Posts Tagged “combat”

Nouvelle Acropole, conférence, "Guerrier pacifique, la préparation au voyage", Bordeaux

Nouvelle Acropole, conférence, « Guerrier pacifique, la préparation au voyage, Bordeaux

Un public nombreux était présent dans le centre Nouvelle Acropole de Bordeaux pour cette première conférence, dédiée au cycle de l’aventure du Guerrier pacifique. De tous temps et dans toutes les civilisations, des guerriers pacifiques sont apparus car ce choix est le mode d’action propre à tout homme qui veut accomplir sa condition humaine. Le guerrier pacifique est celui qui s’engage en cherchant l’unité en lui et autour de lui, celui qui mobilise ses ressources internes pour vivre avec plus de profondeur ses expériences, et amener davantage de lumière et de sagesse dans sa vie. Il trace un chemin, et chemine avec détermination, en étant acteur de sa vie. À l’image du héros de Richard Bach, Jonathan le goéland, le guerrier pacifique accepte de sortir de sa subjectivité, et cherche sans cesse une voie morale pour pouvoir vivre en paix avec les autres ; il va apprendre à maîtriser sa personnalité, dompter ses instincts, clarifier ses choix, et surtout se faire confiance et croire en sa propre destinée. À ce prix, la route devient sentier et celui qui chemine devient un guerrier pacifique, à ce prix, s’ouvre la voie de l’autonomie. Sans avoir ouvert l’espace de la vie intérieure, qui est le lieu du vrai combat, aucune préparation ni aventure et aucun guerrier pacifique. Se préparer est le premier combat à mener pour faire naître le guerrier pacifique.

Comments Pas de commentaire »

Devant un public nombreux, Lionel Nosjean, directeur du centre de Nouvelle Acropole dans le 11e arrondissement (la Fabrique 70) a tenu une conférence sur le thème   du «Guerrier pacifique». Ces deux termes sont antithétiques, mais cette contradiction n’est qu’apparente, c’est celle d’un être qui accepte de livrer le combat, mais pas n’importe lequel, celui de relier et d’harmoniser ses propres contradictions pour parvenir à l’unité. Par-delà ce qui lui plaît ou lui déplaît, ce qu’il maîtrise, ou ce qu’il ignore, ses forces ou ses faiblesses, le guerrier pacifique progresse, reliant en lui les contradictoires, s’identifiant à ce qui en lui est au-delà des oppositions apparentes de l’espace-temps. Et s’identifiant peu à peu à ce mystère, il devient ce mystère.

 

Comments Un commentaire »