Posts Tagged “âme”

Nouvelle Acropole, Conférence "Osiris et les Mystères de l'âme", Fernand Schwarz, Paris 5

Nouvelle Acropole, Conférence « Osiris et les Mystères de l’âme » Fernand Schwarz, Paris 5

Osiris, célèbre Dieu égyptien, était à l’honneur ce mois-ci Nouvelle Acropole Paris. La Conférence Osiris et les Mystères de l’âme qui a initié le cycle d’activités d’octobre a attiré près de 70 personnes. 

Osiris : La mort comme chemin d’unification

Être de transmission et de dialogue par excellence, Osiris relie les deux rives de la réalité : le monde visible des vivants et le monde invisibles des morts. Dieu éternel, Osiris nous initie à l’art de la régénération perpétuelle de la conscience. Ces différentes morts successives que nous vivons (morts symboliques, mort d’un proche, etc.) sont en réalité un  » chemin d’unification de la conscience et des éléments qui la composent ». Il s’agit d’apprendre à s’alléger intérieurement, en acceptant d’abandonner de vielles formes pour avancer…

Devenir « le cœur de la Montagne »

Dans sont corps chrysalide, le Dieu égyptien nous enseigne que « l’Invisible rend possible les métamorphoses » rappelle le conférencier et anthropologue Fernand Schwarz. De son corps embaumé, de son apparente immobilité émane en réalité une énergie puissante qui accompagne l’être humain dans ses métamorphoses.

La puissance d’Osiris réside juste ici, dans cette possibilité que propose le ralentissement du corps (par la maladie, la vieillesse, la méditation) de « creuser un espace à l’intérieur de soi » pour contacter la puissance et la densité intérieur du « cœur de la montagne ».

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole-Bordeaux-Conférence-Guerroer PacifiqueQue cherchons-nous si ce n’est la paix, la paix totale, forme absolue d’être là, présent, vivant ? Il s’agit de prendre conscience que si l’époque feint d’être heureuse avec un confort et un bien être au maximum, force est de constater comme le dit Philippe Bouvard, que «l’on n’a jamais été si bien chez soi et jamais aussi mal dans sa peau». Mais les mots ne suffisent pas à vivre ou à faire toucher une autre réalité. Une méditation, inspirée des pratiques du bouddhisme, sur le lien aux autres, a permis alors de comprendre que pour toucher le cœur, il faut pratiquer la voie du cœur, son propre cœur. Le guerrier touche d’abord ce lien intime à soi, qui est connexion à l’être, et qui permet l’affirmation et la puissance, puis le lien aux autres, nécessité de l’altruisme pour être juste dans le monde. Et enfin, il va aborder le lien au cosmos, afin de reconstituer l’harmonie entre le passé qui est fierté d’appartenir à l’humanité et le futur qui demande notre responsabilité.

Que gagne le guerrier pacifique dans cette pratique des trois liens ? Simplement la liberté ! Une liberté qui se gagne en appliquant notre conscience dans la durée.

Notre paix se confronte alors à l’égo, à notre «petit moi» qui obéit à d’autres lois et qui veut à tout prix briser les liens. C’est le mirage de l’oasis de l’être et comme tout mirage, il n’a pas le pouvoir d’étancher la soif.

Au même titre qu’une belle partition de piano réjouit l’âme, qui s’élève, le guerrier a des amis pour l’accompagner et combattre la dispersion. Ils sont trois : le combat intérieur qui est le face-à-face de l’ombre et de la lumière en nous, l’engagement qui est la véritable marque de notre attachement aux autres et enfin, le regard de l’émerveillement qui appelle en nous chaque jour, chaque instant la pureté. Alors après la pratique de la méditation, vient l’écoute de la musique du cœur, le guerrier pacifique est dans son cœur-conscience et peut partir à la conquête du monde.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, conférence "Magie : Entre visible et invisible" à Strasbourg

Nouvelle Acropole, conférence « Magie : Entre visible et invisible » O. Larregle à Strasbourg

Se mettant en scène en à travers quelques tours de prestidigitation, Olivier Larrègle, Directeur de NA Biarritz, a donné une conférence à Strasbourg sur le thème  » Magie : Entre visible et invisible »
La magie opère à trois niveaux affirme t-il.
Dans le 1er monde, celui de l’illusion de nos sens, lieu des représentations inconscientes, du désir et des projections, nous sommes formatés à percevoir avec nos cinq sens et nous activons notre mental, car ne pas comprendre nous dérange.
Dans le 2ème monde, celui de l’apprentissage et de l’ouverture à tous les possibles, la magie de la philosophie nous aide à progresser vers notre vérité intérieure.
Pas à pas, la prise de conscience nous fait sortir de l’illusion, pour nous rapprocher du 3ème monde, le plus intime en nous, celui de tous les mystères et du lieu de l’âme.
Ainsi nous a été proposé d’aller de l’émerveillement analytique à l’émerveillement mystérieux, pour produire la plus grande magie du monde : celle qui relie tous les êtres entre eux en une concorde où règne l’authenticité de soi.

Comments Pas de commentaire »

« Oui, les pays ont une âme. » Qu’entend-on par âme d’un pays et quelle serait celle de la France ? C’est à ce questionnement qu’a invité l’écrivain et anthropologue Fernand Schwarz à l’occasion d’une conférence dédiée à ce beau sujet. Le parterre des quelques 60 personnes de l’assistance ont ainsi remonté le temps, des origines nourricière et mystique de l’imaginaire français, en passant par ses figures symboliques (comme la Marianne) et ses personnages historiques. De Clovis à Philippe Auguste, de Jeanne d’Arc à Charles de Gaulle, ces personnalités ont chacune à leur manière incarné l’un des quatre aspects de l’âme de la France : tantôt martiale, mystique, tantôt politique et nourricière.

Fernand Schwarz a également rappelé les différents rythmes de structuration de l’ordre social. Il y a d’abord la culture et la tradition, ces normes sociales qui mettent de 100 à 1000 ans à se mettre en place. Viennent ensuite les institutions dont la mise en place requiert entre 10 et 100 ans. Le Code Civil en est un exemple. Arrivent en troisième temps les gouvernements, dont la durée de vie s’échelonne sur 5 à 10 ans. Puis arrive enfin le marché, dont la logique et le rythme sont présidé par l’instantané. « Quand la crise touche l’économie, insiste le conférencier, c’est qu’elle a d’abord touchée les plans précédents. »

Tout pays a sa géographie visible, ses industries et ses systèmes d’organisation. Tout pays a aussi sa manière bien à lui de voir les choses, et de se forger un certain type de pensée, une histoire de ses idées. Mais chaque pays a également une âme, comme un souffle qui l’anime. Cette âme relève d’une sensibilité particulière : c’est un un monde d’émotions puissant et coloré, entremêlé de certitudes partagées qui donne la vie et crée du lien. Oui, les pays ont une âme. Quelle est-l’identité de celle de la France ?

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, ateliers avec Mohammed Taleb

Nouvelle Acropole, ateliers sur « l’Âme du monde » avec Mohammed Taleb, à Lyon

Nouvelle Acropole Lyon a eu  reçu Mohammed Taleb, philosophe algérien et collaborateur au magazine  Le Monde des Religions ; il enseigne l’éco-psychologie et est formateur en éducation relative à l’environnement. Il préside l’association de philosophie « Le singulier universel », qui se consacre au dialogue des cultures et des spiritualités.

Il nous a invités à approfondir le concept de l’Âme du monde autour de 3 ateliers :

  • L’éthique chevaleresque et son système de valeurs universelles, laquelle peut être un lieu de confluence des cultures du monde et une réponse à la crise face aux valeurs marchandes d’un monde sans idéal.
  • La langue des oiseaux ou le langage de l’Âme du monde: ce système de codage médiéval, imaginatif et rigoureux, permettait de déjouer la censure. Cette langue sacrée est un chemin qui permet de pénétrer l’âme de la langue et ainsi d’ouvrir les portes d’une compréhension plus subtile de la réalité.
  • G. Jung et l’islam ou la rencontre entre la psychologie des profondeurs et la métaphysique musulmane : ce fondement de la pensée jungienne est peu connu et pourtant, il met en évidence l’homme universel, réconcilié avec son intériorité, le cosmos et la transcendance.

La démarche jungienne peut amener à la guérison des relations interculturelles. L’aventure humaine est frappée du sceau de la diversité, l’Un n’est pas réductible à l’unique : dans l’Un, il y a le Tout ; le dialogue des cultures doit faire l’éloge des nuances.

Nous devons donc relier l’âme singulière à l’Âme du monde.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Conférence "masculin/féminin" par Laura Winckler à Rouen

Nouvelle Acropole, Conférence « masculin/féminin » par Laura Winckler à Rouen

Nouvelle Acropole a reçu à Rouen,  Laura Winckler, philosophe et écrivain, pour une conférence sur les archétypes masculin et féminin, selon la théorie de Carl Gustav Jung. Se connaître et rencontrer l’autre en soi, c’est assumer cette double polarité en chacun de nous. Avec générosité, simplicité et poésie, la conférencière a expliqué les concepts d’anima, la part de féminité en l’homme et d’animus, la part masculine logée au cœur de la femme et comment avoir un sentiment de complétude, cette quête d’harmonie étant achevée. Pour ce faire, il est essentiel de bien comprendre ce qui caractérise ces polarités et quelles sont leurs ombres. Nous composons notre personnalité avec notre conscient, la part visible de nous-mêmes, mais Jung nous parle aussi de notre part d’inconscient, composé de plusieurs strates. Cette partie potentielle de nous-mêmes est beaucoup plus vaste. Allez jusqu’au cœur du Soi est un grand voyage. Tout être humain cherche dans sa vie à se réaliser comme une totalité d’être. Nous avons tous cette nostalgie. Et c’est ce chemin d’âme que la conférencière, grande spécialiste de Jung, a expliqué devant un public nombreux et émerveillé devant la vision de l’un des pères de la psychanalyse.

Comments Pas de commentaire »

 

Dans le cadre de la Journée Mondiale de la Philosophie à l’initiative de l’UNESCO, Nouvelle Acropole Paris a invité le philosophe et écrivain Bertrand Vergely autour du thème  » Les trois visages de la spiritualité aujourd’hui ».

« Venant du latin spiritus qui signifie souffle, mais aussi esprit, la spiritualité renvoie à quelque chose de vivant, dynamique, créateur. Elle trouve reflet dans ses trois visages de l’esprit que sont l’Univers, l’Homme et la Nature qui constituent une unité inséparable de l’Unité absolue. » Passionné, le philosophe normalien a partagé son enthousiasme aux quelques 220 personnes réunies à cette occasion au Théâtre Adyar à Paris. « Vous avez aimé la matière, vous avez aimé les hommes, vous adorerez l’esprit ! » a souligné Bertrand Vergely à plusieurs reprises au cours de la soirée.

Quel que soit le visage que nous prêtons à la spiritualité (la Nature, la République laïque ou Dieu), nous avons à chaque instant le choix, celui de laisser s’exprimer la Vie, celui de voir l’Esprit derrière toute chose, ou de vivre une « spiritualité au pied de la lettre », celle qu’on qualifie de fondamentaliste et dont le propre est de « tuer la vie ».

Entre la Lettre et l’Esprit, il y a un espace, celui de notre conscience, dont le champ d’action est notre existence. C’est ici que se passe le combat, et tout au long du parcours, nous avons le choix : s’enfermer dans spiritualité dogmatique et figée, quelle qu’elle soit, ou de vivre une spiritualité vivante, sans cesse renouvelée, qui cultive avant tout l’émerveillement face à la beauté de la Vie.

*

*        *

Nouvelle Acropole, Bertrand Vergely, Théâtre Adyar Paris-10

Nouvelle Acropole, Bertrand Vergely, Théâtre Adyar Paris © Kenia de Aguiar Ribeiro

Normalien agrégé de philosophie, Bertrand Vergely né en 1953 enseigne la philosophie en classe préparatoire aux grandes écoles de Khâgne classique, Hypokhâgne et en lettres supérieures à HEC. Professeur à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge de Paris et expert auprès de l’Association Progrès du management (APM ), il est également l’auteur de plus de 35 ouvrages dans les collections Les essentiels de Milan et La pause philo. Au rang de ses derniers livres, on citera Retour à l’émerveillement (Albin Michel) – Deviens qui tu es (Albin Michel) et La tentation de l’homme-Dieu (Le Passeur).

Comments Pas de commentaire »

La cathédrale de Notre-Dame est un livre de pierre ouvert sur le ciel qui s’adresse à nous. Son message — alchimique — est présent partout, pour les yeux patients qui prêts à entendre le murmure de la pierre. C’est ainsi qu’une trentaine de curieux et passionnés ont pu regarder d’un oeil nouveau les rébus symboliques gravés sur la façade ouest de l’édifice. Ces rébus, matérialisés sous forme de médaillons de pierre, nous racontent le cheminement de l’âme humaine et de sa descente dans la matière. Evoquant les opérations alchimiques du laboratoire, ces médaillons nous invite à revivre de l’épopée de la transformation intérieure…

Nouvelle Acropole, Visite guidée à Notre-Dame, P. Lafoy & G. Delorme, Paris-1

Nouvelle Acropole, Visite guidée à Notre-Dame, P. Lafoy & G. Delorme, Paris-1

 

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle acropole. Conférence.Vivre le mythe.Léonardo ROMIO à Bordeaux

Nouvelle acropole. Conférence.Vivre le mythe.Léonardo Romio à Bordeaux

Léonardo Romio, directeur de l’école Strasbourgeoise de philosophie pratique Nouvelle Acropole et consultant en ressources humaines, a présenté  au centre de Bordeaux comment vivre le mythe aujourd’hui. Le guerrier pacifique est un guerrier d’Amour, un vecteur de changement. Le mythe ravive sa flamme intérieure en réveillant la mémoire de ses origines. Le mythe ranime le combat intérieur qui vise à se pacifier pour impulser un mouvement du cœur dans le monde. Beaucoup de gens ont une vie mais peu ont un destin. C’est pourquoi le guerrier pacifique part à la quête de son mythe. C’est en conscience qu’il fait le choix de l’Âme, tel Ulysse rentrant à Ithaque pour assumer son rôle de roi. Grâce à sa volonté, son amour et son intelligence, il se déploie de l’intérieur pour vaincre, libérer et construire.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle Acropole, Séminaire "L'école néoplatonicienne", par Laura Winkler à Paris 5

Nouvelle Acropole, Conférence « L’école néoplatonicienne », par Laura Winkler à Paris 5

De Plotin à Proclus, qui étaient les philosophes de l’Ecole néoplatonicienne ? Quels sont leurs enseignements sur la « vie de l’âme » et quel lien établissaient-ils entre magie et philosophie ? Une après-midi conférence animée par Laura Winkler, philosophe, auteure et conférencière dans le cadre des Jeudis Philos de Nouvelle Acropole Paris 5

Comments Pas de commentaire »

Aller à la barre d’outils