Posts Tagged “identité”

Nouvelle Acropole, conférence sur l'Eveil intérieur à Strasbourg Septembre 2016

Nouvelle Acropole, conférence sur l’Eveil intérieur à Strasbourg Septembre 2016

Dans le cadre de la venue prochaine du Dalaï Lama à Strasbourg, l’association Nouvelle Acropole a tenu à présenter la démarche du bouddhisme tibétain, essentiellement à travers une invitation au voyage intérieur pour atteindre son propre centre.

La quête de l’unité est sous-tendue par un processus de transformation de soi qui permet de sortir de la confusion, de pacifier peu à peu ses propres guerres intérieures et d’acquérir la sérénité intérieure et l’identité qui nous permettront d’agir en tant qu’unité, à « être un » pour agir ensuite avec cohérence. Le public, très réceptif, a été impacté par la méthodologie pédagogique proposée : des pratiques mentales et physiques, simples et accessibles dans notre vie quotidienne.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Conf,"C.G. Jung et l'interprétation des rêves" par Laura Winckler à Toulouse

Nouvelle Acropole, Conf, »C.G. Jung et l’interprétation des rêves » par Laura Winckler à Toulouse

Laura Winckler cofondatrice de Nouvelle Acropole en France, a donné une conférence devant une salle comble à l’espace Hermès sur « L’interprétation des Rêves » selon la vision de Carl Gustav Jung. Pour introduire le sujet de manière humoristique, deux jeunes membres de l’école de philosophie ont mis en scène l’interprétation d’un rêve d’un patient par un psychanalyste dans un sketch original.

La conférencière a ensuite approfondi la nature et les fonctions du rêve : expression de notre inconscient, souvent vu comme le théâtre magique de notre psyché, il est une part du soi, essentielle pour notre équilibre psychologique et le développement de notre identité.

Sous forme de langage symbolique, le rêve véhicule en nous-même un message universel, riche de solutions… une seule condition : y prêter attention.

Comments Pas de commentaire »

« Oui, les pays ont une âme. » Qu’entend-on par âme d’un pays et quelle serait celle de la France ? C’est à ce questionnement qu’a invité l’écrivain et anthropologue Fernand Schwarz à l’occasion d’une conférence dédiée à ce beau sujet. Le parterre des quelques 60 personnes de l’assistance ont ainsi remonté le temps, des origines nourricière et mystique de l’imaginaire français, en passant par ses figures symboliques (comme la Marianne) et ses personnages historiques. De Clovis à Philippe Auguste, de Jeanne d’Arc à Charles de Gaulle, ces personnalités ont chacune à leur manière incarné l’un des quatre aspects de l’âme de la France : tantôt martiale, mystique, tantôt politique et nourricière.

Fernand Schwarz a également rappelé les différents rythmes de structuration de l’ordre social. Il y a d’abord la culture et la tradition, ces normes sociales qui mettent de 100 à 1000 ans à se mettre en place. Viennent ensuite les institutions dont la mise en place requiert entre 10 et 100 ans. Le Code Civil en est un exemple. Arrivent en troisième temps les gouvernements, dont la durée de vie s’échelonne sur 5 à 10 ans. Puis arrive enfin le marché, dont la logique et le rythme sont présidé par l’instantané. « Quand la crise touche l’économie, insiste le conférencier, c’est qu’elle a d’abord touchée les plans précédents. »

Tout pays a sa géographie visible, ses industries et ses systèmes d’organisation. Tout pays a aussi sa manière bien à lui de voir les choses, et de se forger un certain type de pensée, une histoire de ses idées. Mais chaque pays a également une âme, comme un souffle qui l’anime. Cette âme relève d’une sensibilité particulière : c’est un un monde d’émotions puissant et coloré, entremêlé de certitudes partagées qui donne la vie et crée du lien. Oui, les pays ont une âme. Quelle est-l’identité de celle de la France ?

Comments Pas de commentaire »

Activité Nouvelle Acropole

Nouvelle Acropole, Conférence "la crise symbolique de nos sociétés actuelles" à Paris 5

Dans une conférence donnée à l’école philosophique du Moulin à Paris, sur le thème de La crise symbolique de nos sociétés actuelles, Fernand Schwarz, philosophe, anthropologue e expliqué que malgré la sécularisation de nos sociétés contemporaines, le fond archaïque symbolique de l’être humain n’a pas disparu. Les traces du sub-religieux et la dimension du sacré se retrouvent camouflées dans nos pratiques quotidiennes. La désacralisation de nos sociétés actuelles, le détournement de l’imaginaire et de la fonction symbolique ont coupé l’homme moderne de ses racines, de son identité et l’ont plongé dans un profond désarroi métaphysique par la perte de sens. La crise que nous traversons peut-elle être l’opportunité de revivre la dimension symbolique et de ressourcer nos sociétés ?

Comments Pas de commentaire »

Conférence L'homme réunifié et la force du symbolique à NA Paris 5

La science occidentale a cherché à comprendre le monde avec sa vision parcellaire et mécaniste (limitée), ce qui semble avoir entraîné, au moins depuis Descartes, une perte de nos valeurs. Pourtant l’Homme, dans un processus de voies de connaissance inter-reliées, ne pourra être lui-même que s’il parvient à une information globale de l’Univers. C’est par la force du symbolique, outil de liberté, qu’il donnera sens à sa vie organisée. Relié au monde invisible (illimité), ces formes archétypales qui le traversent et l’animent feront son identité. L’homme est bien un pont entre le monde du sens et sa conscience en croissance. C’est ce que qui a été exposé lors de la conférence donnée à Nouvelle Acropole Paris 5, L’homme réunifié et la force du symbolique par Luc Bigé, docteur ès sciences (biochimie), écrivain et symboliste, fondateur de l’Université du Symbole. http://reenchanterlemonde.com/

Comments Pas de commentaire »