Se transformer, c’est devenir qui l’on est, en « s’exprimant grâce à la forme ». Faire naître le guerrier qui est en nous est l’enjeu de ce cycle de conférences. Thierry Adda a abordé le lien entre souffrance et conscience car accepter le combat intérieur, c’est élargir le champ de notre conscience qui définit qui nous sommes. Et parce que la conscience implique l’action, choisir de conquérir necessite de nous confronter à nos peurs. En nous confrontant à nos limites, nous pouvons ainsi mobiliser des ressources intérieures.

Répondre