à chercher cette voix intérieure qui nous permettra d’harmoniser nos pensées et nos actions. Et en acceptant l’autre, si chacun se forme par l’exercice du « penser par soi-même », la paix civile sera instaurée.
La pratique du dialogue socratique est l’avènement de la philosophie. La quête de sagesse, cheminement de l’avoir à l’être, conduit à l’amour en action.

Comments Pas de commentaire »

Aller à la barre d’outils