Archives pour janvier 2018

Nouvelle Acropole Activité

Nouvelle Acropole, action de volontariat social dans un camp de réfugiés à Lyon

Aujourd’hui, en France, plus de 150 000 personnes dorment dans la rue. A Lyon, comme dans le reste de la France, ce nombre augmente avec l’arrivée massive de migrants.

Les jeunes de l’école de philosophie Nouvelle Acropole ont décidé cette année de se mobiliser en organisant une collecte de couvertures. Par cette action, ils ont décidé de se mettre au service des personnes démunies en leur apportant des couvertures, qui, bien souvent ne nous sont d’aucune utilité. Se mettre au service des autres, en ouvrant son cœur et en agissant, c’est aussi cela, la philosophie pratique.

Ils se sont ainsi rendus dans un  camp de réfugiés situé en face des archives départementales, à Lyon. Une centaine de personnes, principalement d’origine albanaise, de tous âges, habitent dans des tentes de fortune, faites de bâches et autres matériaux de récupération. C’est avec beaucoup de joie et d’enthousiasme que les jeunes de l’école de philosophie ont distribué des soupes chaudes et des couvertures. Venu avec une guitare et un accordéon pour jouer de la musique, c’est finalement un habitant du camp qui, grâce à son talent de musicien et de chanteur, a emmené tout le monde en voyage dans les Balkans. Dépassant les différences, les préjugés, ce fut un moment de partage fraternel et authentique avec quelques chansons jouées au coin du feu. Voici le témoignage d’un des jeunes de l’école de philosophie : «C’est en ouvrant notre cœur que nous sommes arrivés, et c’est avec le cœur que nous avons été reçus. » Et tout cela en plein cœur de notre ville. Pas besoin d’aller bien loin pour vivre des instants magiques d’une profonde humanité. Pas besoin de beaucoup de moyens pour vivre une belle aventure humaine, laquelle s’est poursuivie lors du réveillon de fin d’année avec 18 volontaires de Nouvelle Acropole qui sont venus animer  la soirée et fêter la nouvelle année avec les réfugiés ; cette initiative nommée « Réveillons-nous ! » a été réalisée dans le but d’un partage d’humanité et de dignité au-delà de l’aspect matériel avec don de nourriture et de couvertures.

Comments Pas de commentaire »

Nouvelle acropole Bordeaux – Nietzsche ou la quête d’éternité

Nietzche en fait, c’est très simple quand c’est bien expliqué. Ce qui était le cas ce mercredi dans une salle de l’Athénée municipale bondée, grâce aux qualités pédagogiques du conférencier.

Les grands thèmes nietzschéens furent passés en revue et restitués avec une clarté étonnante : le surhomme, le mythe de l’éternel retour, l’amor fati, la volonté de puissance. Le fil rouge qu’il fallait suivre était que les idées ne sont jamais que l’expression d’un certain système de valeurs en l’homme à un moment donné de son histoire. Pour comprendre derrière quoi se cachent les philosophies, il faut remonter à la source. Pour Nietzche, deux forces puissantes sont à l’œuvre dans la vie : une force ascendante, active et une force descendante, réactive que chacun peut retrouver en soi traduites en affirmation ou dénigrement de soi. Dans les deux cas, c’est une volonté de puissance qui s’affirme : constructive ou destructrice.

Nietzsche détruit, au marteau dit-on, les philosophies et les spiritualités fondées selon lui sur une idée de l’homme dévalué. Mais il n’est pas un nihiliste forcené. Tel un Descartes, il cherche à fonder la quête de vérité sur des assises saines. Nietzsche est un philosophe de l’espoir dont la pensée vise à l’universel, il y a en lui une quête d’idéal, une quête d’éternité. Ce philosophe pousse jusqu’au bout la logique de la critique philosophique en traquant tel un psychanalyste la généalogie de nos pensées. Il nous invite à briser nos idoles pour rétablir en nous la hiérarchie des forces pour réconcilier l’esprit et la vie.

Comments Pas de commentaire »