Posts Tagged “imaginaire”

Nouvelle Acropole conférence en quête de sens à Rouen

Nouvelle Acropole, conférence sur le film « En quête de sens » à Rouen

L’école de philosophie de Nouvelle Acropole de Rouen a organisé une soirée de présentation et d’échanges autour du film citoyen et participatif, En quête de sens, de Nathanael Coste et Marc de la Ménardière. Quand dix ans après, les deux amis se retrouvent, ils constatent que leurs trajectoires les ont éloignés. L’un fait des films, l’autre travaille dans la vente et le marketing. C’est un accident de Marc qui est le point de départ de cette réflexion et de cette quête qui les poussent à comprendre les causes de nos crises actuelles. De voyages en rencontres authentiques sur trois continents, d’épreuves et de doutes, mais aussi de beaucoup de moment de joie, ils nous invitent à reconsidérer notre rapport à la nature, au bonheur et au sens de la vie. Avec les entretiens d’Anand Joshi, Vandana Shiva, Satish Kumar, Frédéric Lenoir, Pierre Rabhi, Trinh Xuan Thuan entre autres, ce film est une quête initiatique, une arme de construction massive, qui montre que nous devons aller d’un monde de compétition vers un monde de coopération entre les peuples et avec la nature. À voir, revoir et partager sans modération.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, visite guidée pour des étudiants du centre de Rouen, le « Mystères d’Osiris » à l’Institut du monde arabe à ParisNouvelle Acropole Rouen a organisé pour ses étudiants du groupe de symbolisme la visite de l’exposition « Osiris et les Mystères engloutis d’Egypte » à l’Institut du Monde Arabe à Paris. Des équipes de l’Institut Européen d’Archéologie Sous-Marine (IEASM), dirigée par Franck Goddio, ont mis à jour des merveilles de l’antiquité, statues, stèles et objets de culte, immergés depuis plus de 2.000 ans, au large de la baie d’Aboukir, à l’ouest du delta du Nil.  Mais cette exposition a surtout mis en lumière les Mystères d’Osiris, tels qu’ils étaient pratiqués et célébrés en Basse Egypte à cette époque. Ce Dieu civilisateur, dont le meurtre perpétré par son frère Seth, avant de renaitre grâce aux pouvoirs magiques de son épouse Isis, et la naissance posthume de son fils Horus, est un des mythes fondateurs de l’Egypte. Les Mystères d’Osiris étaient célébrés annuellement dans toute l’Egypte, pour commémorer, faire revivre et  perpétuer ce mythe de mort et de renaissance, par les différentes formes d’Osiris Sokar ou végétant. Ces dix-neuf jours de célébrations, qui se terminaient par une procession nautique vers l’Ouest, du Temple d’Amon Géreb à celui de Canope, permettaient au Pharaon de réactiver le cycle des crues du Nil et de la vie. Une exposition magnifique pour clore ce cycle d’étude où la philosophie a été imprégnée de magie.

Comments Pas de commentaire »

« Oui, les pays ont une âme. » Qu’entend-on par âme d’un pays et quelle serait celle de la France ? C’est à ce questionnement qu’a invité l’écrivain et anthropologue Fernand Schwarz à l’occasion d’une conférence dédiée à ce beau sujet. Le parterre des quelques 60 personnes de l’assistance ont ainsi remonté le temps, des origines nourricière et mystique de l’imaginaire français, en passant par ses figures symboliques (comme la Marianne) et ses personnages historiques. De Clovis à Philippe Auguste, de Jeanne d’Arc à Charles de Gaulle, ces personnalités ont chacune à leur manière incarné l’un des quatre aspects de l’âme de la France : tantôt martiale, mystique, tantôt politique et nourricière.

Fernand Schwarz a également rappelé les différents rythmes de structuration de l’ordre social. Il y a d’abord la culture et la tradition, ces normes sociales qui mettent de 100 à 1000 ans à se mettre en place. Viennent ensuite les institutions dont la mise en place requiert entre 10 et 100 ans. Le Code Civil en est un exemple. Arrivent en troisième temps les gouvernements, dont la durée de vie s’échelonne sur 5 à 10 ans. Puis arrive enfin le marché, dont la logique et le rythme sont présidé par l’instantané. « Quand la crise touche l’économie, insiste le conférencier, c’est qu’elle a d’abord touchée les plans précédents. »

Tout pays a sa géographie visible, ses industries et ses systèmes d’organisation. Tout pays a aussi sa manière bien à lui de voir les choses, et de se forger un certain type de pensée, une histoire de ses idées. Mais chaque pays a également une âme, comme un souffle qui l’anime. Cette âme relève d’une sensibilité particulière : c’est un un monde d’émotions puissant et coloré, entremêlé de certitudes partagées qui donne la vie et crée du lien. Oui, les pays ont une âme. Quelle est-l’identité de celle de la France ?

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Conférence "masculin/féminin" par Laura Winckler à Rouen

Nouvelle Acropole, Conférence « masculin/féminin » par Laura Winckler à Rouen

Nouvelle Acropole a reçu à Rouen,  Laura Winckler, philosophe et écrivain, pour une conférence sur les archétypes masculin et féminin, selon la théorie de Carl Gustav Jung. Se connaître et rencontrer l’autre en soi, c’est assumer cette double polarité en chacun de nous. Avec générosité, simplicité et poésie, la conférencière a expliqué les concepts d’anima, la part de féminité en l’homme et d’animus, la part masculine logée au cœur de la femme et comment avoir un sentiment de complétude, cette quête d’harmonie étant achevée. Pour ce faire, il est essentiel de bien comprendre ce qui caractérise ces polarités et quelles sont leurs ombres. Nous composons notre personnalité avec notre conscient, la part visible de nous-mêmes, mais Jung nous parle aussi de notre part d’inconscient, composé de plusieurs strates. Cette partie potentielle de nous-mêmes est beaucoup plus vaste. Allez jusqu’au cœur du Soi est un grand voyage. Tout être humain cherche dans sa vie à se réaliser comme une totalité d’être. Nous avons tous cette nostalgie. Et c’est ce chemin d’âme que la conférencière, grande spécialiste de Jung, a expliqué devant un public nombreux et émerveillé devant la vision de l’un des pères de la psychanalyse.

Comments Pas de commentaire »

Conférence EgtpteNouvelle Acropole a organisé à Rouen une soirée de conférence et de débat autour du thème «L’Égypte, solidarité, vérité, justice, des clefs pour vivre ensemble». Françoise Béchet, directrice de cette École, a invité l’assemblée à se remémorer un modèle du passé, L’Égypte des Pharaons, qui n’est pas basé comme notre société sur le matérialisme, la compétition, l’affrontement, mais sur une idée d’harmonisation des contraires, en reliant l’intérêt particulier et l’intérêt général. Ce principe de solidarité, vérité, justice, harmonie et confiance était incarné dans la déesse ailée Maât. Pour les Égyptiens de cette époque, les choses n’étaient pas créées pour toujours et tout était sans cesse remis en cause. Ils luttaient donc en permanence contre le désordre, le Chaos, pour faire régner l’ordre intelligent, le Cosmos. La Maât est donc un principe ordonnateur qui harmonise l’homme, la société et l’Univers, par la mise en place d’un système adaptable grâce à la conscience active. La Vérité n’est pas un dogme et s’exprime sous de multiples facettes. La Justice consiste à mettre les choses en correspondance pour que chacun puisse trouver sa juste place et sa voie d’accomplissement. La confiance est basée sur une écoute active pour mieux se comprendre. La solidarité est la capacité de vivre ensemble en étant co-responsable de l’harmonie. Ce travail de mémoire et de réflexion a suscité de chaleureux échanges sur ces deux modèles de sociétés, leurs différences et les voies d’actions possibles aujourd’hui, pour mieux vivre ensemble.

Comments Pas de commentaire »

Rencontre indispensable organisée par l’association Nouvelle Acropole de Strasbourg avant la sortie de l’épisode VII de Star Wars pour chercher à mieux saisir, au-delà du film, la portée mythique et symbolique de cette épopée transgénérationnelle ! Laura Winkler, philosophe et écrivain, spécialiste des mythes et de la pensée symbolique Jungienne nous a invité à en découvrir quelques clefs.  Qu’est-ce que la force ? qu’est-ce que le Bien, qu’est-ce que le Mal ? Pourquoi Dark Vador se laisse-t-il tenter par le côté obscur de la Force et pourquoi devient-il cet homme machine qui a perdu toute humanité ? Qui sont Yoda et les Jedi ? Et quelle est cette sagesse qui les conduit à se mettre au service du bien commun et de l’harmonie du monde ?

Ces questions et bien d’autres furent l’opportunité de découvrir l’atemporalité de ces personnages et de leurs aventures qui, en fonction des époques et des civilisations, ont porté d’autres noms mais répondent aux mêmes archétypes. L’un des messages à percevoir pour notre temps, c’est que la technicité et la matérialité ne nous sauveront pas des enjeux qui sont les nôtres aujourd’hui si nous ne nous réussissons pas individuellement et collectivement à nous réconcilier avec les lois du Vivant. Luke Sky Walker « la lumière qui marche dans le ciel », plutôt que d’essayer d’anéantir son père, réussira, grâce à l’Amour et à sa force intérieure, à le ramener dans la juste voie permettant de retrouver l’équilibre dans la force.

La jeunesse d’aujourd’hui n’est elle pas face aux même enjeux vis-à-vis de la génération précédente  qui, aveuglée par le matérialiste, a bafoué l’équilibre de la Nature ?

Yoda et Obi Wan Kenobi furent les Maîtres du jeune Luke. La jeunesse d’aujourd’hui recherche également désespérément des Maîtres, des exemples, des leaders pour construire un monde nouveau et meilleur, plus éthique, plus solidaire, plus responsable, plus fraternel.

Prochainement, nous nous invitons donc à découvrir l’épisode 2 de notre saga philosophique « La force de la sagesse et le maître intérieur », animé par Fernand Schwarz, fondateur de Nouvelle Acropole France, auteur de plusieurs ouvrages en lien avec ce thème (La sagesse de Socrate, Le sacré camouflé..)

Comments Pas de commentaire »

 

À l’occasion du 40eme anniversaire de Nouvelle Acropole à  Paris, Fernand Schwarz, fondateur de Nouvelle Acropole en France, a donné une conférence audio-visuelle sur « Paris-Ville Lumière », organisée par le centre de Paris 11. Prévue de longue date, cette conférence a trouvé une actualité toute particulière, et une certaine gravité, suite aux attentats et aux massacres du 13 novembre. Paris, ville mythique et symbole, peuple l’imaginaire de millions de personnes. Elle est également un amplificateur, de par son rôle de capitale et de centre politique. Les derniers évènements tragiques n’ont pas été les seuls que la France à subi dans tout l’histoire, mais quand Paris est touché, c’est le monde entier qui est touché en même temps.  Porter atteinte à Paris, c’est porter atteinte à un Idéal Universel.

Comme le dit Victor Hugo « Sauver Paris, c’est plus que sauver la France, c’est sauver le monde. »Tout au long de cette conférence passionnante, Fernand Schwarz nous a conduit à la rencontre de l’Âme de Paris, son histoire, sa géographie, son mythe, son architecture, ses symboles et les hommes qui l’ont fait. Le conférencier à donné au public une boussole pour voir Paris d’une façon différente, en regardant au-delà de ce qu’elle nous montre. Alors oui, l’Est parisien, depuis la porte du Trône, le Char de la Nation, le Génie de la Bastille, l’Est parisien trouve son symbole avec la Place de la République : nous devons réussir ensemble. « Paris est battu par les flots mais ne sombre pas. »

Comments Pas de commentaire »

Conférence Assumer le réel Rouen Novembre 2015

Nouvelle Acropole, Conférence  » Assumer le réel » par Thierry Adda à Rouen

Thierry Adda, directeur du Centre de Nouvelle Acropole à Bordeaux, est venu au centre Nouvelle Acropole de Rouen pour une conférence sur le thème « Le guerrier pacifique, assumer le réel ». Devant un public venu nombreux, le conférencier a commencé par rappeler que le véritable combat est à l’intérieur de soi car qui veut la paix, doit pouvoir se vaincre lui-même et assumer ses propres contradictions. Cela suppose donc d’apprendre à se voir sans concession, à accepter ce qu’il est réellement, et à trouver une forme de vie adaptée pour exprimer le meilleur de lui-même. Ce chemin intérieur est un véritable processus pour apprendre à se maîtriser et nécessite de développer le courage. Il comporte trois étapes : sortir de l’illusion en commençant par changer son propre regard, assumer la responsabilité de ses choix et de ses actes, en sortant de la victimisation pour revenir enfin, transformé et agissant dans son environnement proche. Chaque épreuve, chaque expérience, devient donc une opportunité d’évoluer, de dépasser ses propres impuissances (tomber et se relever) et de faire naître en soi de nouvelles qualités, sans perdre du regard notre finalité. Il est important de bien choisir nos objectifs par la pratique du discernement, car nos choix en disent long sur qui nous sommes. Nous devons agir avec vigilance, persévérance, sans être influencés par les circonstances extérieures. Ce chemin de transformation est donc un mouvement qui naît de l’intérieur de soi pour changer notre forme extérieure et nos actions. C’est en sortant de notre zone de confort psychologique et mental, de nos habitudes, que  nous pourrons laisser s’exprimer la volonté, l’amour et l’intelligence afin d’aller vers l’autre et vers l’inconnu, pour construire ensemble une société plus juste. La philosophie est une voie de transformation intérieure à vivre au quotidien, pour le bien de tous.

Comments Pas de commentaire »

Le centre de Nouvelle Acropole Bordeaux a reçu Fernand Schwarz, anthropologue, philosophe et auteur de nombreux livres sur les civilisations anciennes et le symbolisme (dernièrement il a publié « Le sacré camouflé ou la crise symbolique du monde actuel» aux éditions Cabédita) pour une conférence sur le thème «réenchanter le monde». Devant un public nombreux, il a expliqué que l’imaginaire est une fonction de notre mental au même titre que la raison. La mettre de côté  nous coupe d’une partie de notre humanité car c’est de l’imagination que nous vient la capacité à voir au delà de la réalité, à nous représenter l’absent et surtout à créer un futur «enchanté». Il est urgent de renouer avec limagination pour changer notre vision du monde.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, conférence "Le pouvoir des Mythes par Fernand Schwarz à Paris 5

Nouvelle Acropole, conférence Le pouvoir des Mythes par Fernand Schwarz à Paris 5

Star Wars, Avatar, 300… : pourquoi ces films nous touchent-ils tant ? À l’image du héros Luke Skywalker, aux prises avec son père Dark Vador, ces récits en image travaillent directement les structures archétypales de notre conscience. En suivant les pas du jeune héros de Star Wars, l’anthropologue Fernand Schwarz a redessiné les contours de ces structures qui continuent de forger l’imaginaire de plusieurs générations, mais de manière camouflée. « Si les mythes sont si puissants, c’est qu’ils s’adressent à une dimension de la conscience humaine qu’on appelle le Sacré » a-t-il expliqué au public venu en nombre à l’Espace Le Moulin. Les mythes ne sont pas des « histoires à dormir debout », mais un langage symbolique, imagé, qui modèle les matériaux invisibles de notre conscience.

Comments Pas de commentaire »

Aller à la barre d’outils