Posts Tagged “combat intérieur”

Une salle bien remplie et intergénérationnelle attendait ce vendredi 20 octobre 2017

Fabien AMOUROUX, Ingénieur de l’école Centrale, philosophe et écrivain pour une conférence sur Nietzsche dans les locaux d’ANABAB
NIETZSCHE est un philosophe à part. Il ne ressemble à aucun autres. Incroyablement vivant sa prose est magnifique, violente et diverse à l’instar de la vie.
Grand adepte du marteau plutôt que du stylo, il « fait péter les idées » pour les soumettre, toutes, à l’épreuve de la vérité. Si les fragrances sont désagréables c’est qu’elles sont décadentes on jette. Si le parfum est plaisant ce sont de belles idées propices à faire grandir et nourrir la vie.

MAIS ATTENTION DANGER ! NIETZSCHE est un génie de la pensée mais ce n’est pas un SAGE.
Le conférencier s’adresse plus particulièrement au jeune auditoire de la salle. Il met en garde contre ce qui pourrait être une appropriation hâtive de ses écrits. Il faut explorer lentement et avec analyse les fulgurances de l’auteur. L’ensemble de son œuvre est d’une grande cohérence et élargie la conscience si on sait bien suivre les recommandations.

Merci, Fabien Amouroux de nous avoir fait partager le coup de cœur de vos 17 ans. On comprend que NIETZSCHE séduise la jeunesse. Il en avait l’audace, la fougue l’intelligence et la soif d’éternité.

Comments Pas de commentaire »

Conférence à Bordeaux par Pierre POULAIN

Deviens qui tu es !? C’est pour en savoir plus sur cette proposition, voire cette injonction, que de nombreuses personnes ont investi l’Espace Mouneyra mercredi 27/09.

Déjà pour venir, il fallait avoir compris à peu près de quoi retourne le sujet. Dans un deuxième temps, on se demandait bien comment le conférencier allait s’en dépatouiller et s’il ne botterait pas en touche comme c’est souvent le cas avec les questions de philosophie où on repart avec plus de questions que de réponses. Et bien ce n’était pas le cas et c’est avec une grande maestria que la solution de ce qui semblait être une équation du 3ème degré a été démontrée.

Postulat de départ : nous ne sommes pas qui nous sommes.

Ce qui induit : si je ne suis pas qui je suis, qui suis-je ? Et pourquoi ai-je souvent cette impression que je ne suis pas comme je devrais être ? Pourquoi je possède tant de masques sociaux alors que j’aspire à une cohésion de mon être ?

Oui mais, comment le trouver ce fameux être dont on parle tant et qu’on ne voit pas telle la fameuse Arlésienne ?

PAR LA VOIE DU SILENCE. C’est-à-dire que malgré tout le bruit que font les masques du monde, il y a un silence, un ilot inatteignable par les tempêtes. Et dans ce silence je deviens moi. Pas à l’écart du monde ce qui serait une fuite mais au centre de mon être qui me permet d’enlever les masques pour gérer ma vie au naturel et avec plus de sérénité.

Mais cela n’est possible que si j’éprouve une nécessité vitale de l’atteindre pour débuter la quête ! C’est alors que démarre la véritable magie et le ré -enchantement…Bon sang mais c’est bien sûr !

Un poème de Traoré sur fond de musique d’une harpe persane en direct avait entamé la soirée. Un repas aux saveurs goûteuses a été apprécié par les nombreuses personnes qui voulaient encore en découdre sur la question.

Comments Pas de commentaire »

C’est dans les locaux  d’ ANABAB à Biarritz devant un parterre comble que s’est présenté Philippe DAUTAIS ce samedi 30 septembre 2017 , sous la forme de deux ateliers de trois heures.

Ce prêtre orthodoxe du Patriarcat de Roumanie , Fondateur et responsable du centre de Sainte Croix en Dordogne et auteur de plusieurs ouvrages a développé deux thèmes : « La Philocalie ou l’ amour de la Beauté » et  « L’éclosion de l’Eros ».  Sa clarté,  la puissance de son propos et son détachement teinté d’humour rempli de spiritualité nous ont régalés.

« Que faisons nous de ce désir d’aimer et de ce désir de vie qui résident en chacun de nous et que le fini ne pourra jamais combler ? » Qu’en faisons nous et surtout à quel service le mettons nous ?  « Aller vers soi et aller vers Dieu c’est la même chose » Un propos qui a passionné l’auditoire.

Nous nous sommes tous quittés à regret, augmentés par cette riche journée.

A trés vite de nouveau à Biarritz Père DAUTAIS.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole Activité

Nouvelle Acropole, Lyon, conférence « Sagesse toltèque et initiation chevaleresque »

Une conférence d’Adeline ALBOU intitulée « sagesse toltèque et initiation chevaleresque » s’est tenue à l’école de philosophie Nouvelle Acropole de Lyon, en présence de nombreux participants.
La conférencière s’est inspirée du livre « les quatre accords toltèques » de Miguel RUIZ, qui constitue un code moral qui s’appuie sur quatre enseignements :
1) Notre parole doit être impeccable. Il ne faut dire que ce qu’on pense vraiment et le mettre en pratique.
2) Quoi qu’il arrive autour de soi, il ne faut pas en faire une affaire personnelle. Il faut se préoccuper de ce qui dépend de nous et pas de ce qui dépend de facteurs extérieurs à nous.
3) Il ne faut pas faire de suppositions, notamment par rapport aux pensées des autres.
4) Il faut toujours faire de son mieux, quoi qu’il arrive.
Les Toltèques ont vécu au Mexique de 850 à 1250 après Jésus-Christ.
La sagesse toltèque s’appelait toltequaiop. L’idéal des Toltèques était de relier le ciel et la terre, et cherchait à se détacher du matériel pour aller vers le spirituel.
Le kalmekak était une école de formation des guerriers qui recherchaient leur âme et leur identité.
Ces guerriers avaient deux armes : les fleurs, associées à la beauté, et le chant, associé à la sagesse.
Chaque chevalier devait livrer un combat intérieur, contre ses défauts, ses peurs, le plaisir et le confort. Cette lutte contre soi-même était représentée par le dieu Jaguar.
Les chevaliers cherchaient le détachement dans l’action et pas les fruits de l’action ; ils avaient un code d’honneur et respectaient la parole donnée.
Après une conférence de 45 minutes, des exercices pratiques ont permis aux participants de mettre à l’épreuve les enseignements des quatre accords toltèques et un débriefing d’un quart d’heure a permis à chacun d’exprimer ce que la conférence et les exercices lui avaient apporté, de définir ses objectifs ainsi que les qualités à développer pour les atteindre.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Fernand Schwarz, auteur de la Conférence "guerrier pacifique et l'intelligence du coeur", Bordeaux

Nouvelle Acropole, Fernand Schwarz, auteur de la Conférence « guerrier pacifique et l’intelligence du coeur », Bordeaux

Un succès exceptionnel pour cette conférence sur l’intelligence du cœur au centre Nouvelle Acropole de Bordeaux ! 104 personnes ont assisté à cette rencontre, d’abord pour pratiquer ensemble car le guerrier pacifique est un pratiquant du cœur, comme l’a expliqué le conférencier, Fernand Schwarz. Un simple exercice de respiration a permis de retrouver l’harmonie du cœur et de la conscience et surtout une forme d’unité que nous perdons souvent.

Le guerrier pacifique est aussi celui qui connaît les états altérés de son âme et qui sait les combattre quotidiennement. La colère, la susceptibilité, l’orgueil et l’intolérance sont les ennemis à maîtriser, avec «  cet art de la maîtrise fondé sur l’adaptation » cher à Lao Tseu.

Nouvelle Acropole, conférence "Guerrier Pacifique et l'intelligence du cœur" par Fernand Schwarz à Bordeaux

Nouvelle Acropole, conférence « Guerrier Pacifique et l’intelligence du cœur » par Fernand Schwarz à Bordeaux

La colère entraîne un état de victime, de rejet que le guerrier pacifique affronte avec le calme, la respiration profonde. La susceptibilité, qui est un manque de confiance, informe sur une lecture du monde avec notre propre auto référencement, sans vouloir comprendre les autres et se combat avec l’affirmation et la tolérance. Et cela permet d’évoluer car si nous restons dans nos propres références, nous ne pourrons pas évoluer. Et s’affirmer n’est pas vouloir avoir raison mais aussi regarder notre propre ignorance, et donc de savoir rester bienveillant avec soi et les autres. Face à l’orgueil, qui nous dit sans cesse «  sois fort ! », l’humilité va aider le guerrier pacifique à travailler avec ses propres fragilités.

Nous avons tous des fragilités, et dans ce combat, on est nu devant soi même et on peut faire un bon travail avec ses fragilités psychologiques. L’humble connaît ses propres qualités de cœur et celles des autres.

Face à l’intolérance, très à la mode, avec le syndrome d’être parfait et avec une grande exigence dans les moindres détails, Fernand Schwarz suggère d’apprendre à vivre ensemble avec nos imperfections.

Le guerrier pacifique devient ainsi le capitaine de son âme, le maître de son destin, il a compris le grand mystère de la régénération par l’action du cœur et peut agir pour la paix.

 

Comments Pas de commentaire »

Conférence « Les 3 visages du Guerrier Pacifique » – Nouvelle Acropole Toulouse

Olivier Larrègle, directeur d’ANABAB (Association Nouvelle Acropole Bayonne-Anglet-Biarritz) a tenu une conférence à Nouvelle Acropole Toulouse le 13 janvier dernier autour du thème du Guerrier Pacifique. Le Guerrier Pacifique est celui qui, à travers un parcours initiatique, réussit à concilier les tensions entre l’intériorité et les aspects extérieurs ou utilitaires de son existence. À ce titre, il incarne un archétype qui traverse les âges et les cultures. S’appuyant sur les exemples d’Arjuna et de Thésée, Olivier Larrègle situe le début du parcours du Guerrier Pacifique dans un moment de crise ou de remise en question généralement symbolisé sous forme d’épreuves. Celles-ci vont permettre au Guerrier Pacifique d’éveiller des qualités fondamentales et de découvrir son véritable Être, c’est à dire la part de divin qui sommeille en lui. Vient ensuite la phase du retour qui permet au Guerrier Pacifique de partager la lumière dont il est désormais porteur avec la société, afin de contribuer à l’élévation spirituelle de celle-ci. Ce parcours demande au Guerrier Pacifique d’assumer trois visages : le Guerrier « vainqueur de lui-même », le Guerrier « libérateur des autres » et le Guerrier « constructeur de civilisation ».

Voir l’article « La formation du Guerrier Pacifique » : http://www.nouvelle-acropole.fr/ressources/articles/1472-la-formation-du-guerrier-pacifique

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Conference "Devenir un guerrier pacifique" Fernand Schwarz Strasbourg janvier 2017

Nouvelle Acropole, Conference « Devenir un guerrier pacifique » Fernand Schwarz Strasbourg janvier 2017

Inspiré par les sagesses anciennes, par le mythe de Persée, héros grec au parcours initiatique qui le mènera jusqu’aux étoiles, Fernand Schwarz est venu à Nouvelle Acropole Strasbourg pour présenter son nouveau livre “Persée, le guerrier de la Paix”. Lors de son intervention, il nous a livré son approche de la voie du Guerrier Pacifique, réponse plus qu’actuelle dans notre société en quête de sens. Son livre, qui se veut « plus pratique qu’intellectuel », se lit « comme une sorte de manuel » et donne des repères à tous ceux qui se mettent en chemin.
Le parcours du Guerrier Pacifique est celui de l’espérance. Il a été conçu pour retisser les liens avec notre intériorité, avec l’humanité, la nature et l’univers.
La soirée s’est conclue par un temps de partage entre la cinquantaine de personnes venues assister à la conférence, ce qui a permis à chacun de repartir avec quelques idées concrètes et pratiques pour « se mettre en route ».

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Maraude, Strasbourg

Nouvelle Acropole, Maraude, Strasbourg

C’est sous les illuminations, vestiges du marché de Noël et sous les flocons de neige que les bénévoles de l’Association Nouvelle Acropole ont parcouru le centre ville de Strasbourg. Comme chaque mois, ils sont allés à la rencontre de ceux qui dorment dans la rue. Cette fois encore, ils ont distribué vêtements chauds, couvertures, produits d’hygiène, soupe faite maison, boissons chaudes et pour l’occasion de la galette des rois. Ils ont osé sortir de leur zone de confort pour affronter le froid mais surtout se confronter à certaines de leurs peurs. Peur de l’autre, peur du regard de l’autre, peur de son regard sur l’autre, peur de devenir un jour comme l’autre. Mais pourquoi, au fond, agissent-ils ainsi? Par pitié, culpabilité ou simplement pour avoir bonne conscience ? Eh bien non ! Si vous les interrrogez, ils vous diront que c’est un formidable moyen de rentrer en contact avec l’autre, qu’une fois la peur dépassée, ce sont des discussions vraies, authentiques, cœur à cœur, sans fioritures qui s’instaurent. Et parfois, curieusement, ces échanges peuvent devenir plus profonds que ceux que l’ont peut avoir avec ses proches. Mais alors, comment en sont-ils arrivés là ? Très simplement, nous disent-ils, « c’est comme si j’allais à la rencontre de l’ami de mon ami sans jugement et avec la gratitude de donner à l’autre ce que j’ai la chance d’avoir. Car c’est à ce moment là que je me rends compte de la chance que j’ai d’avoir un toit, un lit douillet, du chauffage, une douche bien chaude, des vêtements propres… Mais là où le miracle opère véritablement , c’est qu’en donnant de mon temps, des vêtements chaud ou simplement un sourire … je reçois un sourire, de la chaleur humaine et un peu de temps hors du temps et à la fin je me rends compte que j’ai reçu bien plus que je n’ai donné. »

Vous aussi, vous voulez tenter l’aventure et en ressortir plus riche.
Réservation et renseignement auprès de Christelle au 06 83 32 61 50.

Comments Pas de commentaire »

Qu’est ce qu’un guerrier pacifique et pourquoi le devenir  ?

Ce thème s’est décliné en trois conférences.

Au cours de la 1ère conférence le public venu nombreux, a pu mieux saisir l’importance, dans la période de turbulence actuelle, de la nécessité d’apprendre à se pacifier intérieurement.  En effet, on ne peut répondre à la violence par la violence,  seul le guerrier pacifique, parce qu’il est en paix avec lui même, peut agir en toute conscience et apporter le meilleur de lui-même à ceux qui en ont besoin. Le public conquis est revenu pour une seconde soirée. Soirée interactive et participative où chacun a pu découvrir comment apprendre à forger ses armes intérieures, ses atouts, afin de conquérir la paix du coeur. Le cycle s’est terminé par Vivre le mythe pour accomplir son destin. Muni de ses armes intérieures, le guerrier pacifique est maintenant prêt à combattre ses ombres. Il lui suffit d’oser et de sortir de ses repères égo-centrés pour partir à la conquête de son propre mythe. C’est ainsi qu’il pourra construire son devenir pour s’accomplir pleinement.

« Je t’ai montré la voie du guerrier pacifique, non la voie vers le guerrier pacifique. C’est le voyage lui-même qui crée le guerrier : la vie de tous les jours est à la fois ton voyage et le moment de t’entraîner. Quand tu prends conscience de cela, chaque moment revêt un but plus vaste »  Le guerrier pacifique – Dan Millman

 

 

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole-Bordeaux-Conférence-Guerroer PacifiqueQue cherchons-nous si ce n’est la paix, la paix totale, forme absolue d’être là, présent, vivant ? Il s’agit de prendre conscience que si l’époque feint d’être heureuse avec un confort et un bien être au maximum, force est de constater comme le dit Philippe Bouvard, que «l’on n’a jamais été si bien chez soi et jamais aussi mal dans sa peau». Mais les mots ne suffisent pas à vivre ou à faire toucher une autre réalité. Une méditation, inspirée des pratiques du bouddhisme, sur le lien aux autres, a permis alors de comprendre que pour toucher le cœur, il faut pratiquer la voie du cœur, son propre cœur. Le guerrier touche d’abord ce lien intime à soi, qui est connexion à l’être, et qui permet l’affirmation et la puissance, puis le lien aux autres, nécessité de l’altruisme pour être juste dans le monde. Et enfin, il va aborder le lien au cosmos, afin de reconstituer l’harmonie entre le passé qui est fierté d’appartenir à l’humanité et le futur qui demande notre responsabilité.

Que gagne le guerrier pacifique dans cette pratique des trois liens ? Simplement la liberté ! Une liberté qui se gagne en appliquant notre conscience dans la durée.

Notre paix se confronte alors à l’égo, à notre «petit moi» qui obéit à d’autres lois et qui veut à tout prix briser les liens. C’est le mirage de l’oasis de l’être et comme tout mirage, il n’a pas le pouvoir d’étancher la soif.

Au même titre qu’une belle partition de piano réjouit l’âme, qui s’élève, le guerrier a des amis pour l’accompagner et combattre la dispersion. Ils sont trois : le combat intérieur qui est le face-à-face de l’ombre et de la lumière en nous, l’engagement qui est la véritable marque de notre attachement aux autres et enfin, le regard de l’émerveillement qui appelle en nous chaque jour, chaque instant la pureté. Alors après la pratique de la méditation, vient l’écoute de la musique du cœur, le guerrier pacifique est dans son cœur-conscience et peut partir à la conquête du monde.

Comments Pas de commentaire »