Posts Tagged “Aristote”

Chaque année, tous les troisièmes Jeudi de Novembre, l’UNESCO organise « La Journée Mondiale de la Philosophie ». Nouvelle Acropole, a donc animé une soirée de conférence et de débat, pendant laquelle trois interventions se sont succédées et ont été l’occasion de nombreux échanges. Une présentation du contexte historique en Grèce au IV siècle avant notre ère, avec les vies et pensées de Platon et d’Aristote, puis sur le Bonheur et ses constituants, ainsi que la vision de l’amitié philosophique, le degré le plus élevé selon Aristote. Devant une nombreuse assemblée, ces différents thèmes ont démontré la profondeur abyssale de la pensée de ces deux grands piliers de la philosophie, leur faculté à faire naitre le dialogue pour élever la conscience, leur complémentarité ainsi que leur profonde actualité. La philosophie peut donc apporter une réponse essentielle pour apprendre à penser par soi-même, en se confrontant aux idées. Mais nul n’y parvient valablement qu’en s’appuyant d’abord sur la pensée des grands philosophes du passé. La philosophie n’est pas seulement une aventure, elle est aussi un travail, qui ne va pas sans efforts, sans lectures, mais elle rend libre, de penser et de vivre sa propre vie, une nécessité dans l’actualité d’aujourd’hui.

Comments Pas de commentaire »

Aristote et l'amitié, Journée mondiale de la Philosophie, Conférence, Fernand Schwarz, Nouvelle Acropole Paris 5

Aristote et l’amitié, Journée mondiale de la Philosophie, Conférence, Fernand Schwarz, Nouvelle Acropole Paris 5

Que dirait Aristote s’il contemplait nos liens d’amitié aujourd’hui ? Et d’abord, qu’entendons-nous par amitié ? « Best friend », Facebook, Twitter, Followers : le philosophe grec raviserait sûrement sa toge et serait certainement très surpris de voir qu’en matière d’amitié, les valeurs se sont… littéralement inversées par rapport à l’Antiquité !

« L’Amitié selon Aristote« , c’est le thème que Nouvelle Acropole Paris 5 a choisi pour s’associer à la Journée Mondiale de la Philosophie 2016 à l’initiative de l’UNESCO — initiative placée cette année sous la figure tutélaire d’Aristote. Disciple de Platon, fondateur du Lycée et précepteur d’Alexandre le Grand, le grec Aristote a écrit sur le bonheur… et sur l’amitié, vertu la plus importante selon lui pour parvenir au bonheur.

« On ne prête pas à un ami. On donne. »

« L’amitié, nous dit Aristote est le bien le plus précieux de l’Homme. » L’amitié, c’est se relier au meilleur en soi, son « excellence », sa vertu (arêté en grec) pour se relier au meilleur de l’autre. L’ami, donc, est un miroir, un miroir inspirant, un miroir stimulant qui nous donne l’envie d’être meilleur. On est bien loin de l’amitié utilitaire ou l’amitié plaisir… que nous pratiquons si bien aujourd’hui sur les réseaux sociaux ou pendant les afterworks ! Ces formes d’amitié, changeantes, mouvantes sont elles liées à nos besoins. Et nos besoins ne sont pas les mêmes à 15 ans qu’à 40 ans… et donc les amis changent !

L’amitié, c’est s’élever… ensemble

L’amitié dont nous parle Aristote est cette amitié éternelle, par-delà les différences, les passades, l’éloignement. Ce lien d’amitié relève de l’être en nous, de qu’il y d’essentiel, de ce qui jamais ne s’achètera, de ce qui jamais ne s’achèvera. L’amitié enfin, c’est mettre en commun le meilleur de soi avec le meilleur de l’autre pour s’élever… ensemble.

aristote-et-lamitie-1

Aristote et l’amitié, Journée Mondiale de la Philosophie 2016, Nouvelle Acropole Paris 5

Comments Pas de commentaire »

Dans le cadre de la journée mondiale de la philosophie à l’initiative de l’UNESCO, Nouvelle Acropole Paris 11 a organisé une conférence interactive et ponctuée d’écoutes musicales, qui a permis de vivre une soirée enrichissante et conviviale.

La musique a ce pouvoir d’exercer sur les cœurs une influence morale. Aristote décrit dans son ouvrage Les Politiques ses effets de catharsis, processus de purification des affections et des passions en recourant « aux mélodies qui transportent l’âme hors d’elle-même ». Quant à son rôle éducatif, la musique est un des moyens d’arriver à la vertu ; elle peut, de même que le sport influe sur les corps, façonner les âmes « en les accoutumant à un plaisir noble et pur ». Déjà à son époque Aristote mettait en garde contre la professionnalisation et l’accent mis sur la virtuosité pouvant faire perdre à la musique son caractère authentique et populaire.

Tout au long de la conférence, des écoutes musicales live (piano, didgeridoo, flûte) ou audio ont été proposées, ainsi qu’un exercice de chant en canon pour permettre au public de participer d’une expérience d’harmonie collective. Des groupes se sont constitués peu avant la fin pour que chacun puisse échanger et mener une réflexion commune, afin de la partager avec tous par l’intermédiaire d’un rapporteur volontaire. Que de richesses en sont issues !

Echanges par groupes.

Echanges par groupes.

Moment d'écoute du didgeridoo.

Moment d’écoute du didgeridoo.

Comments Pas de commentaire »