Nouvelle Acropole, Conférence Soufisme d' Ouzbékistan, Paris 11

Nouvelle Acropole, Conférence Soufisme d’Ouzbékistan, Paris 11.

Nouvelle Acropole Paris 11 a été ravie d’accueillir un public très nombreux pour cette activité mémorable et passionnante. à l’initiative de Denis Marquet, et en sa présence ; avec Ikhtiyor Nurullaev, guide inspiré en Ouzbékistan, grand connaisseur et pratiquant du soufisme de l’école Naqshbandi, ouvert à toutes les spiritualités du monde. Il nous a présenté son merveilleux pays et sa spiritualité traditionnelle vivante ; et Davlat Toshev, peintre miniaturiste soufi, maître d’une pratique artistique traditionnelle impliquant l’alliance de la perfection du geste et de l’intégration spirituelle.

Nouvelle Acropole, Conférence Soufisme d' Ouzbékistan, Paris 11

Ikhtiyor Nurullaev et Denis Marquet.

 

L’Ouzbékistan est surnommé la Suisse de l’Asie centrale, par ses richesses en pétrole, en gaz et uranium. Une prospérité intérieure se dégage de la population très accueillante et empreinte d’une grande tolérance et ouverture d’esprit.

Nouvelle Acropole, Conférence, Soufisme d'Ouzbékistan, peinture de Davlat Toshev, Paris 11

Peinture de Davlat Toshev.

 

 

 

Le  soufisme de la voie Naqshbandi propose une spiritualité de l’état amoureux, dans laquelle le pratiquant est de tout coeur avec son Bien-aimé, la divinité qui  est en lui et hors de lui. Il pratique la méditation silencieuse, le dhikr du cœur,  dans le respect de toutes les religions qui permettent à l’individu de s’élever à ce qu’il est de meilleur. Et, par la contemplation, il perçoit que la beauté extérieure n’est que le reflet de la beauté intérieure et que dans chacun de nos désirs, il y a l’infini. C’est donc à une approche spirituelle de l’intégration du désir qu’invite ce soufisme, et non au renoncement ni à l’ascèse stérile.

 

 

Répondre


Aller à la barre d’outils