Dans le cadre de la journée mondiale de la philosophie à l’initiative de l’UNESCO, Nouvelle Acropole Paris 11 a organisé une conférence interactive et ponctuée d’écoutes musicales, qui a permis de vivre une soirée enrichissante et conviviale.

La musique a ce pouvoir d’exercer sur les cœurs une influence morale. Aristote décrit dans son ouvrage Les Politiques ses effets de catharsis, processus de purification des affections et des passions en recourant « aux mélodies qui transportent l’âme hors d’elle-même ». Quant à son rôle éducatif, la musique est un des moyens d’arriver à la vertu ; elle peut, de même que le sport influe sur les corps, façonner les âmes « en les accoutumant à un plaisir noble et pur ». Déjà à son époque Aristote mettait en garde contre la professionnalisation et l’accent mis sur la virtuosité pouvant faire perdre à la musique son caractère authentique et populaire.

Tout au long de la conférence, des écoutes musicales live (piano, didgeridoo, flûte) ou audio ont été proposées, ainsi qu’un exercice de chant en canon pour permettre au public de participer d’une expérience d’harmonie collective. Des groupes se sont constitués peu avant la fin pour que chacun puisse échanger et mener une réflexion commune, afin de la partager avec tous par l’intermédiaire d’un rapporteur volontaire. Que de richesses en sont issues !

Echanges par groupes.

Echanges par groupes.

Moment d'écoute du didgeridoo.

Moment d’écoute du didgeridoo.

Répondre