Archives pour la catégorie “Présence dans les médias”

 

Dans le cadre de la Journée Mondiale de la Philosophie à l’initiative de l’UNESCO, Nouvelle Acropole Paris a invité le philosophe et écrivain Bertrand Vergely autour du thème  » Les trois visages de la spiritualité aujourd’hui ».

« Venant du latin spiritus qui signifie souffle, mais aussi esprit, la spiritualité renvoie à quelque chose de vivant, dynamique, créateur. Elle trouve reflet dans ses trois visages de l’esprit que sont l’Univers, l’Homme et la Nature qui constituent une unité inséparable de l’Unité absolue. » Passionné, le philosophe normalien a partagé son enthousiasme aux quelques 220 personnes réunies à cette occasion au Théâtre Adyar à Paris. « Vous avez aimé la matière, vous avez aimé les hommes, vous adorerez l’esprit ! » a souligné Bertrand Vergely à plusieurs reprises au cours de la soirée.

Quel que soit le visage que nous prêtons à la spiritualité (la Nature, la République laïque ou Dieu), nous avons à chaque instant le choix, celui de laisser s’exprimer la Vie, celui de voir l’Esprit derrière toute chose, ou de vivre une « spiritualité au pied de la lettre », celle qu’on qualifie de fondamentaliste et dont le propre est de « tuer la vie ».

Entre la Lettre et l’Esprit, il y a un espace, celui de notre conscience, dont le champ d’action est notre existence. C’est ici que se passe le combat, et tout au long du parcours, nous avons le choix : s’enfermer dans spiritualité dogmatique et figée, quelle qu’elle soit, ou de vivre une spiritualité vivante, sans cesse renouvelée, qui cultive avant tout l’émerveillement face à la beauté de la Vie.

*

*        *

Nouvelle Acropole, Bertrand Vergely, Théâtre Adyar Paris-10

Nouvelle Acropole, Bertrand Vergely, Théâtre Adyar Paris © Kenia de Aguiar Ribeiro

Normalien agrégé de philosophie, Bertrand Vergely né en 1953 enseigne la philosophie en classe préparatoire aux grandes écoles de Khâgne classique, Hypokhâgne et en lettres supérieures à HEC. Professeur à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge de Paris et expert auprès de l’Association Progrès du management (APM ), il est également l’auteur de plus de 35 ouvrages dans les collections Les essentiels de Milan et La pause philo. Au rang de ses derniers livres, on citera Retour à l’émerveillement (Albin Michel) – Deviens qui tu es (Albin Michel) et La tentation de l’homme-Dieu (Le Passeur).

Comments Pas de commentaire »

Près de 350 personnes se sont retrouvées à l’occasion d’une projection exceptionnelle du film En Quête de Sens au cinéma Le Louxor, en présence de l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan et du co-réalisateur Marc de la Ménardière. Co-organisée par Nouvelle Acropole et le Louxor, la soirée s’est déroulée à guichet fermé. L’occasion pour le public enthousiaste de revivre en images le parcours de Marc et Nathanael, sillonnant le globe caméra au poing, en quête de sens …

Après la projection, l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan (interviewé dans le film) a répondu aux questions et tissé des ponts entre le message d’interdépendance du film et la chimie des étoiles. « Nous sommes tous des poussières d’étoiles » a-t-il répété. Reliés, nous le sommes par nos origines, mais aussi par l’information qui nous compose » a-t-il expliqué. » C’est le grand enseignement philosophique que nous livre la théorie quantique, et que l’on retrouve dans la sagesse bouddhiste » a-t-il rappelé. Des questions, le film en a soulevées de nombreuses, mais surtout il a éveillé en chacun la joie de partager ensemble … une même destinée !

Crédits Photo : © Kenia de Aguiar Ribeiro

 

Comments Pas de commentaire »

Activité Nouvelle Acropole

Nouvelle Acropole, conférence : initiation à la musique et à la voie spirituelle indienne à Lyon

Dans le cadre des activités sur l’Inde Éternelle, Etienne Rolin, musicien et compositeur américain, invité par l’école de philosophie Nouvelle Acropole, a enchanté le public lyonnais de sa flûte Ban Suri. En effet, cette flûte, attribut du Dieu Khrishna, a une sonorité qui a séduit toutes les créatures de la Terre. Par sa pédagogie d’approche musicale, Etienne Rolin apporte une nouvelle manière d’écouter, de recevoir le son et la note pour apprendre à s’élever en douceur. «Ce n’est pas moi qui joue de la flûte, c’est la flûte qui joue de moi» dit-il.

Comments Pas de commentaire »